Alerte : achat d’une daubasse avec un potentiel > 100%

Enfin un achat ! Et qui sera certainement notre dernière opération de l’année.

Nous mettons cette fois la main sur une véritable net-net. Oui ! et… rentable en plus ! Le potentiel sur cette daubasse est de +114%.

Vous l’aurez compris, c’est un oiseau de plus en plus rare que nous venons d’acquérir.

Comme d’habitude cher(e)s abonné(e)s, vous avez reçu un mail à ce sujet.

Retrouvez également tous ces mouvements et leurs justifications dans la prochaine Lettre Mensuelle.

— Bons investissements —


Vous pouvez suivre toute notre actualité (mouvements et idées d’investissements) sur Twitter : https://twitter.com/les_Daubasses

Articles qui pourraient vous intéresser :

3 réflexions au sujet de « Alerte : achat d’une daubasse avec un potentiel > 100% »

  1. Bonjour,

    Félicitation pour votre travail et votre performance.
    J’ai une question sur votre process. Vous exigez une solvabilité de 40%, ce qui est une bonne chose car la faillite est importante pour les daubasses.

    Faites vous une exception à la règle pour les daubasses bénéficiaires ? Pourquoi ? Je trouve parfois des netnet rentables avec une solvabilité de 20% ou 30 % , je me dit que si l’EBIT est positif sur plusieurs exercice le risque de faillite est faible.

    Merci

    1. Bonjour Jérôme,

      Merci pour votre commentaire et pour votre remarque pertinente.

      Vous avez raison. A priori, on pourrait « faire davantage confiance » à une daubasse rentable. Surtout une net-net !

      Mais, nous ne souhaitons pas être influencés par des bénéfices, car ils sont beaucoup moins stables dans le temps que les actifs. Pire, une entreprise qui passe des bénéfices à des pertes voit très souvent son cours de bourse chuter et la confiance des investisseurs et des banques se réduire fortement. Et dans ces cas là, il vaut mieux avoir les reins solides pour faire face au pire.

      Donc, non, nous ne souhaitons pas être plus accommodant avec les entreprises bénéficiaires. Pour se faire tatouer le label « daubasses » sur le poitrail, la société doit donc inévitablement passer le test avec un ratio de solvabilité > 40%. Pas de discussion possible. Forcément, cela réduit grandement notre univers investissable, mais c’est le prix à payer pour obtenir des actifs vraiment pas chers : ne pas faire de concession.

      On pourrait aussi ajouter : ne pas faire confiance à des daubasses, qui sont par définition des entreprises « malades » pour arriver à un tel niveau de prix…

      Petit rappel sur l’intérêt de ce ratio, avec ses avantages et ses inconvénients : le ratio de solvabilité en action.

  2. Et si vous me permettez, j’ajouterai que les comptes de résultats et flux de tréso sont bien plus bidouillables que la balance.
    Vu que je me sais naïf et niais, je me protège en ne me tournant que vers ce qui serait le plus fiable…

Répondre à Delone Jerome Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.