Portefeuille au 4 Décembre 2009 : 1 an et 11 jours

 

 
– Portefeuille : 58 294,02 € —(Frais de courtage et de change inclus)
Rendement Total : 260,61%
.
Rendement Annualisé :247,33%
Rendement 2009 :
274,43%
.
Taux de Rotation Annualisé : 144,95%
% Frais Annualisé : 3,74%
Effet Devise Total : -8,75%
.
Tracker ETF Lyxor MSCI World : 19 762,78 €
—(Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
Rendement Total : 20,81%
.
 

Rendement Annualisé : 20,14%
Rendement 2009 :
24,62%
.
* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel
.
Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création
 

 – Cliquez sur les tableaux pour les agrandir  

5 réflexions au sujet de « Portefeuille au 4 Décembre 2009 : 1 an et 11 jours »

  1. Bonjour,sauf erreur de ma part, vous n'avez jamais publié d'analyse de New Dragon Asia Corp. Pensez-vous au vu des dernieres publications que cette société peux devenir rentable?Merci

  2. Bonjour Gonzo,Nous n'avons effectivement jamais pris le temps nécessaire à une analyse approfondie de New Dragon Asia. Un jour peut-être …Nous n'avons aucune idée quant à savoir si la société pourrait un jour redevenir rentable. Ce qui nous importe, c'est de savoir si elle présentera toujours des actifs suffisants comme colatéraux à notre investissement.Pour l'instant, c'est largement encore le cas puisque l'actif net s'élève à 0,816 usd par action pour un cours de 0,121 usd. Inutile de dire, si vous connaissez notre philosophie, que nous n'avons aucune intention de céder 80 cents d'actifs au prix de 12 cent. Evidemment, comme d'habitude, nous disons ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons mais certainement pas ce que vous devez faire.

  3. Bonjour,avez-vous déjà eu des faillites au sein votre portefeuille?Si oui, avez vous récupéré une partie de votre investissement dans ces sociétés en faillite?

  4. Bonjour Ben,Nous n'avons pas connu de faillite au sein de notre portefeuille.Cela tient surtout, selon nous, au fait que nous accordons une importance particulière à la solvabilité de la société : acheter des daubasses oui mais acheter des dettes non !Néanmoins, nous avons été contraints de vendre l'une ou l'autre sociétés avec des pertes supérieures à 50 % : – soit la situation bilantaire de l'entreprise s'était dégradée au point qu'une vente nous a paru être la solution la plus raisonnable. – soit nous avons commis une erreur de raisonnement (à mettre dans notre liste de "stupidités") en sous estimant certains aspects portant sur la dilution des actinnaires ordinairesEn réalité, 3 lignes ont été vendues avec des moins-value supérieures à 50 %. Ceci est à mettre en parallèle avec les 15 ventes réalisées avec une plus value supérieure à 100 %.

  5. Merci pour votre réponse.D'une certaine manière je suis déçu que vous n'ayiez pas connu de faillites. Non pas que j'en veule à vos actifs, mais ç'aurait sans doute était insctructif sur l'impact des faillites sur l'investisseur "daubasses".Enfin le fait que vous n'en ayiez pas connu une seule malgré la belle crise que l'on connait c'est déjà instructif sur la qualité de la méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.