Est-ce le bon moment d’acheter des actions de Berkshire Hathaway, la société gérée par Warren Buffett ?

Olivier nous demande par mail si le moment est opportun pour acquérir des actions du holding géré par le légendaire Warren Buffett.

Voici sa question et notre réponse.

– bonne lecture –


Bonjour,

Actuellement les actions de B de Berkshire Hathaway sont aux alentours de 177.6$

Fin 2019, Warren Buffett a racheté pour 2.2 milliards de dollars d’actions au moment où les cours étaient entre 204 et 222$ par action, ce qui veut dire que déjà à ce taux « Buffett and Vice Chairman Charlie Munger must both agree that the stock price is below its intrinsic value, as determined by conservative calculation methods. » (source :
https://www.fool.com/investing/2020/02/26/warren-buffett-is-buying-this-stock-faster-than-an.aspx)

Cela veut dire que maintenant, Berkshire Hathaway serait très en-dessous de sa valeur intrinsèque. Du coup, il est probable que Buffett en profite pour racheter pour plusieurs milliards de dollars d’actions afin de les annuler, ce qui augmentera la valeur du reste d’autant.

J’adorerai que les Daubasses fasse une analyse de Berkshire Hathaway avec sa grille habituelle, pour voir si l’entreprise vaut le coup ou pas. Je ne crois pas pouvoir faire cette analyse moi-même 🙂

Olivier


Notre réponse :

Bonjour Olivier,

Merci pour votre message.

Forcément, nous avons déjà regardé le holding de l’un des meilleurs d’entre nous (on parle d’investisseurs, hein…) ! Impossible de passer à côté.
Retrouvez cela dans un article de 2010 : Diversification dans la valeur : Berkshire Hathaway

En gros, pour faire court : oui, à la valeur des fonds propres, historiquement, ce n’était pas une mauvaise affaire.

Quand ils appuient sur le bouton « rachats d’actions », c’est souvent un signe de sous-valorisation. Et un bon signe d’achat ?

Berkshire Hathaway (BRK) est très complexe à analyser, ce sont des centaines de filiales dont des assurances. Nous n’en sommes pas capables ! Il faut avoir conscience de ses propres limites d’analyses.

Ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’acheter BRK aujourd’hui, comme il y a 10 ans ou 20 ans, à la valeur des fonds propres a toujours été une bonne idée. Si en plus Warren active les rachats, c’est un signal double. Simple et efficace. Sinon, nous pouvons vous faire parvenir une « analyse » en anglais de 80 pages de BRK hyper complète, très détaillée, mais qui ne va vous aider en rien en tant qu’investisseur sur votre prise de décision actuelle !

Pour vous aider dans votre prise décision, nous vous proposons de répondre à 5 questions :

1. Vous avez confiance dans l’équipe de BRK et n’êtes pas inquiet de l’âge du capitaine (W. Buffett) ?

2. Vous appréciez le fait de ne payer que très peu de frais de gestion (BRK peut être considérer comme un fonds d’investissement sans frais, à part les salaires modérés de son équipe de direction + administration) et c’est pour vous un réel avantage ?

3. Vous avez confiance en l’économie future américaine (BRK est très présent sur le continent américain)  ?

4. Le monde post-Coronavirus sera forcément différent. Un nouveau paradigme se met en place, mais fondamentalement vous avez foi dans la survie du modèle capitaliste actuel (respect du droit de propriété, croissance économique, statut des actionnaires, …) ?

5. Vous n’êtes pas pressé (objectif long terme) et vous absorbez sereinement les chocs de volatilité (fortes variations des cours) ?

Si vous avez répondu « oui » à ces 5 questions, alors faites comme tonton Warren, et investissez avec lui quand il rachète des titres sur le marché (et vous pouvez même faire mieux : en les achetant moins cher que lui !). Historiquement, ça a toujours été une bonne affaire de s’associer à lui. Même si, bien entendu, il n’y a aucune garantie… Mais vous nous connaissez, nous ne donnons aucun conseil ! 😉

Pour la petite histoire, l’équipe de BRK a encore réalisé récemment un joli coup en levant sur le marché obligataire 1 milliard de dollars le 4 mars 2020, – soit juste avant la panique boursière actuelle : chance ou génie ? – à un taux de 0% échéance 2025. Pas mal non ?
Source : http://cbonds.com/news/item/1197329

Bien entendu, au regard de la taille de BRK, c’est symbolique. Mais en absolue, c’est tout de même impressionnant.

