Rapport de gestion – mai 2019

Au cours de ces années, ami(e) lecteur(trice), nous avons toujours eu la volonté de vous présenter notre parcours d’investisseurs avec autant de transparence que possible.

Nous alimentons régulièrement vos réflexions avec des articles pédagogiques issus de notre propre expérience originale de l’investissement.

C’est dans cette double optique de transparence et de partage que nous vous proposons chaque mois un extrait – publié plusieurs semaines après la version « abonnée » – du « rapport de gestion » issu de nos lettres mensuelles. Vous retrouverez les grandes lignes de l’évolution de notre portefeuille.

— Bien évidemment, ce rapport ne fera en principe pas mention de sociétés individuelles, ce privilège étant réservé à nos abonnés. —

Rapport de Gestion

Le portefeuille clôture le mois de mai sur une baisse importante de -5,5%. Depuis le début de l’année 2019, la performance du portefeuille atteint +4,2%.

 

Price-to-book

Ce ratio compare le ratio « cours / fonds propres » de quelques indices mondiaux : S&P 500 (500 plus grosses capitalisations US), Russel 2000 (indice de référence de 2 000 petites capitalisation américaines) et le STOXX Europe Small-Cap 200 (composé de 200 petites capitalisations européennes) que nous comparons avec le price-to-book moyen pondéré du portefeuille*.

Cet indicateur est un bon moyen de « sentir le marché » et de visualiser rapidement la décote moyenne du portefeuille par rapport à plusieurs indices phares.

*pour les net-nets et les net-estates, nous avons repris la VANT pour ce calcul : les fonds propres sont donc minorés des intangibles ; pour les RAPP, nous avons repris dans ce calcul 80% de l’objectif de cours RAPP.

Mouvements mensuels

2 opérations en mai : 1 nouvel achat et 1 renforcement.

Portefeuille daubasses #2

Les marchés sont secoués… et le portefeuille daubasses tout autant.

Les liquidités se réduisent au fur et à mesure des achats. Le potentiel du portefeuille (+200%) ne cesse de progresser suite aux achats à bon compte et à la baisse des cours. Comme indiqué dans notre dernier article « que faire quand on sous-performe le marché depuis des mois« , l’élastique se tend de plus en plus. Il va finir par se détendre, mais impossible de savoir « quand ».

Les liquidités se réduisent au fur et à mesure des achats. Le potentiel du portefeuille (+200%) ne cesse de progresser suite aux achats à bon compte et à la baisse des cours. Comme indiqué dans l’édito, l’élastique se tend de plus en plus. Il va finir par se détendre, mais impossible de savoir « quand ».

 

Impossible de détecter le moindre élément négatif pour expliquer la chute du cours de l’action de la société américaine  (réservé aux abonnés). Au contraire, avec la victoire juridique suite aux différents de la société concernant la production d’électricité avec l’Etat et la municipalité, et l’encaissement d’une petite indemnité de 750 000 USD, les nouvelles sont plutôt bonnes.

Ainsi, conformément à notre process, et par opportunisme, nous avons racheté des actions de la société américaine le mardi 21 mai dont le cours a bien baissé depuis notre premier achat du 29 octobre 2018 (XXX USD pour rappel) alors qu’aucune des dernières publications financières ne remet en cause les fondamentaux.

Lors de notre premier achat, le potentiel théorique sur la VANT ressortait à +137%. Au cours actuel, le potentiel sur la nouvelle VANT, que nous calculons avec les données du T3, est de +192%, soit une hausse de 55 points. Une augmentation supérieure aux +40 points exigés pour justifier un renforcement.

Ce renforcement correspond à environ 1% du portefeuille investi, le niveau maximal pour une net-estate (cf. process portefeuille daubasses 2). Comme notre achat initial était d’environ 2% du portefeuille, nous ne pourrons plus renforcer cette ligne, car nous avons atteint le maximum d’achat, soit environ 3% de la valeur du portefeuille.

Résumé de l’opération :

renforcement : 149 actions de la société  (réservé aux abonnés) à un cours de XXX USD

Vous pouvez retrouver l’analyse de la société dans la lettre mensuelle de janvier 2015.

 

Pour la 2ème et dernière opération du mois, on déroge à la règle initiale qui prévoyait de ne détenir uniquement que 30 lignes différentes en portefeuille dans le but d’assurer un meilleur suivi des sociétés détenues et également pour rester concentré sur les meilleurs potentiels. Après réflexion, acquérir des actions de la société japonaise (réservé aux abonnés) semble moins risqué que de détenir du cash puisque la société est valorisée en bourse largement en dessous de sa trésorerie nette : pour 100 JPY d’action achetées, vous obtenez 142 JPY de trésorerie nette ! …alors que la société est rentable ! Un arbitrage (vente d’une ligne déjà en portefeuille) ne faisait pas forcément sens non plus car toutes les actions en portefeuille présentent un potentiel théorique > +100%.

Donc, de bonnes raisons rationnelles pour déroger – à la marge – sur le process et appuyer sur le bouton « achat » le mardi 28 mai 2019 pour constituer la 31ème ligne du portefeuille.

Résumé de l’opération :

Achat : 100 actions de la société (réservé aux abonnés) à un cours XXX JPY

Vous trouverez l’analyse de la société dans cette la lettre mensuelle de juin 2019.

 

Le portefeuille, quelques détails supplémentaires

Sur le mois
Nous avons acheté pour la somme totale de 817,30 €
Nous avons vendu pour la somme totale de 0 €

Sur l’année 2019
Nous avons acheté pour la somme totale de 4 673,44 €
Nous avons vendu pour la somme totale de 4 125,04 €

Les liquidités représentent en fin de mois (au 31/05/2019)  9,9% du portefeuille daubasses 2, c’est une baisse de 3,3 points par rapport au mois précédent.

 

Pépites PEA

Potentiel moyen pondéré des actions en portefeuille = +93 % (-19 points)

Plus d’informations sur le blog : reporting mensuel Pépites PEA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *