5 réflexions au sujet de « Portefeuille au 10 Mars 2017 : 8 ans 107 jours »

  1. Bonsoir,

    Bon travail, merci du partage.
    Mais qu’en est-il de vos nouveaux adeptes ? Je m’explique :
    Par définition, l’investissement valeur se fait avec le temps. Votre portefeuille maintenant âgé de 8 ans à maintenant entamé une partie de sa performance puisque les valeurs acheté il y’a 8ans ont augmenté pour batir la performance affichée.
    Vos nouveau lecteurs « prennent le train en marche » non ?
    C’est donc moins intéressant pour eux d’acheter une valeur de votre portefeuille maintenant qu’un de vos lecteur qui l’a fait 8 ans avant.

    Votre réponse m’intéresse beaucoup à simple titre de curiosité

    Bien cordialement,
    Steeve

    1. Bonjour Steeve,

      Merci pour votre commentaire.

      Nous n’avons pas des « adeptes », mais plutôt des abonnés. 😉

      Nous ne sommes pas sûrs de comprendre votre question. Notre portefeuille a en effet plus 8 ans, mais sa composition n’a plus rien à voir avec celle de novembre 2008. Si le potentiel est un peu moins élevé que lors du démarrage du portefeuille, le marché est aujourd’hui sur des plus hauts historiques, relativement « très cher ». Dès lors, peu d’intérêt de comparer date à date.

      Ce qu’il faut retenir, c’est que nous trouvons toujours des actions qui présentent un ratio rendement / risque intéressant et qui rentrent à 100% dans notre approche daubasse basée exclusivement basée sur la décote d’actifs tangibles. Ce biais assumé sur la valeur patrimoniale semble trouver aujourd’hui encore plus de sens qu’en 2008, car avec des valorisations de marché qui atteignent des sommets, ce seront probablement des titres qui prendront le moins le vent de face en cas de krach. Le pire étant déjà intégré dans les cours.

      Pour ce qui est de nos lecteurs / abonnés, difficile de dire que c’est moins intéressant pour eux, car ils sont de plus en plus nombreux. Surperformer le marché avec plus de 20% de trésorerie en portefeuille, c’est peut être quelque chose de facile pour vous, mais que bon nombres de nos lecteurs / abonnés semblent apprécier… et nous aussi !

    2. Bonjour Steeve,

      Je suis un jeune investisseur abonné depuis décembre 2014 aux Daubasses (et date de mes débuts en bourse). Je peux tenter d’apporter un complément de réponse :

      Vous semblez partir du principe que la performance du portefeuille est basée principalement (voire uniquement) sur des sociétés achetées en 2008. Ce n’est pas le cas.

      Il ne reste plus de sociétés de 2008 en portefeuille du club. Elles ont toutes été revendu et les plus ou moins values actées. Un portefeuille « Daubasses » est en constant renouvellement. Si les « occaz » abondent, les achats sont réguliers ; si les « occaz » sont rares comme actuellement (marché haut), le cash obtenu après ventes est mécaniquement gardé pour des périodes de « braderie ».

      J’ai obtenu un rendement de 8.85% en 2015 et de 20.7% en 2016 avec en moyenne 25 à 35 sociétés en portefeuille. Actuellement j’en ai 31 (rendement 2017 à ce jour de 4.8% à l’ouverture) mais le nombre va probablement diminuer car le marché est à des plus hauts et je vends plus que je n’achète. « Mes » sociétés sont parmi celles du club mais j’ai quelques critères de sélection supplémentaires pour en diminuer le nombre car je n’ai pas les mêmes moyens (liquidités) que le club ;-).

      Là où je vous rejoins c’est que c’est plus difficile de commencer son portefeuille « Daubasses » en des temps de marché haut. Toutefois actuellement il reste encore bon nombre de sociétés « achetables » dans le portefeuille du club (dans le sens que leurs potentiels de rendements sont encore >100%). C’est-à-dire suffisamment pour constituer un tout nouveau portefeuille et se lancer. Par contre, mon opinion est qu’il faudra penser à se garder des liquidités sous le coude pour pouvoir alimenter en cas de krach ou au moins de baisse du marché (ce qui n’était pas nécessaire dans mon cas en 2014-2015 car mes plus-values me permettaient de racheter d’autres lignes sans remettre systématiquement la main à la poche).

      Yannick

  2. Ok vous m’avez convaincu. Juste :

    Habitant en france, mon approche sera de copier les valeurs de votre portefeuille éligibles au PEA, soit les valeurs européennes.

    Ma question: 1). En ne prenant que ces valeurs (européennes), le portefeuille est il toujours compétitif par rapport à l’indice ?

    2). Au niveau du market timing, un nouvel abonné doit évaluer seul quand acheter ou il peut le faire directement ?

    1. Bonjour Steeve,

      Nous chassons la valeur sur tous les marchés réglementés et n’attachons pas de différences d’un point de vue du traitement fiscal. Il vaut mieux en effet investir sur une valeur qui réaliserait +120% en étant « pleinement fiscalisé » plutôt que de se contenter d’un « faible » +20% pour respecter une contrainte d’investissement géographique.

      1) Une fois cela dit, les sociétés éligible au PEA dans le portefeuille du club sont au nombre de 23. Les décotes sont encore intéressantes.

      2) Nous ne donnons pas de conseils. Mais il est très ambitieux de prétendre connaître le moment idéal pour investir. En tout cas, cela dépasse largement nos compétences. Tant qu’il y a décote : nous achetons.

      Merci pour votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.