Ecomérages : 100 euros !

 

100 euros, c’est ce que vous valez, cher lecteur, si vous avez ouvert un compte sur Facebook.    C’est en tout cas ce que nous en concluons après avoir appris cette semaine que le « démoniaque-véritable-maître-du-monde » (pour rappel, il s’agit de Goldman Sachs) avait investi  500 millions de dollars dans la bande des « e-amis » . 

Sur base de cet investissement, Face Book est valorisée à 50 milliards de dollars soit … 100 euros par membres dont la plupart ne génèrent aucune recette directe !

Vraiment Facebook, c’est génial : ça permet de se faire des « amis » en trois clics de souris alors que dans la « vraie vie », il faut parfois des mois avant de pouvoir appeler un ami « ami ». En plus, ça augmente de  valeur marchande plus vite que Microsoft du temps de sa splendeur :  il y a trois ans, on estimait sa valeur à 15 milliards mais  certains analystes estiment que la société vaudra 200 milliards en 2015 !  une multiplication par 13 en 8 ans !  Et dire qu’il y en a qui perdent leur temps à investir dans des daubasses !

Actuellement n° 3 de l’internet en terme d’affluence (derrière les incontournables Google et Microsoft), nous nous doutons bien que Facebook doit avoir une « valeur ».  Mais 50 milliards, c’est plus de 30 fois son chiffre d’affaires 2010.  Et ne parlons pas de la valorisation par les bénéfices qui ne devraient, selon certaines sources, pas dépasser quelques centaines de millions de dollars … alors que les numéros  1 et 2, Google et Microsoft, qui génèrent d’énormes cash-flows ne sont  valorisés respectivement qu’à 9 et  4 fois leurs chiffres d’affaires.

Bref, reste une valorisation « par membre » …ça ne vous rappelle pas une certaine époque « téléco-techno-ubullesque » ? 

Vivement l’IPO de Facebook (que certains prédisent pour 2012) : ça sera une rave party du tonnerre de dieu … à laquelle vos serviteurs de l’équipe des daubasses n’assisteront pas car ils seront probablement déclarés « persona non grata » et interdits d’accès par un portier euphorique probablement dopé à la méphédrone et portant un badge d’identification sur lequel il sera inscrit « Mr Market ».

.

10 réflexions au sujet de « Ecomérages : 100 euros ! »

  1. Surprenant de la part de GS qui a plutôt pour habitude de flairer les bons coups.

    Sans IPO (introduction en bourse), ils auraient du mal à retrouver leurs billes.
    Mais d’après mes sources, d’ici 2012 leur part se sera appréciée de 4000%, valo totale de 1000 milliards (comme le plan de sauvetage US, facile à retenir).

    Sinon sur mes actions Google, les résistances sont sur le point d’être cassées je vise 235000 $ / action .

  2. Je ne miserais pas sur un plantage de Goldman Sachs dans ce dossier.
    Cela étant, les titres tels que Facebook, Google, Apple… ne sont définitivement pas pour moi. Un jour ou l’autre, ils s’échouent et si on n’est pas sorti à temps, on ressort nu comme un ver.
    Google doit être le champion du monde de la destruction de valeur. Ils pourraient rendre de l’argent aux actionnaires, mais ils préfèrent racheter n’iéporte quoi à n’importe quel prix, quand ce n’est pas tripoter avec les dates d’exercice des stock options !

    1. Bien sûr Thierry qu’il ne faut (peut-être) pas miser contre GS (quoique la société ait commis plus d’une erreur de gestion dans un passé pas tellement lointain) mais relativisons aussi : cet investissement représente moins de 0,06 % de son bilan. Pas sûr que Gs ne paie pas ce prix « juste pour voir ». Ce qui nous interpelle, c’est ce consensus haussier et surtout le fait que la valo de cette AK servira probablement de base au prix de la société dans son ensemble en cas d’hypothétique IPO. Pas sûr que tout ceux qui y souscriront à ce moment-là n’y investiront que 0,06 % de leur patrimoine …

  3. Je me souviens des propos semblables tenus sur un forum gold de boursorama… en 2004 lors de la mise en bourse de Google ..

    tous estimaient que 100 $ était ridiculement élevé ! et certains disaient même la shorter ..!!!

    Google est à 620 $ maintenant…

    acheter des « front runner »(Apple ,ATVI, Google ,nflx, isrg etc peut se défendre pour une petite partie du portif de même qu’acheter des daubasses (merci et bravo à

    eux !) ,perso je pratique les 2 stratégies ,de concert avec d’autres …

    1. Bonjour Robert,

      Effectivement, aucun d’entre nous n’a investi dans Google au moment de son introdution en bourse … ni à aucun autre moment non plus d’ailleurs.

      Cependant, le prix d’introduction était bien moindre que les 30 X le CA qu’on cite ici pour Facebook : les investisseurs ayant souscrits à l’IPO de Google n’ont payé « que » 8 X ses ventes et depuis, à aucun moment, le cours de Google n’a atteint les sommets que Facebook atteint aujourd’hui … sans même être cotée.

      Enfin, pour une IPO réussie comme celle de Google, combien d’autres ont été de lamentables échecs avec des valorisations semblables ?

      Ceci dit, vous avez tout-à-fait raison de conserver une ouverture d’esprit suffisament large pour tenter de capter de la performance sur différents styles d’investissement.

      1. Je pense que l’un d’entre vous possède des titres Google, je ne citerai pas de nom…

        Lors de l’IPO, Google présentait une valorisation raisonnable par rapport à ses perspectives. On pouvait jouer le coup à CT / MT. Mais à LT, je suis convaincu que beaucoup risquent d’être déçus, à moins que Google n’adopte de meilleurs principes de gestion et de rémunération de ses actionnaires car sa domination ne sera pas éternelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.