Bas les masques – FutureFuel

Temps de lecture estimé : 4 min
(cliquez pour agrandir l’image)

Notre ligne d’actions de l’entreprise FutureFuel a été vendue le jeudi 10 aout 2017. Notre « RAPP » US avait atteint son objectif de cours et a enfoncé notre stop sur des résultats en demi-teinte. Nous avions acheté 345 actions de la société le 9 Avril 2015 pour la somme de 3 659,66 € frais inclus et nous avons revendu le 10 août 2017 et encaissé la somme de 3 867,84 € à laquelle il faut ajouter 530,19 € de dividendes versés. Soit un total encaissé de 4 398.03€ net de frais.

Notre plus-value est donc de +20,18% en 854 jours. Nous observons avec cette RAPP la réaction épidermique du marché aux profits. Le fait qu’au second trimestre 2016 la société a généré 24 M USD de profits net et qu’elle n’en génère plus que 4 M USD sur le second semestre 2017 a fait passer le cours sur la séance boursière du jeudi 10 août d’un plus haut de 14,64 $ à 13,10 $. Soit un recul plutôt brutal de -11% !

Nous pensons à terme devoir faire face à ce phénomène de volatilité importante sur les RAPP à la moindre déception sur les profits. Ce qui ne devrait pas nous empêcher, comme cette fois, de tirer notre épingle du jeu en générant de la plus-value pour notre portefeuille.

Les RAPP ont pour le moment le meilleur gain moyen (pourcentage) sur les 3 dernières années au sein de notre portefeuille, principalement du fait de pertes très rares sur nos ventes.

Vous trouverez ci-dessous le lien pour télécharger l’analyse qui avait été envoyée à nos abonnés et qui a justifiée notre achat + les news de suivi, publiées dans les Lettres mensuelles.

Bonne lecture !

A TELECHARGER :

>> Analyse « FutureFuel » – RAPP (4 avril 2015) <<

NEWS DE SUIVI

2015 Juin

La diminution du poids des biocarburants se confirme et nous le constatons avec une baisse du chiffre d’affaires de 34 % ! Excusez du peu … Mais le département « sous-traitance en chimie » prend parfaitement le relais et ce, avec des marges nettement plus élevées. La preuve ? Le bénéfice par action qui augmente au cours du premier trimestre 2015 : il passe de 0,14 USD à 0,19 USD par action.

 

2015 Septembre

La société résiste étonnamment bien à la baisse des produits pétroliers qui s’avère néfaste à sa branche « biocarburant » qui a généré, au cours du 1er semestre 2015, une marge brute négative (alors qu’elle était presque à l’équilibre au 1er semestre 2014). Mais, grâce à la division « chimie sur mesure », elle parvient à maintenir son bénéfice net au même niveau que l’année dernière, à 0,27 USD par action.

 

2015 Novembre

Un contrat avec Procter & Gamble qui menaçait de ne pas être renouvelé, l’a finalement été, certes pour des volumes un peu moindre et à des prix « revus ». Mais c’est une hypothèque qui est levée.

 

2015 Décembre

Le résultat d’exploitation est en baisse de 30 % sur les 9 premiers mois de l’année, la société souffrant logiquement de la faiblesse des prix des énergies fossiles, baisse des prix qui entraine une moindre attractivité des biocarburants. La baisse se traduit plus par une diminution des prix qu’une augmentation des volumes ne parvient pas à compenser.
La (petite) déception provient de la division « chimie » que nous espérions voir compenser partiellement la faiblesse du département « biocarburant », ce qui n’a pas été le cas au cours du 3e trimestre 2015. Notre objectif de cours « RAPP » s’établit, en fonction des nouveaux chiffres disponibles, à 22,54 USD.

