Archives de catégorie : Notre Philosophie d’Investissement

Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

Tirer les enseignements d’un échec pour améliorer le process daubasses

 

Présent dans le premier portefeuille et repris dans le portefeuille daubasses 2 lors de sa création le 31 octobre 2018, notre investissement en actions Energold tourne au vinaigre. C’est une grosse déception et une grosse perte puisque nous nous attendons aujourd’hui au pire, la société étant en cours de « restructuration ». Les départs des dirigeants, PDG et Directeur Financier, ont déjà été annoncés. Jusqu’à très récemment, ces derniers informaient les investisseurs que des signatures de contrats majeurs étaient dans les tuyaux… ce qui montrait, selon eux, la reprise du marché et le bon positionnement de la société… Un management « daubasses » donc, dans le mauvais sens du terme. Mais ça, malheureusement, on ne le sait bien souvent qu’après coup !

Si essayer d’éliminer tout risque est vain en investissement, notre stratégie est tout de même de capter un maximum de (gros) gagnants en essayant de réduire les cas de pertes significatives. Notamment ceux de pertes totales, cela va de soi. Bref, on essaie de mettre en place ce qu’on appelle une asymétrie statistique. Si c’est vrai dans la durée concernant le portefeuille daubasses – nous avons en effet plus de gagnants que de perdants et les gagnants compensent largement les pertes – nous connaissons avec Energold un bel échec.

On peut facilement balayer cette perte en se disant que la bourse, c’est aussi de la chance et des pertes imprévisibles ; et que Energold rentre dans le lot des « pas de chances ». Comme nos gains compensent largement nos pertes sur le long terme, après tout, c’est inhérent à notre process… Donc aucun regret. Et on passe à autre chose. Continuer la lecture de Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

L’ananas sur le gâteau ! 🍍

Acheter des daubasses, c’est acheter des actifs bradés… mais pas que

– – –

Des décotes chiffrées

Rentrons directement dans le vif du sujet, dans du concret, avec pour exemple les deux sociétés analysées dans la Lettre mensuelle d’octobre 2019 : la société XXX (réservé aux abonnés) et la société YYY. Les deux entreprises sont valorisées en bourse pour seulement une partie de leurs actifs nets tangibles. Et pourtant, on a bien plus que des actifs bradés quand on achète ces titres.

Assez de bavardage. Retour en image, enfin plutôt en chiffres, sur ces deux sociétés. Des mots c’est bien, des chiffres c’est mieux !

Nous reprenons les cours et les comptes utilisés dans les analyses (en données par action) :

Société XXX (en portefeuille)
cours  : 600 JPY Continuer la lecture de L’ananas sur le gâteau ! 🍍

Arrêtez avec le Japon !

Ken vs E. Honda – Street Fighter 2, Capcom©

 

>> Le message est bien reçu chers abonnés, chers lecteurs. On a compris !

Mais si on écoutait et on appliquait à la lettre les envies de nos abonnés, il faudrait qu’on réduise un peu nos exigences pour essayer de trouver malgré tout de soi-disant opportunités en France pour le portefeuille daubasses 2. Parce que la grande majorité de nos abonnés sont français et se sentent en sécurité avec des actions de sociétés françaises en portefeuille. Et en fait… et bien non. Tant pis si nos abonnés et lecteurs sont (temporairement) déçus. Depuis 2008, les daubasses n’ont jamais fait dans le consensus et ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer. Bien au contraire !

On cultive un esprit contrariant, même avec nos abonnés et nos lecteurs. C’est rare ! C’est d’ailleurs pour cela que nos abonnés… s’abonnent aux daubasses !

 

Les daubasses ne font pas comme les autres

Il est donc absolument hors de question d’être consensuel et de chercher à tout prix (dans le sens « à n’importe quel prix ») des daubasses uniquement françaises. Il y a en a déjà pas mal en portefeuille (7 dans le portefeuille daubasses n°2 et 6 au sein des Pépites PEA). Si depuis février 2019, toutes nos recherches d’actifs bradés nous font systématiquement tomber sur des sociétés japonaises, c’est tout simplement parce que le marché japonais propose les plus grosses décotes actuelles, tous marchés actions confondus. Alors, rationnellement, nous achetons ces supers décotes sur actifs, souvent rentables en plus. Pile-poil notre cœur de cible. Le pays du Soleil-Levant regorge de vraies, d’authentiques daubasses.

Si nous chassons la daubasses c’est avant tout par passion. Continuer la lecture de Arrêtez avec le Japon !

Que faire quand on sous-performe le marché depuis des mois ? Faire confiance à son process !

Mai 2019 fut le pire mois du portefeuille daubasses n°2 depuis son lancement le 31 octobre 2018 avec une « performance » de -5,5%.

Cette situation engendre de nombreuses émotions négatives : frustration, gêne, incompréhension, doute, inquiétude, peur, jalousie, douleur, …

Les émotions constituent le pire ennemi de l’investisseur (cf. nos 14 articles sur les biais psychologiques en investissement). Dans de telles conditions, il faut souffler un bon coup et se poser les bonnes questions.

Est-ce que se comparer avec le marché fait sens ?

Bien entendu, oui. Mais pas sur une « courte période ». Inutile de se flageller si sous-performance il y a sur une période très courte. Idem, la gloriole lors de surperformance, même significative, sur moins d’un an ne fait aucun sens. Certes, ça fait toujours plaisir d’écraser le marché, mais ce qui compte c’est d’avoir une performance de qualité, c’est-à-dire reproductible sur le long terme car basée sur un process maîtrisé. Il faut donc essayer au maximum d’ignorer les jugements court-termistes, trop positifs comme trop négatifs. Ne pas tomber dans le piège de la surréaction. Piège que le marché tend tous les jours aux investisseurs sollicités par des variations quotidiennes des cours des actions et avec des médias qui exacerbent toutes les nouvelles.

 

Quelques mois de sous-performances vis-à-vis du marché justifient-ils de tout remettre en cause ? Continuer la lecture de Que faire quand on sous-performe le marché depuis des mois ? Faire confiance à son process !

Prévisions marché boursier 2019 et autres questions

Nous allons répondre aux questions les plus fréquentes reçues ces dernières semaines et évoquer quelques événements marquants pour cette nouvelle année.

2019 : krach ou embellie boursière ?

En début d’année, nous nous prêtons volontiers à ce jeu depuis plusieurs années. Et à chaque fois, nous répondons ceci : nous n’en savons rien !

Et oui. Déçu ? Pourtant, nous n’allons pas vous vendre du rêve ou du catastrophisme. Simplement, nous allons continuer à acheter tant que des décotes patrimoniales ou anomalies de valorisations excessives nous sont offertes par des marchés dépressifs. Et nous vendrons quand les investisseurs auront un moral plus élevé et valoriseront mieux les actifs qu’ils nous ont vendu au rabais, un peu plus tôt.

Une phase baissière peut durer des mois, voire plusieurs années. Et ce n’est pas dramatique quand :

  1. Vous êtes un investisseur avec une vision à long terme (plus de 5 ans, 10 ans dans l’idéal) ;
  2. Vous suivez un process clair, qui a fait ses preuves et qui vous permet de dormir tranquille la nuit ;
  3. Votre portefeuille est diversifié ;
  4. Vous ne faites pas de plan sur la comète avec des prévisions de rendements annuels à 2 ou 3 chiffres. Vous vous contentez d’acheter quand votre process vous dit que « c’est pas cher ! », de conserver vos titres et d’attendre que le marché vous offre un bon prix pour vendre, en rapport avec votre prix cible.

Continuer la lecture de Prévisions marché boursier 2019 et autres questions