Tuesday Morning

Le 26 Novembre 2008

Tuesday Morning

http://www.tuesdaymorning.com/

Nous avons acheté, Tuesday Morning , Ticker Yahoo : Tues
Le 26 Novembre 2008

A un prix net de frais de : 1.0792 USD
Au 30 Juin 2008 : Son actif Net-Net s’élevait à 3.1580 USD
Le Ratio Net-Net est donc de : 0.3417
Au 30 Juin 2008 : son ratio de solvabilité s’élevait à : 56.31%

Présentation de la société

La société Tuesday Morning à été créée en 1976 a Dallas en Californie. C’est en fait un détaillant de mobilier et d’accessoires de haute gamme pour la maison. Elle vend principalement du luminaire, des tapis, des accessoires de cuisine, des petits appareils électroniques, du linge, des bagages, des accessoires de salle de bains et chambre à coucher, des jouets, de la papeterie, et des plantes en soie, ainsi que du cristal de collection, et des couverts en argent .

Les principales marques qu’elle commercialise ont pour nom : Calphalon cuisine, Krups, KitchenAid et les appareils Cuisinart, Sferra draps, les serviettes de toilette Donna Karan, les bagages Samsonite, les couverts Wallace et Gorham, Lenox et Dansk pour la table , Marquis de Cristal, la collection Steinbach et Hummel, Madame Alexander Dolls, Royal Doulton et la porcelaine Wedgwood.

A cette date la société exploite 842 magasins dans 47 États des États-Unis.

Qu’avons-nous acheté dans cette société ?

Nous avons principalement acheté des liquidités pour 0.12$ par action et un stock pour 7.38$ par action.

En fait un actif courant pour une valeur de 8 $ par action du quel nous avons déduit l’ensemble des dettes de 4.40 $ par action, mais aussi 0.44$ pour une augmentation de la rotation des stocks supérieure à nos critères, soit un actif Net-Net de 3.15$ par action que nous avons payé 1.07$ par action.

Nous remarquons ici que le marché évalue, les stock à seulement 35% de leur valeur inscrite au bilan, ce qui nous permet d’acheter la société avec une marge de sécurité importante.

Son Ratio de solvabilité était de 56.31% au 30 Juin 2008 et sa valeur d’actif Net Tangible de 5.51$

Nous avons vendu nos titres Tuesday Mornig le mercredi 20 mai 2009 avec une plus-value supérieure à +230%.

6 réflexions au sujet de « Tuesday Morning »

  1. Pour les boites retails, comment prennez vous en compte les leases? A mon avis un point important lorsqu’il faut regarder la dette.Votre timing est pas mal pour ce type de strategie.Merci de votre blog et a bientot,

  2. Merci Monsieur Glob pour l’intérêt que vous portez à notre travail.Votre blog d’humeur et d’humour est aussi très intéressant.Nous ne tenons pas compte des leasing ou renting dans l’évaluation de nos sociétés parce que nous ne tenons pas compte non plus des actifs financés au moyen de ces leasing. Ceux-ci n’ont donc, en principe, qu’un impact limité sur la valeur de nos « actifs net net ».Bonne journée à vous.

  3. Ravi que ce blog vous plaise et merci.Pour les leases, je suis d’accord mais en termes de liquidite c’est ce qui fait planter les societes de retail en ce moment voir Woolworth, Zavvi et autres retaillers US et UK.Votre point de vue est-il le meme que celui de Graham et autres? Je ne suis pas spécialiste du sujet et je me posais donc la question.A tres bientot,Glob

