Gestion passive : la fin

Après réflexion, nous laissons tomber le portefeuille « semi-passif » pour plusieurs raisons :

– il nous ennuie ;
– même s’il est passif, il prend du temps le bougre ;
– nous nous amusons beaucoup plus avec le portefeuille daubasses n°2 et les Pépites PEA ;
– nous n’avons pas un engouement particulier pour la gestion passive et vous, lectrices / lecteurs, ne semblez pas avoir réellement accroché snon plus.

Bref, on économise du temps et de l’énergie pour plus de daubasses et plus de travail lié à la recherche d’anomalies de marché : ce qu’on aime et ce qu’on a toujours fait. Un peu la spécialité maison !

C’est cela aussi les expériences. On teste, et parfois, on abandonne.

Sans regrets : CIAO la gestion passive !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *