Alerte – nouvelle ligne avec une marge de sécurité maximale ! 🛒💰💰🤪

Ce nouvel achat a une marge de sécurité idéale : la société est valorisée sous sa trésorerie nette alors qu’elle est rentable !

Quelques bonnes surprises pourraient réveiller un cours endormi.

Le potentiel théorique est estimé à +282%.

Découvrez l’action en question et son analyse ici : dernières analyses (accès réservé aux abonnés). Continuer la lecture de Alerte – nouvelle ligne avec une marge de sécurité maximale ! 🛒💰💰🤪

Le ratio pour vérifier la solidité d’une entreprise

Le principal ratio que nous utilisons

pour vérifier la solidité d’une entreprise

 

Au-delà de la diversification, indispensable non seulement pour capter les gagnants et pour diluer le risque des vilains canards, les daubasses utilisent presque exclusivement un seul ratio financier.

C’est en répondant à un abonné, Serge, que nous avons pensé que cet échange pourrait bénéficier à toute la communauté.

Ou comment nous remarquons que notre ratio de solvabilité est très efficace, sans être magique, attention ! Il est toujours recommandé de lire en détail les rapports annuels pour ne passer à côté d’aucune information clef.

Bonne lecture.

Quelques éléments peuvent paraître techniques, mais vous pouvez sauter les calculs, vous comprendrez le raisonnement.

 

Question initiale de Serge :

Bonjour,

Continuer la lecture de Le ratio pour vérifier la solidité d’une entreprise

Gestion passive : la fin

Après réflexion, nous laissons tomber le portefeuille « semi-passif » pour plusieurs raisons :

– il nous ennuie ;
– même s’il est passif, il prend du temps le bougre ;
– nous nous amusons beaucoup plus avec le portefeuille daubasses n°2 et les Pépites PEA ;
– nous n’avons pas un engouement particulier pour la gestion passive et vous, lectrices / lecteurs, ne semblez pas avoir réellement accroché snon plus.

Bref, on économise du temps et de l’énergie pour plus de daubasses et plus de travail lié à la recherche d’anomalies de marché : ce qu’on aime et ce qu’on a toujours fait. Un peu la spécialité maison !

C’est cela aussi les expériences. On teste, et parfois, on abandonne.

Sans regrets : CIAO la gestion passive !

Portefeuille daubasses 2, au 24 mai 2019 : 205 jours 📝📈

Performance depuis la création (31.10.2018) = -2,88%
Performance 2019 = +4,69%
Performance 2018 = -7,22%

Potentiel moyen pondéré du portefeuille = +194,2% (+4,6 pts depuis le dernier reporting)

Plus d’informations concernant ce portefeuille daubasses 2 en suivant ce lien.

Fonds propres (moyenne pondérée) du portefeuille et comparatifs : 0,40x

 

Portefeuille complet en 2 parties :

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Opération(s) de la semaine :

– renforcement d’une daubasse américaine avec un potentiel de +192%

Commentaire :

Encore une mauvaise semaine pour le portefeuille daubasses. Et pourtant, aucune mauvaise nouvelle concernant les 30 sociétés en portefeuille. On profite même de la volatilité pour se renforcer sur une de nos lignes.

Totale confiance en notre process : 7 mois que le portefeuille daubasses n°2 a été lancé, cela peut paraître long, mais c’est très court sur la vie d’un investisseur.

On attend juste que Mr Le Marché reprenne ses esprits. Il teste notre patience, mais on a le temps. Plusieurs années s’il faut. Avec en objectif un rendement annualisé de 15% / an.

En attendant, on voit que le potentiel moyen pondéré à +194% est au plus haut. Bref, tout roule.


Abonnez-vous pour avoir accès au portefeuille entièrement dévoilé.

Le Japon : incontournable en 2019

Le Japon est incontournable en 2019 pour tout chasseur d’anomalies de valorisation boursière, tellement les décotes sont fréquentes et significatives sur ce marché : Vive le Japon et ses daubasses à foison !

Explications.

Après le Canada, on vous « refait le coup du pays où il faut investir aujourd’hui » avec le Japon. On ne cherche pourtant pas forcément une thématique géographique. On s’adapte juste aux opportunités offertes par le marché. Et 2019 semble être l’année du Japon au niveau fortes décotes, type daubasses.

 

Les actions japonaises : une décote structurelle pour de bonnes raisons…

La maison de gestion Amiral Gestion, dans sa lettre Sextant du T3 2016, avait donné quelques explications au « cas japonais », alors que le marché connaissait une belle sous-valorisation générale avant de se reprendre. Les gérants relatent dans ce texte des éléments inimaginables à nos yeux d’Occidentaux.

Citons le cas de l’emploi à vie. C’est une donnée sociale, un paramètre, non négociable au Japon qui entraine les entreprises dans des situations ubuesques, du point de vue des adeptes de l’économie de marché. Telle l’entreprise Showa Aircraft qui avait encore, en 2013, 300 employés non occupés 8 ans après la perte d’un contrat de sous-traitance ! On comprend ainsi mieux les marges parfois faibles de certaines entreprises nippones.

Continuer la lecture de Le Japon : incontournable en 2019