  4. Notre point de vue est que nous avons acheté des stocks, des créances et du cash et que, net de dettes, le prix payé est largement sous la valeur de réalisation présummée de ces actifs.Autrement dit, même si la société éprouve des difficultés à honorer ses loyers ou ses leasing, la rentabilité et la liquidité seront bel et bien affectées mais la valeur de nos actifs ne sera, quant à elle, que peu impactée par ces évènements et ce, d’autant plus que la solvabilité de notre société est élevée (cfr la solvabilité et l’effet de levier).Ainsi, Woolworth que vous citez, présente une solvabilité de 31,6 % alors que Tuesday Morning présente une solvabilité de 56 %. Si le ralentissement est tel que les deux enseignes doivent acter une réduction de valeur de 10 % sur l’ensemble de leurs actifs, la valeur d’actif net de Tuesday baissera de 18 % alors que celle de Woolworth baissera de 32 %.Notre idée est que, même en cas de diminution de la liquidité au sein d’une de nos entreprises, nous restons protégés par la valeur des actifs sous jacent. Mais évidemment, ce n’est que notre avis et l’avenir nous dira si nous avons vu juste.

  5. Je viens de refaire les calculs de ratio pour Tuesday Morning. Ca m’a bien aide a comprendre l’approche des Daubasses ! Je crois que je vais investir dans « Intelligent investor ».Cependant, il me semble essentiel de prendre en compte les « non-cancelable operating leases ». D’après le 10Q 30/1/9 p10, il y a USD59.5m d’operating lease a moins de 1 an et USD186.3m au total. Ils sont en off-BS car non capitalises mais sont dues en cas de Chapter 11. Il faut en ajouter au moins une partie a la dette fi (le mieux est une actualisation de la valo total des leases a 7-8%). Un ajustement fait donc pas mal baisser vos ratios. Faut-il vendre? Je n’ai pas la reponse…Pour bien comprendre la nécessite de l’ajustement, si la société avait choisi une capitalisation des leases, la dette apparaitrait au bilan avec l’actif (que vous ne prenez pas en compte). Ces leases ont planté (en partie) Woolworth…Encore merci de vos réponses, vous souhaitant de bons investissements en ces temps si propices aux bonnes affaires !

  6. Merci pour les réflexions qui nous permettent d’alimenter le débat au sein de notre club.En en discutant entre nous, nous sommes arrivés à la conclusion que vous aviez bel et bien raison au sujet de ces « leases » … dans le cadre d’un portefeuille traditionnel d’actions. Les analyses que nous menons pour nos propres portefeuille, plus qualitatifs, sont d’ailleurs plus approfondies que celles que nous menons pour nos daubasses. Celles-ci constituent, de notre point de vue, à la fois une source de diversification de nos investissements mais aussi un laboratoire expérimental.C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour une aussi grande diversification : celle-ci constitue une protection contre notre ignorance et on peut statistiquement penser que si nous n’avons pas tenu compte de passifs hors bilan, certaines de nos sociétés recèlent aussi des actifs cachés qui, tôt ou tard, ressortiront au grand jour.Si la diversification est une protection, la très forte marge de sécurité que nous exigeons en est une autre.Ainsi, je vous propose de recalculer la valeur net net de Tuesday Morning en tenant compte de ces fameux « leases ».Lors du premier semestre qui vient de se clôturer, la société a maintenu une dynamique d’ouverture (21 magasins ouverts vs 3 fermetures). Nous sommes donc dans une tendance de 6 fermetures par an. Imaginons que la société triple le nombre de ses fermetures au cours des 5 prochaines années, cela représenterait 10 % de loyers transformés en pertes opérationnelles soit 18 631 de leases. La valeur « net net » au 31/12 a augmenté par rapport à la valeur que nous avions calculée lors de notre achat : elle est à présent de 3,65 usd par action (contre 3,17 usd avec les chiffres dont nous disposions au moment de notre achat, cette amélioration est due tant à un résultat d’exploitation positif qu’à une amélioration de la rotation des stocks). Si nous devions amputer cette valeur du montant de leases indiqué ci-dessus, cela la ramènerait à 3,20 usd par action. Une marge de sécurité par rapport à notre prix d’achat qui serait encore largement suffisante.Comme on le voit, le fait que nous prenions une marge de sécurité importante tout en exigeant une solvabilité minimale permet de faire face à d’éventuels « imprévus » en affectant de manière minimale la valeur intrinsèque globale de notre portefeuille.

Répondre à Equipe valeur et conviction Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.