Question des lecteurs : pouvez-vous me prouver votre performance ?

Voici un extrait d’un mail que nous avons reçu d’un abonné de fraîche date.

« J’ai bien vu les fichiers disponibles reprenant l’ensemble des extraits de compte du compte-titres de votre club sur le lien que vous m’indiquez. Il y a une trace de chaque ordre d’achat ou de vente.

Mais avec ces fichiers, l’abonné Sprint ou Premium (qui n’est pas abonné depuis le tout début de votre portefeuille et ses belles performances) n’a pas de vision sur le caractère exhaustif de ces ordres d’achats/ventes qui sont présentés sur votre site par rapport à ceux réalisés sur votre compte titres depuis son ouverture.

Je vous demande donc de m’indiquer à quel endroit il est possible de télécharger le relevé (pour chaque mois) de tous les mouvements effectués sur votre compte (espèces et actions). Car avec seulement les relevés présentés actuellement, les mauvaises langues pourraient dire que vous avez pu sélectionner les achats/ventes à présenter au lecteur du forum, en omettant de présenter certaines mauvaises affaires. »

Cette question nous a interpelés venant d’un abonné, certes de fraîche date. En effet, nous pensons que le lecteur qui décide à un moment ou à un autre de franchir le cap, le fait parce qu’il adhère à notre philosophie et non pour vérifier la réalité ou non de la performance affichée par notre portefeuille.

Le rendement de 380 % réalisé en un peu plus de trois ans nous appartient et n’est absolument d’aucune utilité à nos abonnés et nos lecteurs puisqu’ils n’en ont pas directement profité. Ce rendement peut éventuellement servir de baromètre permettant de constater que l’approche que nous prônons peut bel et bien générer du rendement mais le plus important n’est pas la réalité ou non du rendement que nous affichons mais bien le fait que le lecteur ou l’abonné comprenne notre approche et y adhère parce qu’elle convient à ses objectifs, son tempérament et ses compétences… Bref, qu’elle est conforme à son style.

Sur notre blog, nous offrons une multitude d’explications et d’illustrations sur notre philosophie d’investissement. A nos abonnés, nous disons ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. Et nous pensons que ce sont ces points qui sont importants et pas le rendement que nous avons réalisé : qu’il soit de 100 % ou de 500 % importe peu : selon nous, ce qui importe, c’est qu’il ait été obtenu en application de notre méthode et que les raisonnements que nous avons tenu aient été globalement « justes ». 

Ceci dit, nous vous confirmons que le rendement affiché sur notre blog correspond bien au rendement réel, en euros, dividendes et frais de courtage inclus, du portefeuille de notre club d’investissement. Nous allons même faire mieux ! Nous allons mettre à la disposition de tous les premiers extraits de compte du club, jusqu’à la date du 30/06/2009. En effet, toutes les sociétés acquises à cette date ont été soit revendues, soit démasquées sur le blog. Ceci permettra aux lecteurs récents de vérifier « l’exhaustivité des informations » contenues sur notre blog, du moins au cours des 7 premiers mois de son existence. Nos abonnés ont, quant à eux, accès à l’ensemble des extraits de comptes jusqu’aux dernières opérations réalisées. Ceux qui souhaitent « auditer » nos comptes pourrons donc trouver cette « preuve » ici.

Mais de grâce, ami(e) lecteur (trice), nous vous en supplions : ne nous « gouroutisez » pas pour un rendement passé qui, selon la formule consacrée, ne préjuge absolument des performances futures mais adhérez à l’approche que nous préconisons pour nous-mêmes parce que vous la comprenez, qu’elle s’accorde à vos objectifs et vos compétences et que vous avez la conviction qu’avec elle, vous passerez des nuits sereines même lorsque vous traverserez des « tsunamis boursiers ».

.

5 réflexions au sujet de « Question des lecteurs : pouvez-vous me prouver votre performance ? »

  1. Je pense qu’il n’y a pas besoin de preuve d’une performance, et que la performance en elle-même est inutile.

    La méthode tels qu’expliquée est d’une logique qui prouve la performance.

    1. Une logique de performance c’est une chose, respecter cette logique quoiqu’il arrive, en renoncant totalement à ses émotions en est une autre !
      Je comprends donc que les futurs investisseurs peuvent vouloir se rassurer, malgré toute la rationnalité de l’approche value, qui, à long-terme, ne peut évidemment que marcher si elle est appliquée correctement, et pas que dans l’investissement en actions.

      P.S.: Je ne remets pas en cause la performance de l’équipe des daubasses. Elle me semble tout à fait crédible vu l’approche utilisée et de la période de début du « fonds », très propice pour « surperformer » au vu de la logique utilisée.

  2. Comme d’habitude, vous jouez la transparence. Il me semble même que vous avez vendu, au moins une fois, une valeur en moins-value (car elle ne rencontrait plus vos critères).

    Personnellement, je ne vous gouroutise pas mais je vous dis « Chapeau bas ! » :

    Je profite de vos conseils (je suis abonné) mais je garde mon libre arbitre.
    Vous apportez une approche argumentée qui me parle. C’est ce que qui compte pour moi.

    Chacun y trouvera son compte ou pas.

    1. Bien sûr Coco que nous avons vendu des actions en moins value et bien plus qu’une seule fois d’ailleurs et même … pas plus tard que cet après midi.

      Il y a presque deux ans, nous avions proposés un petit récapitulatif de nos trades clôturés ici : http://blog.daubasses.com/2010/02/10/question-des-lecteurs-disposez-vous-d%e2%80%99un-fichier-reprenant-l%e2%80%99ensemble-de-vos-trades-clotures/

      A l’occasion, nous présenterons à nouveau un tableau mis à jour.

  3. Pour amener un peu d’eau au moulin, tant il est vrai que la méthode est plus que déroutante au regard de ce que propose le troupeau de moutons médiatico-financiers,je me permets de glisser quelques saines (j’espère) lectures sur le sujet (désolé pour l’anglais:
    http://greenbackd.com/2010/02/18/back-testing-the-performance-of-net-current-asset-value-against-net-net-working-value/
    http://www.oldschoolvalue.com/blog/investing-strategy/ncav-nnwc-backtest-refined/
    – 2 études sur le sujet : http://www.value-investing.eu/en/Backtests
    http://greenbackd.com/2010/01/21/montier-on-net-nets-a-simple-quantitative-value-strategy/

    Enfin, je soulignerais aussi que :
    – Warren Buffet a commencé sa carrière en investissant dans de la daubasse pur jus (26% annualisés pendant ces années là).
    – Notre maître à tous, Ben Graham (que l’on peut gouroutiser si l’on veut) l’a théorisé et mise en pratique avec succès malgré un contexte économique épouvantable (à côté des années 30, la période actuelle devrait plutôt ressembler à une grande colonie de vacances, non?)
    – Walter Schloss a bâtit son succès (15% pendant 45 ans!!) en grande partie sur cette base là.

    Donc non, ne gouroutisez pas les daubasses, ils ne font que copier sur les grands maîtres!! (les vrais gourous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.