Le ratio de solvabilité en action

Quelques errements, voire quelques écarts sur nos règles non encore écrites ont pu nous coûter cher depuis le début de notre aventure à cause du non respect de notre process. C’est le prix que nous avons payé pour affiner notre process et le rendre le plus efficace possible, dans sa définition, comme dans son application.

Egalement, le respect du process en lui-même, notre garde-fou émotionnel, nous a parfois joué ce qui semble a posteriori de bien mauvais tours. Souvenez-vous, quand par exemple il nous a fait vendre une valeur qui nous a généré un piètre rendement et qui a par la suite explosé à la hausse. Continuer la lecture

Bas les masques : Alco Stores

Nous renouons avec nos traditionnels « bas les masques » qui vous permettent, cher(e) lecteur(trice) de découvrir, en différé, les analyses que nous avions proposées à nos abonnés dans nos différentes lettres mensuelles.

Si ces analyses ne sont plus d’actualité (étant donné que ce sont précisément les sociétés que nous avons cédées qui vous sont présentées), elles vous permettent néanmoins de prendre connaissance des contenus que nous proposons mais aussi de mieux comprendre notre philosophie d’investissement et des éléments que nous prenons en compte pour prendre nos décisions. Continuer la lecture

Les chroniques de l’investisseur chronique : Une sélection d’actions japonaises

rp_chronique-investisseur-300x188.jpgCe texte fait partie de la série proposée par notre ami-chroniqueur Laurent Muller.

Même si nous ne partageons pas tout-à-fait les mêmes principes d’investissement, nous nous sommes trouvés énormément de points communs et les raisonnements développés par Laurent nous ont paru marqués par le sceau du bon sens. Continuer la lecture

Ecommerage : les nageurs nus

ceux qui se baignent nus (Warren Buffett)Une fois n’est pas coutume, nous souhaitons partager avec vous cher(e) lecteur(trice), une péripétie qui s’est déroulée durant le mois de janvier. Ou comment un micro événement majeur (« cygne noir » diront certains) permet de découvrir ceux qui se baignent… à poil ! Nous paraphrasons la célèbre maxime de Warren Buffett  (« c’est lorsque la mer se retire, que nous découvrons les baigneurs qui se baignent nus ! ») suite à l’annonce le 15 janvier dernier de la Banque Nationale Suisse (BNS) de ne plus limiter la hausse du franc suisse (CHF) à 1,20 CHF pour 1 EUR.

Résultat, la monnaie « forte » a agit à son image… en se valorisant de près de 20% quasi instantanément, prenant les cambistes de court. Continuer la lecture