On passe le flambeau : fin du portefeuille « 1 », début du portefeuille « 2 »

Nouveau portefeuille, nouvelles aventures !

 

Le  nouveau portefeuille a été publié début novembre et il est disponible, avec une mise-à-jour hebdomadaire, dans votre zone Premium en suivant ce lien.

C’est la seconde version, une nouvelle aventure, qui n’est finalement qu’une continuité dans la tradition daubasses avec au menu : de la décote patrimoniale, des marges de sécurité et de la diversification.

Vous avez en effet dans ce « portefeuille daubasses 2 » 20 actions (sur 22 au total) qui étaient déjà présentes dans l’ancien portefeuille, aujourd’hui liquidé. Ce sont donc 2 seuls ajouts :

– La net-net (réservé aux abonnés), qui est une triple-net (elle cote sous son cash réduit de tout son passif). Retrouvez l’analyse de la société dans la lettre mensuelle de novembre.

– Le holding hongkongais (réservé aux abonnés). Vous retrouverez l’analyse de cette société dans la lettre mensuelle de mars 2018. Pour faire court, ce holding cote à seulement 1/3 de ses fonds propres quasiment sans dettes, et dont les actifs sont constitués de créances et de participations cotées et non cotées. L’opportunité nous a semblé trop belle pour passer à côté.

Vous noterez que les titres des sociétés cotées à Hong Kong (réservé aux abonnés) ont été acquises sur la bourse de Francfort. Pourquoi ?

Tout simplement parce que les lots d’achats sur Hong Kong (lot de 1 000 ou 10 000 titres) n’auraient pas permis de se constituer d’aussi petites lignes (de 800 EUR). Nous avons donc opté pour la bourse de Francfort qui permet d’acquérir ces titres à l’unité, en euros et aux horaires de la bourse de Paris !

Bien entendu, fidèle à notre principe de transparence, vous retrouverez d’ici quelques temps au même endroit que pour le « portefeuille 1 » dans la zone Premium, l’intégralité des transactions de ce nouveau portefeuille daubasses.

 

Sur le poids de chaque ligne

Comme nous vous l’expliquions lors de la liquidation du « portefeuille 1 », nous avions décidé d’allouer sur les achats 1% sur les net-nets et les net-estates et 2% sur les RAPP, holdings et autres décotes dans la valeur pour un maximum de 30 titres.

Vu la faible abondance sur le marché de titres éligibles, nous avons décidé d’allouer directement 2 louches lors de la constitution de ce portefeuille, sur les 22 lignes. Ce qui signifie, pour ce portefeuille d’un capital de départ de 20 000 EUR, non pas 1% = 200 EUR, mais 1% x 2 = 400 EUR pour chaque ligne net-net / net-estates et 2% x 2 = 4% pour les RAPP, holdings et autres décotes dans la valeur.

Le but étant d’éviter les micros lignes (frais de courtage). L’inconvénient est que nous ne pouvons donc désormais renforcer plus qu’une seule fois ces 22 positions car nous sommes toujours limités à 2 renforcements en tout.

A noter une « exception » sur la ligne de la net-net (réservé aux abonnés)… où nous avons été victime du syndrome dit « du gros doigt ». Nous avons passé, par erreur de manipulation du clavier numérique, un double ordre qui a été partiellement exécuté. Pas de bol, car l’action a ensuite plongé, et surtout, c’est le marché le plus cher en frais de courtage (frais à l’unité sur le marché canadien…) ! Ceci explique pourquoi cette ligne pèse plus de 2% du portefeuille et non pas 2% comme ses petits camarades…

 

Quelques ratios du nouveau portefeuille

[modifications au 6 décembre 2018 suite à de nombreux achats et renforcements]

22 lignes [25 linges]
10 actions éligibles au PEA (= sociétés localisées au sein de l’Union Européenne) [-]
– un potentiel moyen pondéré de +156% lors de la constitution [+170%]
– une position cash à 35,6% du portefeuille [26,9%]

Ce niveau élevé de la trésorerie traduit le faible nombre d’opportunités actuels sur les marchés financiers et constitue un beau trésor de guerre pour saisir de futures actions délaissées par le marché… des daubasses quoi !

