Archives de catégorie : Les incontournables

Ne passez pas à côté de ces articles majeurs

Bas les masques – Parrot 🎭

Nous avons acheté des actions de la société Parrot au summum de la crise boursière le 30 mars 2020 à un cours de 2,17 EUR lors d’une seconde vague massive d’achats et renforcements sur 9 actions.

Parrot est notre troisième action fructueuse issue de ce lot de 9 actions, après la vente de O2Micro (+90%) et Westell Technologies qui fait l’objet d’une opération en capital.

Nous avions acheté des actions Parrot pour une raison assez simple et, selon nous, rationnelle. Car au delà de l’aspect technologique de l’entreprise, c’est surtout sa trésorerie nette qui nous intéressait.

Pour 2,17 EUR déboursés, nous avions obtenu 4,55 EUR de trésorerie nette. Ce qui correspond à acheter un billet de 10 EUR pour moins de 5 EUR et d’obtenir toute une entreprise en sus. Le genre de situation qu’on apprécie particulièrement !

Profitant d’une envolée dronesque du cours, la ligne a été cédée le 22 juillet à 4,25 EUR. Soit une performance nette de frais de +95,9% en 3 mois, 3 semaines et 1 jour.

Pour plus d’informations sur cette société, consultez en libre accès dans la partie « publique » du forum le sujet consacré à la société, aujourd’hui démasquée :

>> Parrot sur le forum

 

Fidèles à notre principe de transparence, voici les extraits de notre courtier correspondant à cette transaction (achat + vente) :


Pour découvrir d’autres actions comme Parrot, voir les 2 portefeuilles (Pépites PEA + Portefeuille daubasses 2) et avoir accès à l’intégralité du forum :

Bas les masques – O2Micro 🎭

Nous avons acheté des actions de la société  O2Micro en pleine crise boursière le 30 mars 2020 à un cours de 1,18 USD.

Encore une fois, nul besoin d’être un génie de la bourse  pour dénicher cette valeur. Il « fallait juste » foncer en pleine crise et ramasser les valorisations aberrantes offertes par les vendeurs !

La thèse d’investissement était simple : nous avons acheté pour 1,18 USD l’équivalent de 1,53 USD de trésorerie nette par action pour une entreprise hyper technologique en croissance !

Une situation comme on les aime et qu’on retrouve plus d’une fois au sein des 37 lignes du Portefeuille daubasses 2.

La ligne a été cédée le 21 juillet à un cours de 2,26 USD. Soit une performance de +90% en dollars en 3 mois et 3 semaines.

Pour plus d’informations sur cette société, consultez en libre accès dans la partie « publique » du forum le sujet consacré à la société, aujourd’hui démasquée :

>> O2Micro sur le forum

 

Fidèles à notre principe de transparence, nous vous fournissons également les extraits de notre compte correspondant à cette transaction (achat + vente) :


Pour découvrir d’autres actions comme O2Micro, voir les 2 portefeuilles (Pépites PEA + Portefeuille daubasses 2) et avoir accès à l’intégralité du forum :

La fin de l’investissement value ! ☠️😱

Benjamin Graham, l’un des plus grands investisseurs de tous les temps et mentor de Warren Buffett, fut le premier à s’intéresser aux fameuses net-nets, ces sociétés qui s’échangent sous la valeur de leur actif net courant. Près d’un siècle s’est écoulé depuis les débuts de Graham dans le monde de l’investissement et à l’heure des GAFAM1, NATU2 et autres licornes, il est légitime de se demander si appliquer sa stratégie a encore du sens. La digitalisation a en effet bouleversé notre économie et le profil des sociétés de la « tech », qui pour beaucoup d’entre elles ont connu des parcours boursiers remarquables, est aux antipodes de celui des net-nets.

1 Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft
2 Netflix, Airbnb, Tesla, Uber

 

Les grands principes de l’approche de Ben Graham

 

Benjamin Graham aimait acheter ce que Warren Buffett appelle des « cigar butt ». L’idée derrière cette métaphore est ce mégot de cigare encore fumant, jeté sur un trottoir, et duquel on pourrait encore tirer quelques bouffées. L’image est loin de faire rêver mais elle colle pourtant parfaitement à la stratégie qu’a appliquée Graham durant sa carrière, une stratégie qui lui a permis de générer un rendement annuel moyen de 17% sur une période de 30 ans (1926-1956), crise de 1929 comprise ! Continuer la lecture de La fin de l’investissement value ! ☠️😱