Walter Schloss 28/08/1916 – 19/02/2012

Big Walt nous a donc quitté ce week-end au terme d’une vie d’investisseur brillante et discrète à la fois. Il rejoint Benjamin Graham et Ed Anderson, un autre membre du « Graham Group », décédé la semaine dernière,  au paradis des « investisseurs dans la valeur ».

Si ce blog fut, à l’origine, centré sur les enseignements de Benjamin Graham, petit-à-petit, au fil des articles que nous lui avons consacrés, non seulement nous nous sommes pris d’affection pour l’homme qu’était Walter Schloss mais nous avons aussi éprouvé une énorme admiration pour l’investisseur. Il reste, selon nous, celui qui a le mieux personnifié l’achat d’actions « value » dans ce que l’expression a de plus pur au point que, dans notre cœur, il a fini par supplanter « Maître Graham ».

Une méthode simple à l’image du personnage mais sacrément efficace : celui que Warren Buffett avait désigné comme « celui qui se bat contre le S&P, seulement armé d’un guide boursier,  dans un petit bureau sous-loué à Tweedy Brown, avec des clients tirés du registre d’Ellis Island » avait généré pendant une période de plus de 45 ans, un rendement annuel de plus de 15 %.

Au revoir et merci Monsieur « Big Walt »…

.

 

7 réflexions au sujet de « Walter Schloss 28/08/1916 – 19/02/2012 »

  1. Bonjour!

    Vous dites que Walter avait généré pendant une période de plus de 45 ans, un rendement annuel de plus de 15 %.

    Mais ce rendement est moins bon que le votre non ? 436 % sur 3 ans et 85 jours sa frôle les 60% de rendement non ?

    1. 15 % pendant 45 ans, cela représente +/- 53 000 %. Avec nos 436 %, nous sommes tout petits. Et Big Walt a généré ce rendement après s’être octroyé une rémunération et en gérant des capitaux certes modestes en comparaison avec certains fonds de placement mais malgré tout bien plus conséquent que les nôtres. Ceci dit, la réussite de son approche nous a renforcés dans notre conviction que la nôtre, proche de celle de Walter Schloss, pouvait être rentable. Rendez-vous dans 41 ans et 282 jours pour tenter d’établir des comparaisons plus fiables 😉

  2. Excellent cette phrase d’Edwin Schloss :

    « Un grand nombre de gestionnaires de fonds se rongent les ongles jusqu’au 5h du matin en attendant les comparaisons trimestrielles. Mon père ne s’est jamais inquiété des comparaisons trimestrielles. Il a bien dormi. »

  3. Une légende vivante s’éteint.

    Walter Schloss was a very close friend for 61 years,” Buffett said yesterday in a statement. “He had an extraordinary investment record, but even more important, he set an example for integrity in investment management. Walter never made a dime off of his investors unless they themselves made significant money. He charged no fixed fee at all and merely shared in their profits. His fiduciary sense was every bit the equal of his investment skills.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.