Question des lecteurs : Vous aviez vu juste l’année dernière en prévoyant une hausse des marchés supérieure à 10 %. Que prévoyez-vous pour 2010 ?

Effectivement, cher lecteur, nous avions, comme vous dites, « vu juste ».

Pourtant, nous nous refusons à tenter de prévoir le sens du marché. C’est un exercice qui se situe largement au-delà de notre cercle de compétence … et cela nous est bien égal d’ailleurs car nous n’achetons pas « les indices » ou « les bourses » ou « des actions » mais bien des actifs bien précis répondant à des critères de valorisation stricts. Continuer la lecture

Virez moi cette daubasse !

.

Une nouvelle vente cette semaine non plus « par le haut » – c’est-à-dire en raison d’une forte hausse du cours qui réduit notre marge de sécurité – mais plutôt « par le bas » – c’est-à-dire en raison d’une dégradation de la valeur de l’entreprise.
.
Il s’agit de Merisel (« société 1 » dans le tableau de la semaine dernière), cotée aux « Pink Sheet » qui a été vendue en raison de la présence massive d’actions privilégiées procurant à leurs détenteurs des droits assez exorbitants en cas d’OPA sur la société. Même si le scénario de l’OPA n’est pas le seul scénario à envisager, nous avons préféré, par prudence, considérer ce droit comme une dette et revoir nos objectifs de cours sur la société et notamment, rectifier sa valeur d’actif net tangible.
.
Les médiocres récents résultats financiers ont achevé de faire fondre la valeur d’actif net tangible pour la ramener à une valeur proche de 0. Continuer la lecture

Bas les masques – AH Belo

.
Comme vous le savez, cher lecteur, les belles opportunités en « net net » commencent à se faire assez rares. Bien que nous continuions à traquer ce type de daubasses, nous avons décidé d’élargir notre territoire de chasse en cherchant de l’immobilier « caché ». C’est la fameuse rubrique « net-estate » du portefeuille ci-dessous.

Le 17 septembre, nous avions acquis un éditeur américain de journaux qui possédait un joli patrimoine immobilier. Après avoir présenté cette société en exlusivité à nos abonnés et après une première hausse du cours, en euro et frais de courtage inclus, de plus de 45 %, c’est à votre tour de prendre connaissance de notre « prose ». Continuer la lecture

La valse des arbitrages …

.Au cours de ces deux dernières semaines, nous avons effectué pas mal d’opérations dont d’ailleurs, nos abonnés ont été informés en temps réel.

Après les ventes de Dane Elec et American Claims, nous avons également vendu Technest au cours de 0,48 usd : un accord avait été trouvé avec l’acquéreur d’Eoir Technologies. Le cours a été poussé vers le haut et, en raison du risque de dilution que les actions privilégiées nous faisaient courir, nous avons préféré liquider notre ligne. Continuer la lecture