Portefeuille au 29 Juillet 2011 : 2 ans 247 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

  • Portefeuille : VL 521,94 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 416,61%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 183,51%
  • .
  • Rendement Annualisé : 84,68%
  • Rendement 2011 : -4,95%
  • .
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 45,74%
  • Effet Devise Total : -4,99%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 93,19 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 38,99%
  • .
  • Rendement Annualisé : 13,09%
  • Rendement 2011 : -7,38%
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

 

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création

 

 

Portefeuille au 22 Juillet 2011 : 2 ans 240 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

  • Portefeuille : VL 522,13 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 416,79%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 180,67%
  • .
  • Rendement Annualisé : 85,53%
  • Rendement 2011 : -4,92%
  • .
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 46,12%
  • Effet Devise Total : -4,46%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 95,89 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 43,01%
  • .
  • Rendement Annualisé : 14,41%
  • Rendement 2011 : -4,70%
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

 

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création

 

 

Eviter l’ancrage, regarder la valeur …

L’ancrage est un biais psychologique qui induit des individus à donner une valeur à quelque chose en fonction de données passées. 

Ce phénomène a été mis en évidence par Tversky et Kaheman dans les années 70. Pour illustrer ce biais, nos deux universitaires se sont livrés à plusieurs expériences et notamment celle-ci qui consistait à demander à deux groupes de personnes d’estimer la proportion de pays africains membre de l’ONU. On a demandé au 1er groupe si cette proportion était supérieure ou inférieure à 10% et ensuite de donner son estimation. De même, on a demandé au 2e groupe si la proportion était supérieure ou inférieure à 65% et ensuite de donner son estimation. Résultat des course : le 1er groupe a proposé une proportion moyenne de 25% et le 2e  groupe une proportion moyenne de 45% !

 

En investissement, cet effet d’ancrage est illustré par le fait que des investisseurs prennent leurs décisions d’investissement en fonction des cours historiques de l’action et non de sa vraie valeur.  De même, la décision de vendre une action pourrait être prise en fonction du prix d’achat (par exemple : « j’ai déjà gagné 50 % sur l’action, je vends » ou « faut que je récupère mon PRU avant de vendre ») au lieu de la valeur réelle de la société sous jacente.

Vous avez bien compris, cher(e) lecteur(trice ), que ce n’est pas vraiment notre philosophie : nous vendons non pas en fonction des évaluations boursières historiques et de  bornes « subconscientes » mais bien de la valeur comptable de la société que nous analysons et de son évolution.

Ceci nous amène à rebondir sur une remarque que certains de nos lecteurs nous ont fait ces derniers temps que ce soit dans les commentaires sur ce blog ou par e-mail. On pourrait la résumer comme ceci : « depuis plus d’un an, vous sous-performez le marché ».

Que pouvons-nous répondre d’autre à nos lecteurs que, confus et honteux, « oui, la valeur de marché de notre portefeuille a évolué moins vite que la valeur de marché de notre portefeuille fictif « benchmark » composé du tracker msci world en euros, dividendes inclus ». En résumé, sur un an glissant, ce portefeuille « benchmark » a augmenté de 7 % alors que la valeur de marché de notre portefeuille réel n’a augmenté que de 2,1 %. 

Outre qu’une période d’un an  nous semble un peu courte pour tirer des conclusions définitives, il y a surtout le fait que pour nous, investisseurs dans la valeur, ce n’est pas l’évaluation de Mr Market qui nous intéresse mais bien la nôtre …

Non, cher(e) lecteur(trice), nous n’avons pas la tête qui enfle … rassurez-vous. En réalité, nous estimons que c’est en fonction de l’évolution de la valeur réelle des sociétés composant notre portefeuille que nous pouvons nous faire une idée de la justesse de nos choix et non de la valeur que peut leur donner la communauté des investisseurs.

 Ainsi, comme nous vous l’avons déjà signalé à plusieurs reprises, c’est la valeur d’actif net tangible  qui, pour nous, représente le mieux et ce, de manière générale, la vraie valeur d’une société. C’est ainsi que, chaque semaine, nous suivons la « vraie » performance de notre portefeuille.

Concrètement, nous calculons la VANT de chaque ligne de notre portefeuille, nous déduisons la valeur de marché des éventuelles options émises, ajoutons les liquidités disponibles et divisons le tout par le nombre de parts détenues par les membres du club. 

De cette manière, nous pouvons dire que le 9 juillet 2010, la valeur de marché d’une part de notre club était de 519,18 euros et sa valeur « comptable » était de 1 333,68 euros.

Un an plus tard, la valeur de marché de cette même part a donc gagné 2,1 % pour s’établir à 529,92 euros … mais sa valeur comptable s’établit, quant à elle, à 1 465,37 euros soit 9,9 % plus haut !

Une augmentation de la valeur économique réelle de 10 % par an pour la prochaine décennie ? Nous signerions avec plaisir pour un tel scénario car couplé au potentiel de rattrapage lié à la décote amènerait la valeur de chaque part à 3 800,8 euros, un rendement annuel qui serait donc proche des 22 %. 

Évidemment, tout cela est très théorique et reste, pour l’heure, du domaine du « fantasme ». En réalité, ce que nous voulions démontrer, c’est que si on veut évaluer ses propres décisions, surtout sur des périodes aussi courtes que l’année, il faut éviter de rester « ancré » sur les évaluations que donne Mr Market, évaluations par trop soumises à ses sautes d’humeurs mais, au contraire, se fier à des critères objectifs et non psychologiques de valorisation.

 

..