On voudrait bien disposer nous aussi de 1 Md USD actuellement pour faire nos courses à bons comptes sans avoir à payer d’intérêts !!

7 réflexions au sujet de « Est-ce le bon moment d’acheter des actions de Berkshire Hathaway, la société gérée par Warren Buffett ? »

  1. Le cours de BRK a beaucoup baissé par rapport à fin 2019, mais cela ne signifie pas forcément que le ratio Prix/VANT est plus attractif. Si on ne rentre pas dans les détails on ne peut pas savoir. En ce moment, c’est la même problématique pour toutes les actions : Combien de VANT et de bénéfices va coûter la crise en cours ? Difficile de savoir, on aura une première idée uniquement lorsque ces sociétés auront publiés leurs comptes T1 2020, T2 2020 … Mais à ce moment là il sera probablement déjà trop tard, les soldes seront finies.

    1. Bonjour Stéphane,

      Je ne suis pas certain que les soldes soient terminées… Nous n’avons pas encore atteint la seconde jambe baissière pour le SP500 à savoir un point technique de 750.
      La destruction de cash est énorme est les hedges funds n’ont pas encore terminé de se deleveredger… Ils sont actuellement encore à plus de 50% malgré la cession Massive de bijoux de famille , l’or.

      Temporisation à suivre … Pas certain que les comptes ne changent grand chose.

  2. bof, je n’aurai posé qu’une question, et une réponse : combien ça vaut donc est-ce que j’achète moins cher.
    réponse : je n’en sais rien, trop compliqué (il faudrait une décote sur la valeur aux livres très grande pour avoir un début de marge de sécurité).
    Alors je passe!

  3. Sans partager l’analyse de Bret au plan chartiste (pas mon église), moi aussi je doute que les soldes soient terminées.

    J’ai même l’intime conviction, sur base du rebond actuel, que les opérateurs sont dans le dénie complet du changement de monde dans lequel nous fait basculer cette épidémie, signe noir de marchés survalorisés aux Q.E. et dettes de tous poils, sur fond d’inversion de la courbe d’épargne de la population vieilissante des pays développés ET de nombre d’entreprises zombies que l’argent gratuit a tenues à flot mais qui vont être coulées en masse par les mois, voire années, de récession qui s’annoncent. Pour ne pas parler du risque de crise financière se surajoutant à l’actuelle (comment les mastodontes bancaires à pieds d’argile pourrait résister à l’épidémie de faillittes à venir des boites dont elles tiennent la tête hors de l’eau).

    J’ajouterai à ça qu’aux doutes que soulève l’après Buffett, s’ajoute le fait que sa performance des dernières décennies n’est plus au niveau de celle calculée depuis l’origine (qui certes, inclus des phases bien plus inflationnistes, mais surperformaient largement les indices, ce qui n’est plus le cas, et assez logique compte tenu que, Apple excepté, il a raté le train des GAFA qui sont l’essentiel de la perf desdits indices).

    Bref… m’est avis que l’urgence est d’attendre. Et ainsi peut-être de ramasser du Berkshire… daubasse*.

    * D’autant que déjà arrivé dans l’histoire de la valeur. Sans partager l’analyse de Bret au pman chartiste (pas mon église), moi aussi je doute que les soldes soient terminées.

  4. Quand c’est la « moins pire » manière d’utiliser son cash, ça ne donne pas des raisons d’être euphorique. Les marchés ont beau l’être, la FED être contrainte de soutenir ce dernier rempart d’une économie US devenue dépendante de qui n’aurait du rester qu’effet, thermomètre, l’inéluctable à l’ordre logique des choses… dos rond !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *