Portefeuille au 22 Octobre 2010 : 1 an 332 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir
  • Portefeuille : 81.863,08 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 406,41%
  • .
  • Rendement Annualisé : 150,78%
  • Rendement 2010 : 28,64%
  • .
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 80,23%
  • % Frais Annualisé : 2,10%
  • Effet Devise Total : -3,00%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : 22.312,54 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 36,40%
  • .
  • Rendement Annualisé : 19,24%
  • Rendement 2010 : 8,38%
  • .
  • Rendement 2009 : 29,82%
* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel


Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création

Print Friendly, PDF & Email

11 réflexions au sujet de « Portefeuille au 22 Octobre 2010 : 1 an 332 jours »

  1. Bonjour,

    Bel effort et excellents résultats ! Je constate que beaucoup de daubasses à succès ne sont pas en Europe, ce qui peut induire des difficultés pour les acquérir à l’investisseur lambda.

    Cordialement

  2. Bonjour à vous les Daubasses;

    Je sais pas si l’idée vous a déjà traversé l’esprit mais que pensez vous de l’idée d’écrire un livre qui aborderait tout ce que vous essayer de véhiculer à travers ce blog; je pense honnêtement que ça serait une superbe idée tant vos talents pour l’écriture et votre facilité à expliciter des concepts ( pas forcement facile à comprendre pour un néophyte) sont indéniables…Vous méritez honnêtement d’être plus médiatiser et mm le plus fantastique des blogs ne peut se substituer à un livre.
    J’ai lu les livres de Proudhon ( que je trouve en toute honnêteté sans substance, bien trop racoleur et surtout trop simpliste) et celui de Loic Abadie ( trop catégorique; il cesse de marteler déflation en se montrant catégorique dans son pessimisme ambiant).
    Leurs livres cartonnent pourtant; et je trouve que votre approche mériterez à être plus connu et reconnu que les leurs…Vous avez l’étoffe pour prendre la relève de Graham et apporter votre touche daubasses qu’on aime tant.
    Les Editions Valys donnent sa chance aux audacieux…alors pourquoi pas passé le cap.
    Voila je tenez à vous féliciter et à vous encourager;

    Cordialement;

    Un fidèle Lecteur

    1. Bonjour Kounsos,

      Cette idée nous a déjà traversé la tête ou plutôt, d’autres lecteurs y ont déjà pensé pour nous notemment dans les commentaires sous cet article.

      Ceci dit, nous n’avons pas (encore) lu les livres de Fabrice et Loïc mais leur blog sont de très grande qualité et ce sont des investisseurs aguérris même si c’est dans un autre style que le nôtre. Ils méritent en tout cas d’être lus et ont des choses intéressantes à écrire.

      Remarquez aussi que si leurs livres se vendent bien, ils traitent chacun à leur manière de sujets susceptibles d’intéresser un bien plus vaste public que le nôtre : l’investissement « deep value » reste confidentiel, du moins en Europe. D’ailleurs, nous serions bien en peine de citer un seul gérant de fonds qui pratique plus ou moins la même approche que nous de ce côté-ci de l’Altantique alors qu’on peut en compter une bonne dizaine au moins aux US.

    2. Kounsos, j’ai lu le livre de Monsieur Prudhon, et la seule chose qui soit sans consistance n’est pas son livre, mais votre commentaire à son encontre. Evidemment, critiquer sous le couvert de l’anonymat est devenu un sport mondial depuis qu’internet offre la parole à tous.
      Par ailleurs, désigner les Daubasses, que je respecte, comme successeurs de Benjamin Graham est d’un grotesque absolu. Et ce n’est pas les servir que de tenter un tel parallèle !

      1. Lorsque mon fils dit : »les épinards, c’est pas bon », je rectifie en disant : « non Nicolas, on dit : je n’aime pas les épinards ».

        Il est difficile pour nous de donner un avis sur ce que nous n’avons pas (encore) lu mais il est certain que Fabrice comme Loïc sont deux investisseurs et blogueurs qui ont tout notre respect tant par leur honêteté intellectuelle que par leur capacité à avoir déterminé une méthode d’investissement qui est rationnelle et à laquelle ils se tiennent.

  3. De manière générale, je pense qu’il faut garder raison devant toute performance.
    Les Daubasses réalisent une performance extraordinaire sur une période encore beaucoup trop courte que pour être comparée à celle des grands investisseurs. Lorsque ce site et le portefeuille exposé auront plus de dix ans d’existance, nous pourrons commencer à tirer des leçons pertinentes.

    Ceci n’enlève rien au fait que je pense que la réussite sera là si les Daubasses respectent leur feuille de route. J’ai d’ailleurs déclaré ici même qu’ils réussiraient dés le lancement de cette initiative.

      1. Ce qui me dérange dans les propos trop forts tenus par Kounsos, outre le mépris affiché pour les livres de Messieurs Proudhon et Abadie, c’est que ce sont ceux qui mettent des investisseurs sur un piedestal qui sont généralement les premiers à les critiquer lorsque vient une période moins glorieuse.
        Je me souviens d’une conversation que j’ai eue avec Monsieur Badelon, il m’expliquait que sa société reçevaient des lettres d’insultes dès que la performance venait à fléchir… Lamentable !

        Bref, un peu de modération ne nuirait à personne. Et personnellement, je dis bravo pour le travail réalisé par les Daubasses, tout en me montrant impatient de découvrir la suite du parcours…

  4. Bonjour, je viens de découvrir votre site
    et je l’ai mis directement dans mes favoris.
    Je ne suis pas la pour critiquer des livres que je
    n’ai pas encore lu mais je tenais a féliciter l’équipe des Daubasses.
    Ne vous inquietez pas si votre trafic explose les prochains jours,
    je compte lire tous vos articles. ^^
    Aussi, je débute en bourse (jeux et portefeuilles virtuels)
    et je compte sur votre site pour en apprendre d’avantage sur vos « techniques Daubasses ».

    Amicalement,

    Jérôme

  5. Ta rien compris Thierry; je me fous de la performance des daubasses; j’apprécie le fait
    qu’il nous donne une méthode qui vaut se qu’elle vaut mais c’est quand mm la démarche que je salue;
    Et pour ta Gouverne ; ma critique ne concerne que moi; on est en démocratie; j’ai le droit de dire que j’ai pas aimé son bouquin…
    Pour Loic Abadie, j’ai été un peu trop dure j’avoue; au moins y a de la substance; quand on fini le book on se dit beh c’est bien j’ai appris quelque chose; ce qui n’est pas le cas de ma lecture du livre de proudhon ou je n’ai strictement rien appris qui ne soit déja abordé des milliers de fois par d’autres…
    Que ça te plaise ou pas je m’en fous royalement;

    Voila c’était mon coup de guele

    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *