Chris Browne (4) : Comment choisir un gestionnaire de fond ?

Dans cette quatrième et dernière partie, nous nous éloignons très légèrement de l’investissement dans la valeur, pour quelques lignes sur les fonds où Chris Brown nous propose quelques réflexions sur ses pairs dans le but manifeste de donner à l’investisseur intéressé par ce support quelques atout supplémentaires pour lui permettre de réaliser le meilleur choix possible.   Nous pensons aussi que ce choix du gestionnaire présenté par le boss de Tweedy Browne peut aussi servir de « miroir » pour l’investisseur individuel quant à l’attitude qu’il doit lui-même adopter.

Page 202….. Au travers des années, j’ai siégé au comité d’investissement de divers établissements et dotations d’universités. J’ai eu l’opportunité d’interroger des gestionnaires en concurrence pour la portion des actifs de l’établissement. Bien que j’ai souvent été en concurrence pour obtenir les mandats, siéger de l’autre côté de la table, de celui qui fait passer les entretiens, a été une expérience sinon instructive, du moins plus agréable que d’être le candidat interrogé. Continuer la lecture

Liste PEA du 26 Mars

Nous sommes heureux d’annoncer à tout nos lecteurs, Français plus particulièrement, que nous sommes en mesure de leur proposer de nouveau une liste de 10 « Daubasses » qui peuvent entrer dans leur PEA.

Comme vous le savez sans doute, cher lecteur, cette liste avait connu un franc succès a la mi 2009, mais n’avait pas duré très longtemps, car les occasions se sont raréfiées très vite… Nous obligeant à arrêter l’aventure… Continuer la lecture

La Liste PEA est de retour!

Nous sommes heureux d’annoncer à tout nos lecteurs, Français plus particulièrement, que nous sommes en mesure de leur proposer de nouveau, une liste de 10 « Daubasses » qui peuvent entrer dans leur PEA.

Comme vous le savez sans doute, cher lecteur, cette liste avait connu un franc succès a la mi 2009, mais nous n’avions pas pu la proposer très longtemps, car les occasions se sont raréfiées très vite, nous obligeant à suspendre l’aventure…

Quelques très belles trouvailles, récentes , nous permettent de vous proposer à nouveau cette liste.

Comme nous ne faisons pas de concessions avec les bonnes affaires, quand il s’agit d’investissement, nous ne pouvons pas vous dire par avance combien de temps le marché nous permettra de vous proposer cette liste…

Chaque semaine, l’équipe des Daubasses selon Benjamin Graham vous donnera quelques détails concernant l’évolution de quelques paramètres de cette liste PEA, autant de temps qu’il existera sur le marché un minimum de 10 occasions.

La liste PEA du 19 Mars 2010 :

Potentiel : 182.71%
Solvabilité : 82.53%

Cette liste est composée de :

6 sociétés Net-Net
4 sociétés Net Estate

Les devises :

6 sociétés cotées en Euro
4 sociétés cotées en Livre Sterling

Répartition géographique :

4 sociétés Françaises
4 sociétés Anglaises
1 société Allemande
1 société Italienne

Observations supplémentaires :

Nous observons d’une part que 6 sociétés sur les 10 de la liste possèdent des collatéraux immobiliers sérieux. Cela signifie donc que 2 sociétés Net-Net en plus des 4 Net – Estate sont dans ce cas.
D’un autre côté, le ratio Net-Net de la liste, y comprit donc les Net-Estate, est de 0.6590, ce qui signifie que les Net-Estate de la liste cotent largement sous leur valeur d’actif Net-Net même s’ils sont très légèrement au-dessus de nos critères pour entrer dans notre sélection Net-Net.

Nous estimons enfin que le couple risque / potentiel de cette liste est optimum.

Si vous êtes donc intéressé par cette nouvelle aventure, cliquer ici.

Nous espérons enfin que tout ceux qui n’ont pas pu profiter des Daubasses PEA en 2009, pourront cette fois s’en donner à cœur joie. Bonne PV à tous!

Chris Browne (3) : Quand une affaire n’est pas une affaire

 

Cher lecteur, voici le 3e épisode de notre lecture du livre  de  Christopher Browne : « Investir à bon prix ».

Page 129….. »Une fois que nous avons dressé une liste des candidats éligibles, il nous faut choisir ceux qui rejoindront la sélection de sociétés achetées à bas prix et ceux que nous refuserons poliment. De nombreuses entreprises figurant sur notre liste sont bon marché pour une raison : elles connaissent des problèmes fondamentaux qui les rendent inintéressantes. A plusieurs occasions au cours des dernières années, des noms tels que Enron, Worldcom, US Airlines……, dont les cours des actions s’étaient effondrés, sont apparus sur une liste de candidats à la valeur. Cependant ces sociétés ont fini par déclarer faillite et les actionnaires perdirent une part significative de leur investissement quand ce n’était pas tout leur argent. Pour atteindre les objectifs de création de valeur, il nous faut déterminer les raisons pour lesquelles les parts de la société sont si bon marché et identifier les entreprises les plus susceptibles de se redresser. Continuer la lecture

Investir dans la valeur, un exercice facile : il « suffit » d’acheter sous la vraie valeur

Nous revenons sur une réflexion que notre ami Stéphane faisait à l’occasion de cet article.

Il nous disait : « Ce qui me gène le plus dans votre « philosophie » d’investissement, c’est qu’elle repose sur le fait qu’un cours de bourse se rapprocherait d’une vérité mathématique. Hors, je suis intimement convaincu que la bourse n’a aucun rapport avec une quelconque réalité (ni en macro, ni en micro). » Continuer la lecture