 

Pour les autres titres du « portefeuille 1 »

Comme promis, nous allons continuer à suivre une partie des actions qui étaient dans le portefeuille 1 qui n’avaient pas atteints leur objectif de cours et qui avaient encore un certain potentiel… mais pas assez pour être repêché pour la nouvelle aventure. Ces titres sont au nombre de 11 :


(réservé aux abonnés)

Dès le mois prochain, nous intégrerons dans la lettre un tableau de suivi synthétique du type :

« société / cours / potentiel / ratio de solvabilité / date du dernier rapport »

Ces données permettront aux abonnés qui sont intéressés par ces actions d’avoir des éléments factuels sur la décote. Et de notre coté, cela constituera une min liste de suivi pour de potentiels futurs achats. A noter que dès que le potentiel sera atteint ou que les ratios de solvabilité ne sont plus dans les clous (< 40% que nous exigeons), les titres passeront à la trappe et ne seront plus suivi.

 

Les autres titres qui ne sont ni repris dans le portefeuille « 2 », ni suivis, sont définitivement largués. Les raisons sont diverses : manque de liquidité, manque de potentiel, solvabilité trop faible (inférieure à 40%) ou d’une création historique de valeur inexistante depuis de nombreuses années. 14 actions sont concernées. Vous les retrouvez ci-dessous avec la raison du carton rouge en italique :


(réservé aux abonnés)

Merci pour votre contribution chères daubasses à notre performance et bon vent.

 

Notre nouveau courtier

Il s’agit du courtier DeGiro.

Nous vous proposons une offre de parrainage intéressante. C’est un deal « gagnant-gagnant » : le nouveau client gagne 20 EUR cash sur son compte et nous aussi.

Il suffit de suivre ce lien pour ouvrir son compte et bénéficiez de l’offre :

Pour terminer, vous aurez remarqué que nous sommes en période de rodage. Avant de nous inonder de questions et remarques, laissez-nous un peu de temps cher abonné pour encore améliorer le design, la présentation de ce portefeuille et sortir de nouveaux ratios et graphiques pertinents pour vivre pleinement cette nouvelle expérience.

Comme d’habitude, nous rappelons pour les nouveaux abonnés que nous ne donnons aucun conseil : nous nous contentons d’appliquer une méthode d’investissement qui nous parle en « disant ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons, mais pas ce que vous devez faire« .

Aussi, si vous souhaitez répliquer nos transactions, faites vos devoirs. Et méfiez -vous de la liquidité très faible de certains titres.

Autres nouveautés

Vous remarquerez que nous profitons également de ce changement de portefeuille pour apporter quelques nouveautés : un design plus épuré pour la lettre avec la disparition de la bande à gauche (« www.daubasses.com » sous fond rose saumon) qui prenait un espace considérable. Ainsi, les lettres, à contenu identique, auront désormais un nombre de pages moins important. Hé oui, nous pensons à l’environnement et aux cartouches d’encre des abonnés qui impriment les lettres tous les mois ! 😉

Ce sont aussi des notes qui iront désormais jusqu’à 9 (et non plus 6 précédemment) avec un nouveau ratio qui va tenir compte de la liquidité de chaque titre.

Et pour une vision globale des valorisations des marchés actions, et de la valorisation du portefeuille dans ce marché, nous suivrons désormais les ratios « cours / capitaux propres » de 3 indices différents et les comparons avec le price-to-book calculé en moyenne pondérée du portefeuille daubasses « 2 ». Le plus simple est de directement se rendre sur la page concernée (p. 14). Cet indicateur permettra de juger tout au long de la vie du portefeuille l’évolution des excès ou faiblesses du marché au et de visualiser rapidement la marge de sécurité du portefeuille.

 

Enfin, certains abonnés ont demandé si les Pépites PEA perduraient. Bien entendu !

Vous retrouvez dans la lettre les nouvelles des sociétés composant le portefeuille, et toujours la publication hebdomadaire de la performance, des potentiels et de la compositions complète du portefeuille Pépites PEA au sein de votre zone Abonnée.

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions au sujet de « On passe le flambeau : fin du portefeuille « 1 », début du portefeuille « 2 » »

  1. Merci pour cette synthèse.
    Effectivement dans la continuité du portefeuille 1, au point qu’il aurait été possible de tout simplement continuer le portefeuille 1 en le downsizant et avec quelques ventes / achats.
    Un point que vous n’abordez pas (mais qui sauf erreur avait été souligné lors du changement comme une des améliorations) est la liquidité qui de mon point de vue n’a pas vu de nouvelle règle de gestion : certains titres sont très illiquides.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *