A vous la parole : « Mon tout premier résultat en Bourse »

Dans cette rubrique, nous vous laissons la parole, à vous, ami(e) lecteur(trice). Cette rubrique est la vôtre : n’hésitez pas à nous proposer des textes de votre choix traitant de l’investissement au sens large.

Aujourd’hui, c’est notre ami Anatole qui prend la parole … ou plutôt la plume.

Dans cet article j’explique comment j’ai atteint mon tout premier résultat en bourse grâce aux Daubasses et l’investissement dans la valeur.

Je m’appelle Anatole Liovine et je suis auteur-comédien. Quelques lignes plus loin j’expliquerai comment je suis arrivé à investir en bourse mais d’abord j’aimerais expliquer d’où je viens.

J’habite en Belgique mais je suis originaire de Russie. Je suis venu avec ma mère et mon frère et ensemble nous avons introduit une demande d’asile. On n’avait pas le droit de travailler ce qui fait qu’on devait se contenter du minimum pour vivre.

Autant dire que l’argent était un sujet compliqué, plus ou moins le 8 de chaque début du mois ma mère annonçait à mon frère et moi qu’il ne fallait plus faire d’achats car il ne restait plus que l’argent pour manger et payer les factures.

Ensuite nous avons été régularisés et peu de temps après mes passions qui sont l’écriture et le théâtre sont devenus mon métier. Je me suis fait le porte-parole de ceux qui n’ont pas de voix et je m’inspire du monde de la pauvreté que j’ai connu de très près pour faire de la création artistique.

Dès que j’ai commencé à travailler il s’est passé un phénomène très intéressant et qui est à l’origine de mon grand intérêt envers l’intelligence financière. Je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin de beaucoup d’argent pour vivre.

Tout ce que je me suis permis c’est de m’acheter une voiture et de louer un appartement. Je me suis tellement habitué à vivre avec très peu que mon salaire me suffit amplement.

Je n’ai pas du tout senti l’effet de la crise. Normal, puisque j’ai commencé à travailler en août 2008 et je n’ai jamais eu autant d’argent entre mes mains.

Il était évident pour moi que la seule chose sensée était de commencer à investir cet argent. Je n’avais pas assez de moyens ni de connaissances pour me lancer dans l’immobilier ni pour ouvrir une entreprise, la bourse m’a semblé être une bonne solution.

Le seul problème ce que je n’y connaissais rien non plus et dans mon entourage la bourse était la source de tous les maux, responsable de la mauvaise situation dans laquelle elle a plongé énormément de monde.

J’ai lu Peter Lynch et j’ai commencé à comprendre à quel point ma représentation du monde boursier était erronée. « Et si vous en saviez assez pour gagner en Bourse » était mon premier livre sur le sujet.

Je suis ensuite tombé sur une formation vidéo de Cédric Annicette qui s’appelle « Toucher des dividendes », c’est une méthode qui se concentre sur les entreprises qui versent un gros dividende et qui présentent des bons résultats sur du long terme. C’est dans cette formation que j’ai fait la connaissance du bilan annuel et du compte de résultat.

Je me suis dit qu’il doit avoir un moyen d’utiliser tous ces chiffres à mon avantage. Parmi tous les livres sur l’analyse fondamentale j’ai choisi « Investir dans la valeur : De Benjamin Graham à Warren Buffett et au-delà » de Bruce Greenwald. Mais il m’a semblé trop complexe à mon goût et j’ai abandonné l’idée d’investir croyant que ce n’était pas pour moi. Mon argent est resté sur mon compte d’épargne et perdait de sa valeur au fil du temps.

Puis j’ai lu Julien Delagrandanne « Investir en bourse : styles gagnants, styles perdants« . Conclusion : l’investissement dans la valeur est une des 2 meilleures techniques en bourse.

Dans ce livre, l’auteur parle du blog des Daubasses ainsi que de la confiance qu’il leur accorde. A ce moment là, j’avais déjà dévoré quelques articles des Daubasses en faisant des recherches et c’est comme cela qu’en juin 2013 je suis devenu client sur ce site.

Tout a bien démarré jusqu’à ce que l’un des titres du portefeuille perde, d’une manière tout à fait imprévisible, plus de 50 % de sa valeur, emportant tous les bénéfices que j’avais (ndlr : il s’agit de Plaza Center). Mais à ce moment là j’étais déjà un investisseur dans la valeur convaincu. Et au lieu de tout vendre et se dire que cette philosophie est fausse je me suis dit qu’il fallait continuer à y croire.

Le premier résultat ne s’est pas fait attendre. Pendant ma semaine de congé de fin d’année, l’un des titres s’est envolé me rapportant un mois de mon salaire comme plus-value (ndlr : il s’agit d’Infosonic). Je suis maintenant non seulement un investisseur dans la valeur convaincu mais un investisseur qui a un résultat, des preuves que cette philosophie fonctionne.

Cela s’est passé très vite à un moment où je ne m’y attendais pas. C’est mon tout premier gain et cela m’encourage très fort pour l’avenir.

