Annecdote sur les Actifs Incorporels, par deux "élèves" de Ben..!

Michael Price :

Au printemps de 1975, j’ai commencé ma carrière au fond commun de placement Mutuel Share Fund. Max Heine m’a demandé d’analyser une petite brasserie : F & M Schaefer Brewing Company. Je n’oublierai jamais en examinant le bilan avoir repéré une valeur net de + / – 40 millions de Dollars. J’ai dit à Max, «Cela semble bon marché ». La société se négocie bien en dessous de sa valeur nette …. J’avais le sentiment d’avoir débusqué un grand classique de la valeur, dès le début, et j’étais enthousiaste ! Mais « Max m’a dit : » Regarde de plus près. ‘?’

J’ai regardé dans les notes et relu plusieurs fois le bilan, mais je n’ai rien trouvé sur les actifs incorporels qui valaient + / – 40 millions de Dollars . J’ai du me résoudre à appelé le comptable de Schaefer et je lui ai dit: «Je suis occupé à analyser votre bilan. Dites-moi, qu’est-ce que vos 40 millions de dollars d’ actifs incorporels représentent au juste ? « Il me répondit: » Vous ne connaissez pas notre jingle ! « Schaefer : la bière parfaite quand vous êtes à plus d’un. » ? »

Cela a été ma première analyse d’un actif incorporel.. ! Nous n’avons pas acheté la société !

3 réflexions au sujet de « Annecdote sur les Actifs Incorporels, par deux "élèves" de Ben..! »

  1. Bonjour Euclide,Nous ne suggérons rien du tout : c'est Michael Price qui le suggère.Evidemment, lorsqu'on reprend l'exemple ci-dessus, on constate que la valeur d'actif de la société équivaut à la valeur de son jingle ! Une entreprise qui ne vaut que par son slogan publicitaire, c'est quand même un peu léger.Il n'empêche que, lorsque nous valorisons une société, nous la valorisons en général pour sa valeur de liquidation. Et dans ce cas, il nous est tellement difficile de déterminer si les intangibles ont une quelconque valeur que nous les reprenons pour 0.

  2. excusez moi, je suis un peu débutant. J'ai pas compris la leçon de ce billet. Est ce que vous suggérez qu'on ne doit pas compter l'actif incorporel?

  3. La leçon de ce billet c’est que lorsque vous analysez un bilan, faites très attention à ce que représente réellement les actifs incorporels. Ici (dans ce billet) le slogan publicitaire était évalué à 40 M$… Ce qu’il faut comprendre c’est que que valoriser 40M$ un simple slogan (aussi bon soit-il) ne représente pas grands chose en valeur réelle. Pour faire simple, cela donne l’impression que le poste « actif » a été gonflé en partie sur « du vent » (même s’il faut reconnaitre que ce slogan a une valeur).

    (bonjour à tout le monde au passage de la part d’un nouveau lecteur )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.