Les chroniques de l’investisseur chronique : analyse graphique

chronique investisseurCe texte fait partie de la série proposée par notre ami-chroniqueur Laurent Muller.

Même si nous ne partageons pas tout-à-fait les mêmes principes d’investissement, nous nous sommes trouvés énormément de points communs et les raisonnements développés parLaurent nous ont paru marqués par le sceau du bon sens.

 

Mon processus de sélection d’actions est constitué de deux étapes principales :

  • Un screener maison me permet d’effectuer un premier filtrage de sociétés potentiellement intéressantes.
  • Une analyse fine des entreprises des sociétés préfiltrées me permet d’arrêter mon choix.

 

Pour déterminer de manière synthétique si une entreprise est potentiellement intéressante, à l’achat, je vous propose aujourd’hui une méthode d’analyse graphique valeur permettant de visualiser les principaux paramètres intéressants.

 

Graphique synthétique valeur

analyse graphique d'une action 1

  • Pour les actifs, un niveau de liquidités, stocks et encours clients élevé représente un point positif.
  • Pour les passifs, des dettes faibles représentent un point positif.
  • Plus la capitalisation boursière est faible en rapport des actifs liquides moins les dettes, plus la marge de sécurité est importante.
  • Des immobilisations corporelles (y compris amorties) importantes peuvent représenter un collatéral intéressant.
  • Un chiffre d’affaire de l’ordre de grandeur du total du bilan est un point positif.

 

Exemple d’une société peu intéressante pour l’actionnaire

analyse graphique d'un investissement en bourse 2

    • Les immobilisations incorporelles, par nature intangibles, représentent une part importante des actifs.
  • Le ratio actifs liquides – dettes est très fortement négatif.

 

 

D’un point de vue valeur, le collatéral ne semble pas suffisant pour justifier l’investissement.

Exemple de société intéressante

analyse graphique d'une action intéressante pour l'actionnaire 3

  • Les actifs nets liquides représentent trois fois la capitalisation boursière.
  • Le niveau d’endettement est faible.
  • Le chiffre d’affaire est du même ordre de grandeur que le total du bilan.
  • La capitalisation boursière ne représente que 10 % du total du bilan.

D’un point de vue valeur, l’actionnaire a une marge de sécurité importante.

 

Conclusion

Une représentation graphique valeur des données du bilan et du compte de résultats permet d’exprimer, de manière synthétique, l’intérêt potentiel que peut avoir une action.

Mon screener d’actions maison me fournit directement cette représentation graphique (en format texte), que je complète d’une analyse détaillée pour arrêter mon choix. Utilisez-vous également des méthodes de représentation graphique pour vos décisions d’investissement ?

 

7 réflexions au sujet de « Les chroniques de l’investisseur chronique : analyse graphique »

  1. Bonjour, je trouve la lecture graphique pas très lisible, en tout cas moi ça me parle pas…un bon vieux tableau excel est en substance plus pertinent… Attention aussi a un point de l’analyse: des stocks élevés qui représentent une partie importante du bilan n’est pas forcément une bonne chose – on l’a vu récemment avec un retailler francais, faut creusé ce poste et parfois passer son chemin car en général ça vaut pas grand chose et derriere y a un gros BFR .

    1. Bonsoir,

      Je n’ai pas compris de la même façon l’article : à mon sens, c’est bien grâce à un « bon vieux tableau » que Laurent abouti à ces représentations graphiques. Les ratios de chaque partie du bilan donne un nombre plus ou moins important de cases colorés dans sa représentation graphique.

      A l’aide d’un template automatisé, il lui suffit de coller les valeurs clés de n’importe quel bilan pour obtenir son graphique. Grâce aux couleurs, il n’a pas besoin de réfléchir longtemps (fatigué ou non) et ca lui évite un biais psychologique en suivant juste : « rouge » ca casse, « vert » ca passe.

      Donc je trouve l’idée assez sympa (si bien comprise) et complémentaire justement. Je procède avec des codes couleurs également dans mes tableaux… par exemple le suivi de des news d’une société par exemple. Ainsi, sans relire la totalité des news à un instant « t », je peux rapidement voir la tendance de l’amélioration en un seul coup d’oeil.

      Dans le même genre, d’autres mettent des notes de « potentiel » et de « risque »…

      1. Bonjour Yannick et Youss,

        L’idée est en effet de pouvoir appréhender en un instant et de manière visuelle des informations clés d’une entreprise.
        Utiliser des ratios permet de véhiculer la même information, mais de manière moins immédiate, de mon point de vue.

        Cordialement,

        Laurent Muller

  2. Bonjour Laurent,

    Pour ma part, j’ai trouvé votre méthode très ludique et intéressante pour initier les débutants en analyse d’entreprise.

    Je n’ai pas compris une chose : pourquoi le CA devrait être de l’ordre de grandeur du bilan ?

    Merci et bonne journée,
    Phil

  3. Bonjour Phil,

    Mettre en relation le bilan et le CA permet à mon sens de donner une indication sur l’impact de l’activité de l’entreprise sur la volatilité du bilan:
    * Si le CA est (très) inférieur au bilan, l’activité de l’entreprise a peu d’impact sur la structure de bilan, d’un exercice à l’autre.
    * Si le CA est (très) supérieur au bilan, l’activité de l’entreprise a un impact (très) important sur la structure de bilan, ce qui la rend potentiellement très volatile.

    Si le CA est de l’ordre de grandeur du bilan et que la marge opérationnelle est inférieure à 10 % du CA, cela me semble un bon compromis entre les deux extrêmes.

    Ces informations sont néanmoins secondaires par rapport à d’autres types d’informations: niveau de levier, (actifs tangibles – dettes)/Capitalisation boursière, etc…

    Cordialement,

    Laurent Muller

  4. Merci pour ce partage. Je trouve l’aspect visuel très instructif et permet de se faire une idée rapide. Votre société intéressante paraît effectivement très intéressante: si je me fie au graph, elle affiche un Price / Book de 1/7. Pas courant, par les temps qui courent….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.