Bravo pour votre projet les Daubasses !

J’ai tenu absolument à témoigner, c’est la seule manière que j’ai trouvé pour remercier cette équipe pour leur travail de qualité.

Maintenant je sais que j’ai fait un bon choix en devenant membre du blog des Daubasses. Je conseillerais à faire de même à tous ceux qui hésitent encore à franchir le pas.

Anatole Liovine

Je raconte ce qui m’a permis de sortir de la pauvreté sur mon blog

 

9 réflexions au sujet de « A vous la parole : « Mon tout premier résultat en Bourse » »

  1. Merci Anatole pour ce témoignage.

    Je voulais juste dire que, moi aussi, je n’ai quasi-rien compris à « Investir dans la valeur » la première fois que je l’ai lu.
    Depuis je l’ai relu 5 ou 6 fois, et j’apprends toujours quelque chose à chaque fois que je tourne une page !

    Anatole, n’hésites donc pas à relire ! 😉

    1. Pour nous, « Investir dans la valeur » est sans doute le meilleur ouvrage « moderne » traitant de … l’investissement dans la valeur. Mais c’est vrai que quelques notions de base d’analyse financière sont nécessaires pour appréhender les concepts développés par les auteurs. Et comme le suggère Etienne, plusieurs lectures peuvent permettre de les assimiler …

  2. Bonjour,

    @Hervé: Merci de ta remarque je suis bien conscient que l’investissement dans la valeur c’est du long terme mais toute fois je ne m’imaginais pas qu’il fallait 10 ans pour avoir quelque chose de significatif.

    Je tiens à ajouter que depuis que j’ai écrit l’article la situation a évolué. Je suis bien dans le positif maintenant et cela me rapporte bien plus que de laisser l’argent sur les comptes d’épargne.

    Dans un article sur internet que je n’arrive pas à retrouver j’ai lu qu’il était normal que la performance soit négative durant un temps quand on investit dans les small caps. Les lecteurs du blog ou l’équipe des Daubasses pourraient-ils confirmer cette information ?

    @Etienne: Merci pour ton conseil. Je jette un oeil dans le livre quand l’envie me prend et c’est vrai que je comprend de plus en plus, surtout avec les simplifications venant d’autres sites traitant d’investissement dans la valeur. A chaque fois cela deviens de plus en plus clair mais toute fois je ne me sens pas prêt d’analyser une société tout seul. Mais ça va venir je l’espère avec le temps.

    Je regrette de ne pas avoir eu les fonds nécessaires à temps pour m’inscrire à la formation de Serge de Be Rich Corp. J’espère qu’il va relancer les inscriptions un jour.

    Quelqu’un du blog suit-il la formation VIP de Be Rich Corp ? Est-ce aussi bien que ça en a l’air?

    Merci

    1. Anatole,

      ce que tu évoques sur la sous-performance passagère est tout à fait juste mais ne concerne pas, à ma connaissance, spécifiquement les smallcaps.
      Ce sont les stratégies value, en règle générale, qui sous-performent sur certaines périodes (par exemple juste avant la bulle dotcom et certainement en 2007/2008). C’est bien d’ailleurs pour cela qu’elles fonctionnent ! Si elles surperformaient en permanence le marché, tout le monde ferait de la sorte, et cela reviendrait donc à tuer la poule aux oeufs d’or.

      Concernant la formation VIP, je ne peux pas répondre à la place de Serge, mais je peux te renvoyer vers ce témoignage : http://culturefinanciere.com/mon-retour-sur-la-formation-vip-proposee-par-berichcorp/

      1. Bonjour et bravo pour vous être lancé.
        Les résultats encourageants sont au rendez-vous : bravo, et surtout, pourvu que ça dure ! Je me réjouis de votre excellent début.

        Par rapport à la formation VIP, je pense que je suis encore plus mal placé qu’Etienne et sans doute la personne la plus mal placée pour répondre à la question : Etienne l’a suivie en tant que membre, alors que moi, non ! Mon avis sera donc nécessairement biaisé.
        La seule mesure objective de la qualité de la formation que je puis trouver est la suivante : le taux de demande de remboursement après les 3 mois de garantie satisfait ou remboursé est de 0. 3 mois est la durée estimée pour suivre l’intégralité de la formation et traiter les exercices. Soyez en tout cas assuré que je n’accepterai pas qu’une personne qui s’offre une formation n’en soit pas pleinement satisfaite et ne soit pas remboursée dans le cas contraire : il me semble que c’est la moindre des choses. Nous collectons au fur et à mesure les témoignages des membres et espérons les publier une fois que tous auront terminé.

        1. Bonjour Serge,

          Merci pour ton intervention.

          Sans vouloir obtenir un scoop comptes-tu recommencer l’expérience, ouvrir à nouveau les portes de la formation ?

          Je serai très intéressé par apprendre à long terme à dénicher les valeurs par moi-même et toute formation à ce sujet ne me serait que bénéfique

          Encore une fois merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.