 

Portefeuille au 18 Juillet 2011 : 2 ans 233 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

  • Portefeuille : VL 526,63 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 421,24%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 179,70%
  • .
  • Rendement Annualisé : 86,97%
  • Rendement 2011 : -4,10%
  • .
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 46,22%
  • Effet Devise Total : -3,74%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 94,69 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 41,22%
  • .
  • Rendement Annualisé : 13,98%
  • Rendement 2011 : -5,89%
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

 

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création

Du mouvement dans le portefeuille « daubasses » et nouvelle diversification dans la valeur

Comme nous vous l’avions annoncé, nous avons apporté nos titres Cofigeo à l’OPA qui a été lancée fin du 1er trimestre de cette année. Cette opération nous a permis de tripler notre investissement de départ en un an et demi et surtout, elle nous laisse à la tête de pas mal de liquidités.

Nous avons décidé d’affecter ces liquidités sur trois supports assez différents.

Le premier, vous le connaissez, cher lecteur(trice), il s’agit de fonds fermés fortement décotés qui nous permettent d’obtenir une diversification sur des zones émergentes. Lors de nos deux premiers achats, nous avions mis le pied en l’Europe de l’Est via des fonds fermés éligibles au PEA. Avec cette nouvelle acquisition, nous nous attaquons au sous-continent indien. Notre motivation d’achat est de deux ordres : une marge de sécurité de 56 % par rapport à son actif net et une diversification grâce à une présence au capital d’une dizaine de sociétés cotées et non cotées.

Le deuxième, c’est une « vraie » daubasse que nous avons acquis avec une décote de 87 % sur son fonds de roulement net et un potentiel, théorique, vers sa valeur d’actif net tangible de 1 000 %. Évidemment, cette société a de bonnes raisons pour être si mal appréciée par Mr Market mais nous pensons que la sanction est malgré tout excessive et que le rapport « rendement/risque » penche en notre faveur. Cette société est britannique et donc éligible au PEA.

Par ailleurs, nous avons décidé d’investir dans un nouveau style de « daubasse ». Daubasse entre guillemets car nous estimons que cette approche permet d’investir dans des titres de haute qualité qui présentent pourtant une décote intéressante. Il s’agit de l’investissement dans des holdings décotés. Nous avons détaillé cette nouvelle piste à nos abonnés dans la lettre mensuelle de juillet dans laquelle nous proposons un dossier portant sur ce type de support ainsi que quelques idées de sociétés que nous détenons dans nos portefeuilles personnels.

Les avantages des holdings par rapport aux fonds de placement sont multiples :

–   Les dirigeants détiennent souvent un part substantielle du capital.

–  Leur liberté est plus grande au regard du prospectus et de la législation qu’un gérant de fonds doit respecter : au même titre qu’un investisseur particulier, les gestionnaires du holding peuvent rester intégralement liquides s’ils ne trouvent plus de bonnes idées. Il leur est possible d’investir sur tous les marchés qu’ils souhaitent sans restriction géographique ou sectorielle. Ils peuvent ne détenir qu’une seule ligne ou plus d’une centaine. Ils peuvent acheter indifféremment sur les marchés réglementés, les marchés libres ou du non cotés, voire acquérir de l’immobilier en direct.

–   Ils ne doivent pas gérer les « entrées » et « sorties » de capitaux. Les détenteurs de parts peuvent, à tout moment, demander le remboursement de leur part. Pour ce faire, le gérant est obligé de vendre quelques positions qu’il détient. L’inconvénient est, qu’en période de crash par exemple, le gérant se voit souvent confronté à des demandes massives de remboursement… à un moment où justement il devrait pouvoir disposer de cash pour investir dans les opportunités qui se présentent. Rien de tout ça pour la direction d’une société à portefeuille : son capital est fixe et il n’a pas à se soucier de ces fluctuations intempestives.

–   Quand le cours du holding est sous-évalué par Mr Market, le management peut décider de racheter ses propres titres sur le marché pour créer de la valeur pour l’actionnaire en profitant des fortes décotes.

Les trois holdings que nous avons présentés à nos abonnés présentent une double caractéristique : au cours des dix dernières années, leur actif net a évolué bien plus vite que le marché et ils présentent une décote appréciable et historiquement élevée. Ils sont tous les trois éligibles au PEA.

Enfin celui de ces holdings sur lequel nous avons jeté notre dévolu pour le portefeuille présenté dans ce blog nous offre aussi une  certaine protection « monétaire » en cas d’éclatement de la zone euro. Nous avons obtenu ce dernier avantage un peu sans le faire exprès, et, même s’il ne fut pas déterminant dans notre choix d’investissement, il n’en reste pas moins non négligeable.

Bien entendu, nos abonnés ont été avertis en temps réel de ces opérations et ont à leur disposition les analyses des titres, dans la lettre.

.

Portefeuille au 8 Juillet 2011 : 2 ans et 226 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

  • Portefeuille : VL 529,92 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 424,50%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 182,97%
  • .
  • Rendement Annualisé : 88,28%
  • Rendement 2011 : -3,50%
  • .
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 46,07%
  • Effet Devise Total : -5,00%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 96,01 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 43,19%
  • .
  • Rendement Annualisé : 14,69%
  • Rendement 2011 : -4,58%
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

 

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création


Portefeuille au 1 Juillet 2011 : 2 ans 219 jours

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

  • Portefeuille : VL 512,58 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 407,34%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 167,43%
  • .
  • Rendement Annualisé : 86,63%
  • Rendement 2011 : -6,66%
  • .
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 47,12%
  • Effet Devise Total : -4,30%
  • .
  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 96,17 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 43,43%
  • .
  • Rendement Annualisé : 14,86%
  • Rendement 2011 : -4,42%
  • .
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

 

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création