Archives de catégorie : Fiches Sociétés

Bas les masques – Socfinaf

Le 12 mai 2016, nous vendions la société luxembourgeoise Socfinaf active dans la production d’huile de palme et de caoutchouc, et enregistrons une moins-value de -22.19%.

Et oui ! Contrairement à d’autres, nous estimons qu’il est important de tout montrer : ses réussites comme ses échecs. Tout d’abord, par souci de transparence, et aussi, pour s’auto-critiquer et ainsi améliorer notre process : on apprend davantage de ses erreurs que de ses succès. Ce que nous faisons depuis le début de notre aventure. Continuer la lecture de Bas les masques – Socfinaf

Bas les masques – MBL Group

L’analyse de MBL Group a été publiée dans la toute première Lettre Mensuelle, celle de mai 2011 !

Suite à cette analyse, nous avions acheté 25 000 actions le 5 juillet 2011 au prix de 9,67 GBX et avons vendu nos titres le 28 octobre 2016 à 14,13 GX. Une performance en euros de +61,50% après 1 942 jours des plus mouvementés. Un long fleuve pas tranquille du tout ! Nous tenons toutefois à saluer l’équipe de management anglaise qui est parvenue à transformer une société de distribution de matériel ménager et électronique mal en point quand nous l’avons achetée, en une société active dans le « jardin et loisir » et le « divertissement à domicile » à partir de 2013. Après avoir signé des pertes récurrentes et nous avoir laissé plusieurs fois pensé que nous allions devoir endurer une faillite, cette équipe est parvenue à générer des profits sur le premier semestre 2016. Continuer la lecture de Bas les masques – MBL Group

Bas les masques – Hyduke Energy Services (bis)

Le 20 octobre 2016, le cours du pétrole nous fait sortir de notre léthargie automnale, où l’on commençait à se demander si nous n’allions pas entrer en hibernation en récitant en boucle un poème de Verlaine.

Et on râle quand notre stop-loss est exécuté sur la société Hyduke Energy Services (bis), « grâce » à un baril de pétrole WTI qui rechute et nous gâche ainsi un « bis » (terme pour définir une société que nous avons déjà acquise auparavant pour notre portefeuille) qui aurait pu être une première assez amusante. Mais ne boudons le plaisir de réaliser une plus-value de 58,20% net de frais en moins de 1 an et 2 mois. Continuer la lecture de Bas les masques – Hyduke Energy Services (bis)

Bas les masques – Gravity Corp

Remontons au 31 Octobre 2016.

Après une partie extrêmement disputée et « violente » de « Rag… narok » (un des jeux développé par la société), les membres de l’équipe des Daubasses déguisés en lutteurs sumo, nourris exclusivement au délicieux jambon d’Ardennes et à la douce Orval pendant 1 022 jours, mettent KO notre adversaire qui nous crache toutes ses dents sur le tapis et 95% de plus-value !

Cette histoire coréenne n’a pas été de tout repos. Continuer la lecture de Bas les masques – Gravity Corp

Bas les masques – QC Holdings

Nous profitions d’une nouvelle anomalie de marché pour acquérir 2 854 actions de la net-net américaine QC Holdings le 17 décembre 2015. Ce prêteur à court terme se négociait alors à la moitié de sa valeur net-net, alors que son ratio de solvabilité était de 89%.

Si nous soutenons encore et toujours que nous n’avons pas la moindre capacité à déchiffrer le hors-bilan d’une banque, une société comme QC Holding, même 100% financière, est basique et sans le moindre hors-bilan autre que les loyers futurs à payer. Et sa solvabilité, contrairement à une banque, est très élevée.

Mais, le rêve était trop beau… Continuer la lecture de Bas les masques – QC Holdings

analyse d’une RAPP : Société Fermière du Casino Municipal de Cannes

Nous vous proposons d’aller flamber un peu toutes les gains que vous accumulé en bourse avec cette analyse que nous avons dans les cartons depuis 2 ans.

Cette société labellisée « RAPP » pour Rentabilité A Petit Prix nous avait laissé perplexe à l’époque, notamment du fait d’une liquidité anémique (à cause de l’importance de la valeur unitaire de l’action > 1 000 EUR) en plus d’un capital verrouillé et un retour en dividende non assuré puisque  » la politique de distribution de dividendes est définie annuellement au cas par cas« . Bref, les risques nous avaient semblé démesuré au regard des éventuels gains que nous pouvions tirer de cet investissement. Une asymétrie qui jouait selon nous largement au désavantage de l’actionnaire minoritaire.

Bonne lecture.

Attention : toutes les données datent de la rédaction de cette analyse  (mars 2015) et peuvent être aujourd’hui obsolètes. Continuer la lecture de analyse d’une RAPP : Société Fermière du Casino Municipal de Cannes

Bas les masques – Vianini Industria

La vente de Vianini Industria effectuée le 3 août 2016 a été pénible et stressante.

Pénible car l’information sur le changement de statut de la société et l’offre de rachat n’a pas été clairement communiquée, tant et si bien que pas mal d’organismes financiers, dont celui avec lequel nous travaillons d’habitude, n’ont pas signalé à leurs clients l’opération de rachat lancée par la direction et ne semblaient d’ailleurs pas au courant…

Stressante parce que nous avions 3.33% du portefeuille en jeu, soit autour de 9 000€ investis et que nous ne voulions pas prendre de risque en conservant cette ligne : au cours des 2 115 jours de détention (soit 5 ans et 10 mois), la Direction n’a pas créé la moindre valeur et nous n’avions pas la moindre information détaillée sur la nouvelle entité. Une nouvelle fois, le risque de perte nous a semblé plus important que les gains potentiels et c’est avec un véritable soulagement que nous avons finalement « largué » cette société de notre porte-feuille.

Nous avions acheté un premier lot d’actions de la société le 19 octobre 2010 et ensuite renforcé à trois reprises : le 12 décembre 2011, le 22 juillet 2013 et le 24 mars 2014 pour un investissement total frais inclus de 9 604.19€. Et nous avons encaissé, au cours de ces 5 ans et 10 mois, un dividende net de double taxation de 335.72€, qui; ajouté à la vente de nos 7 550 actions, nous a permis d’encaisser 9 241.89 € et d’acter une perte de -3.77% après déduction des taxes, impôts et frais, sur cette « vraie » daubasse.

Voici l’analyse que nous avons publié dans notre lettre mensuelle de septembre 2012. Continuer la lecture de Bas les masques – Vianini Industria

Bas les masques – Continental Materials Corp.

Nous avions analysé cette société dans la lettre mensuelle d’avril 2016.

Lors de notre analyse, le cours était de 11,74 USD. Moins de 6 mois plus tard, le titre s’échangeait à plus de 26,50 USD (hausse de +125,7%).

Nous n’avions pas acheté ce titre, alors que tous les voyants étaient au vert… car, à l’époque, le potentiel de cette action était trop faible eu égard du potentiel moyen de notre portefeuille.

La bourse est définitivement le temple des regrets !

Nous vous laissons découvrir cette analyse et vous forger vous-même votre avis. Bonne lecture. Continuer la lecture de Bas les masques – Continental Materials Corp.