Le premier quinquennat

Nous y sommes ami(e) lecteur (trice) : voici 5 ans que nous avons constitué notre club d’investissement, 5 années que notre blog existe, 5 années d’une très belle aventure.QE et LTRO

Pour fêter cet évènement, il fallait un lieu qui en soit digne. Franck, étrangement de plus en plus amateur de choucroute et de Kreuzpolka nous proposait de le faire juste en face du siège de la BCE  afin de rendre hommage aux fabricants de billets qui ont partiellement contribué à la performance de notre portefeuille (la Fed était un peu loin pour ce faire et, à défaut de remercier «Elicopter Ben », « Super Mario Draghi » aurait fait l’affaire). Mais Pierre a coupé court trouvant que l’équipe des daubasses n’avait pas à prendre une position « politique » en paraissant soutenir des initiatives aussi sensibles. Continuer la lecture

Ecomérage : La France, nouveau paradis fiscal de l’entreprise

investir en bourseLa France, au-delà de son aspect gastronomique, culturel, touristique, de toutes ses facettes attrayantes, est désormais un pays également devenu célèbre pour son niveau de fiscalité comme étant l’un des plus coercitifs au niveau mondial (caractéristique partagée avec la Belgique, les patries respectives des membres des daubasses se situant toutes deux dans le top 5 mondial des prélèvements par la force publique). Le 26 août dernier, c’est Bruxelles qui s’en mêle via le commissaire européen aux affaires étrangères, le finlandais Olli Rehn, qui a tiré la sonnette d’alarme : « Les hausses d’impôts en France ont atteint un seuil fatidique ». Ou encore : « Lever de nouvelles taxes aurait pour effet de casser la croissance et de peser sur l’emploi. La discipline budgétaire doit passer par une baisse des dépenses publiques et non par de nouveaux impôts ». Et ce ne sont pas les « bonnets rouges » bretons qui contrediront (pour une fois ?) Bruxelles.

Que cela soit au niveau de toutes sortes de taxes comme d’impôts, pour le particulier comme pour les entreprises, il semble que l’ensemble des acteurs économiques français soient submergés par un tsunami fiscal. Ce qui va principalement nous intéresser en tant qu’investisseurs, ce sont les traitements de la fiscalité de nos biens, c’est-à-dire le sort que réserve le fisc français à nos entreprises : celles dont le siège social est localisé en France. Au-delà des usines à gaz construites de toute pièces par des ENArques pour justifier des postes de cadres afin de diriger une armée de fonctionnaires engagés dans la bataille du contrôle de la bonne perception de tous les prélèvements taxes et impôts mais aussi de la conformité de toutes les subventions et aides diverses versées pour ne pas trop alourdir les agents économiques (cherchez l’erreur…), il nous a semblé important de préciser quelques points importants. Continuer la lecture

Portefeuille au 8 Novembre 2013 : 4 ans 350 jours

  • Portefeuille : VL 6,9604 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 588,92%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 111,07%
  • .
  • Rendement Annualisé : 47,58%
  • Rendement 2013 : 21,00%
  • .
  • Rendement 2012 : 24,19%
  • Rendement 2011 : -15,65%
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • Taux de Rotation Annualisé : 18,75%
  • Effet Devise Total : 0,79%

. Continuer la lecture