« Ecomérages » ou l’actualité en 4 D(aubasses)

Si vous nous suivez depuis quelques temps, cher lecteur, vous avez pu constater que les différents articles que nous publions sont plutôt « intemporels » et abordent l’investissement avec  autant de recul qu’Irving Saladino avant un saut.

Néanmoins, nous vous proposons, à partir d’aujourd’hui, une nouvelle rubrique qui tentera de suivre l’actualité financière d’un peu plus près. Chaque week-end, nous passerons en revue, sans aucune prétention,  le ou les évènements de la semaine qui nous ont marqués.

Ainsi cette semaine, on apprenait que le pays de Samuel Beckett et des « Corrs » s’était enfin résolu à demander l’aide de ses petits camarades européens pourtant pas beaucoup mieux nantis que lui.  C’est vrai que Brian Cowen s’est fait prié mais finalement, une petite centaine de milliards d’euros, c’est un beau cadeau de Noël.  Soit dit en passant, nous, on n’a pas encore compris d’où ils sortaient tous ces milliards mais bon, ne boudons pas notre plaisir : ça faisait des années que ce tigreau des verts pâturages narguait les tortues continentales de la zone euro.  L’occasion est vraiment trop belle d’enfin leur faire la leçon …

Et évidemment, on craint la contagion au reste de l’Europe : si l’Espagne et le Portugal ou, pourquoi pas la Belgique (si on en croit le Guardian), guère mieux loties, sont contraintes de prendre des mesures aussi déflatoires que l’Irlande, la « vraie » reprise économique pourrait bien être remise à une date ultérieure.

Résultat des courses : l’euro perd de la valeur par rapport aux autres devises et essentiellement la valeur–refuge dollar …  ce qu’on ne comprend pas toujours bien d’ailleurs : comparés à la zone euro, les US ont une dette publique supérieure de 20 %, leur déficit budgétaire représente quasi le double et leur déficit commercial est cinq fois supérieur.  Vous parlez d’un refuge …

A part ça, Kim Jong-Il prépare parfaitement sa succession en impliquant son fiston dans quelques exercices pratiques de provocation.

Bruits de bottes et risques déflationnistes et monétaires : ça aurait dû secouer les marchés d’actions mais finalement, leurs réactions ont été assez modérées : les américains étaient sans doute plus préoccupés par la « fête de la dinde » (pas Sarah Palin mais celle « à plumes ») et Angela Merkel s’est empressée de rassurer tout le monde ayant « plus confiance qu’au printemps » ce jeudi alors que mardi « la situation était extrêmement sérieuse et l’avenir de l’euro était en jeu ».  S’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, alors nous sommes rassurés : « Das Mädchen » n’est donc pas idiote.

Nos repères hebdomadaires :

Tracker Lyxor MSCI World : + 1,1 %
CAC 40 : – 2,4 %
Portefeuille daubasse : + 3,1 %
Or : + 0,4 %
Eur/usd : – 2,8 %
Pétrole : + 2,5 %

Bonne Daubassemaine à tous.

.

3 réflexions au sujet de « « Ecomérages » ou l’actualité en 4 D(aubasses) »

  1. Bonjour les Daubasses,

    Très bonne initiative que je suivrais attentivement;

    Dites moi aussi, Je suivais aussi beaucoup Franck de Valeur et Profit qui vous a rejoint dernièrement ; j’appréciais beaucoup ces analyses qui était un poil différente de la votre mais tout aussi intéressante…Est-il prévu qu’il publie des analyses plus axé sur son « style de valeur et profit  » prochainement?

    1. Bonjour Youss,

      Pour l’instant, Franck s’est plongé « en apnée » dans le monde merveilleux des daubasses. Il nous a d’ailleurs déniché quelques sociétés qui nous avaient échappé. Notre optique consiste à traquer de la valeur où qu’elle se trouve et les small cap de Valeur et Profit pourraient tout-à-fait en faire partie. Mais pour l’instant, nous avons suffisament de matière avec nos daubasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.