 

2016 Avril

Le producteur de chimie fine et de biocarburants a présenté un résultat qui nous semble tout-à-fait acceptable compte tenu de l’environnement difficile pour les biocarburants mais aussi pour l’industrie pétrolière dont sont issus certains de ses clients. Des ventes en baisse de 12 % et un bénéfice par action de 1,06 USD donc en baisse de 13 % sont les éléments importants à retenir.
Une autre bonne nouvelle est le rétablissement des crédits d’impôts pour les producteurs de biocarburants.

Suite à ce rapport financier, nous établissons notre nouvel objectif de cours à 18,52 USD.

 

2016 Mai

La société a été nommée par Forbes comme l’une des 1000 entreprises les plus dignes de confiance en Amérique en raison de ses pratiques comptables et de sa gouvernance. Voilà exactement le genre de chose que nous attendons des sociétés dans lesquelles nous investissons.

 

2016 Juin

L’entreprise active dans la chimie fine et les bio-carburants nous a offert un très beau premier trimestre avec une hausse du bénéfice par action de plus de 25% à 0,24 USD.

C’est l’amélioration de l’environnement législatif portant sur les bio-carburants avec l’introduction de nouveaux crédits d’impôt qui a permis d’arriver à ce résultat. Nous ajustons notre objectif de cours à 18,22 USD.

 

2016 Septembre

L’embellie se confirme pour le chimiste-producteur de biocarburant. Et, de manière un peu surprenante (en tout cas pour nous), c’est précisément le segment biocarburant qui booste le rendement, la partie « chimie » étant confrontée à la contraction de l’activité dans les secteurs des énergies et de l’agriculture qui constituent ses principaux débouchés.

Fin juin 2016, le chiffre d’affaires se contracte de près de 28 % … mais le bénéfice explose en multipliant par 3,5 par rapport au 1er semestre 2015. Relativisons malgré tout : l’essentiel de cette hausse provient de crédits d’impôt obtenus en raison même des activités de biocarburant.

Mais ne boudons pas notre plaisir : ces bons résultats nous permettent d’ajuster notre objectif de cours pour cette RAPP à la hausse de 6 %, à 19,33 USD.

 

2016 Décembre

Au troisième trimestre (clôturé le 30 septembre), et sur les 9 premiers mois de l’année, nous observons un recul du chiffre d’affaires de -30%, principalement provoqué par le vente de biocarburants et dans une moindre mesure par une baisse des volumes et des prix de vente sur le secteur chimie. Ce qui est assez intéressant par rapport à cette chute, c’est la baisse conséquente des coûts de production de -38% et des profits bruts en progression de +6%, par rapport aux 9 premiers mois de 2015. Cela met une nouvelle fois en lumière la faible rentabilité du secteur biocarburant par rapport au secteur chimie qui pèse 40% des revenus, alors qu’il pesait 36% en 2015 sur les 9 premiers mois. Hors remboursement de provisions sur les taxes sur les profits, les profits nets de la société sont en progression de +0.80% sur 9 mois, comparé à la même période en 2015, mais de +30% sur le seul dernier trimestre comparé au même trimestre en 2015.

Comme nous avions tenté de l’expliquer dans l’analyse, un développement du segment chimique permettrait à la société de créer de la valeur. On observe que ce segment est en progression de 4% et on comprend aussitôt que son développement mettra un certain temps.
Enfin, la société annonce le versement d’un dividende spécial de 2.29$ sur les actions ordinaires avec comme date de référence le 16 décembre. A notre cours d’achat de 11.26$ net de frais par action, c’est 20% brut.

Après ce rapport, notre évaluation de la juste valeur de la société est de 20.13$.

 

2017 Mars

Le rapport annuel de la société au 31 décembre, nous montre un chiffre d’affaire en progression de 4%. La société dégage des profits de 1.29$ au lieu de 1.06$ un an plutôt (+25 %).

 

2017 Juin

Les bénéfices du T1 2017 sont divisés par trois et nous approchons tout doucement de notre niveau de vente. La trésorerie subit une forte baisse, elle divisée par 2 au 31 mars 2016 du fait du versement de l’énorme dividende exceptionnel de 102 M USD correspondant à 2,29 USD par action payés récemment.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.