Archives de catégorie : Bas les maques

Quelques analyses dévoilées

Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

Tirer les enseignements d’un échec pour améliorer le process daubasses

 

Présent dans le premier portefeuille et repris dans le portefeuille daubasses 2 lors de sa création le 31 octobre 2018, notre investissement en actions Energold tourne au vinaigre. C’est une grosse déception et une grosse perte puisque nous nous attendons aujourd’hui au pire, la société étant en cours de « restructuration ». Les départs des dirigeants, PDG et Directeur Financier, ont déjà été annoncés. Jusqu’à très récemment, ces derniers informaient les investisseurs que des signatures de contrats majeurs étaient dans les tuyaux… ce qui montrait, selon eux, la reprise du marché et le bon positionnement de la société… Un management « daubasses » donc, dans le mauvais sens du terme. Mais ça, malheureusement, on ne le sait bien souvent qu’après coup !

Si essayer d’éliminer tout risque est vain en investissement, notre stratégie est tout de même de capter un maximum de (gros) gagnants en essayant de réduire les cas de pertes significatives. Notamment ceux de pertes totales, cela va de soi. Bref, on essaie de mettre en place ce qu’on appelle une asymétrie statistique. Si c’est vrai dans la durée concernant le portefeuille daubasses – nous avons en effet plus de gagnants que de perdants et les gagnants compensent largement les pertes – nous connaissons avec Energold un bel échec.

On peut facilement balayer cette perte en se disant que la bourse, c’est aussi de la chance et des pertes imprévisibles ; et que Energold rentre dans le lot des « pas de chances ». Comme nos gains compensent largement nos pertes sur le long terme, après tout, c’est inhérent à notre process… Donc aucun regret. Et on passe à autre chose. Continuer la lecture de Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

Bas les masques – Perseus Mining

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Okavongo avait proposé dans la Lettre de mensuelle d’octobre 2018 une minière aurifère qu’il qualifiait alors de société avec un « profil peu risqué à court terme » avec un beau potentiel lié au démarrage production d’une 3ème mine low-cost.

1 an et 3 mois plus tard on ne peut que constater de la pertinence des propos. Okavongo avait une nouvelle fois vu juste : la mine en question a complétement changé la donne.

Le levier sur le cours de l’or + la réserve de cash de la société faisait de cet investissement un pari finalement peu risqué avec en face un gain potentiel énorme. Mission remplie avec une multiplication par x3 de l’investissement de départ en un peu plus de 1 an !

Retrouvez d’autres idées d’investissements liées aux matières premières dénichées par Okavongo sur le forum des daubasses (réservé aux abonnés) —

 

A lire ci-dessous l’analyse publiée dans la Lettre mensuelle d’octobre 2018. Bonne lecture. Continuer la lecture de Bas les masques – Perseus Mining

Bas les masques – Tiemco

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Première vente japonaise de l’histoire des daubasse : un gain chanceux !

Nous prenons conscience en septembre 2019, que nous prenions plus de risques que nous le pensions a priori (vous voyez, nous restons fidèles à notre principe de transparence, même dans les erreurs).

Nous cédons ainsi dans la matinée du jeudi 29 août 2019 la totalité de notre ligne d’actions Tiemco à 628 JPY, avec une plus-value nette de frais d’environ +20% en euros (+12,5% en yens) en un peu moins de 5 mois.

Continuer la lecture de Bas les masques – Tiemco

Bas les masques – Millennium & Copthorne Hotels

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Si on veut résumer en quelques mots notre investissement dans cette entreprise, MLC pour les intimes, c’est l’histoire de l’achat d’hôtels de luxe à un prix plus que bradé. Plus précisément, MLC est un groupe hôtelier en croissance, rentable, et qui cotait largement sous ses fonds propres : encore une anomalie boursière.

Acheter des actifs de qualité bradés est un bon moyen de générer des gains

On sort de cette entreprise sous le coup d’un rachat (une OPA) de l’actionnaire principale à un prix riquiqui de 685 pences. Riquiqui car l’offre est en dessous des fonds propres. Mais les actionnaires minoritaires n’ont pas vraiment le choix. C’est la 2ème offre de l’actionnaire majoritaire singapourien, après celle de 552,20 pences d’octobre 2017 qui avait été rejetée par la majorité des gros actionnaires majoritaires de l’époque. Nous avions d’ailleurs profité pour en racheté à l’époque (opération d’arbitrage, cf. les news ci-dessous).

La nouvelle offre est en hausse de +24%. En 1 an 1/2 c’est peu. Et on devra s’en contenter cette fois, car les plus gros actionnaires minoritaires se sont engagés à apporter leurs titres. Heureusement, fidèles à nos habitudes d’acheter à des prix massacrés, les daubasses génèrent sur ce titre, rescapé du portefeuille n°1, et acquis dans le cadre du portefeuille daubasses n°2 et des Pépites PEA, une performance de +47,6% hors dividende sur la période, soit moins de 9 mois, en retenant un prix de vente (dans le cadre de l’apport à l’offre) à 685 pences.

Continuer la lecture de Bas les masques – Millennium & Copthorne Hotels

Bas les masques – Chariot Oil & Gas

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Chariot Oil & Gas, c’est l’histoire classique d’une daubasse, une net-net, qu’il était possible d’acheter en dessous de sa trésorerie nette (!) et d’obtenir ainsi gratuitement tout un tas de projets pétroliers. Tout ce qu’on aime !

La ligne a été cédée le vendredi 8 avril au sein du portefeuille daubasses 2 à un cours de 4,55 pences.

La daubasse anglaise est passée à la trappe en générant une plus-value nette de frais de +64,7% en euros en 5 mois et 1 semaine.

Les raisons de cette vente sont multiples :

1/ avec la récente annonce d’une découverte de gaz au large du Maroc, le cours a plus que doublé en 1 semaine et nous sommes incapables de dire si cette nouvelle est bonne, très bonne ou insignifiante ;

2/ nous actons un gain sur un des titres en portefeuille les plus spéculatifs (société sans activité = pas de chiffres d’affaires) ;

3/ cette a permis d’acquérir un titre avec potentiel plus important.

Résumé de l’opération :

Vente : 13 000 actions de la société Chariot Oil & Gas à un cours de 4,55 pences

Vous trouverez ci-dessous les extraits de relevés de compte pour l’achat et les ventes, fidèles à notre principe de transparence. Pour rappel, pour toutes les opérations, nos abonnés ont accès dans la zone Premium à l’intégralité des extraits de compte (achats comme ventes).

Extraits des comptes (format PDF) :
2018.10.30 – Chariot Oil & Gas (Achat)
2019.04.08 – Chariot Oil & Gas (Vente)

Voici ci-dessous l’analyse publiée dans la lettre mensuelle de novembre 2018, suivie des news publiées tous les mois.

Continuer la lecture de Bas les masques – Chariot Oil & Gas