Archives de catégorie : Finance comportementale

Finance comportementale (7e partie) : Segmentation mentale, l’effet miroir, la ruine du joueur …

Conceptual image - meditations over the financeCe texte fait partie de la série « finance comportementale »

Dans cette septième partie, nous allons essayer de décrypter les raisons du comportement étrange des investisseurs face au risque.

La logique voudrait donc que nous prenions plus de risques lorsqu’il existe un potentiel de profit jugé important et, à l’inverse, que nous prenions moins de risques quand le potentiel de perte est jugé important. Il semblerait une nouvelle fois que les réflexes naturels de l’investisseur  soient tout le contraire de cette logique. Continuer la lecture de Finance comportementale (7e partie) : Segmentation mentale, l’effet miroir, la ruine du joueur …

Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses et les limites de notre cerveau (3e partie)

Conceptual image - meditations over the financeCe texte fait partie de la série « finance comportementale » et constitue  la suite logique de l’article de la semaine dernière.

Les limites de notre cerveau

En fait, le cerveau humain est encore aujourd’hui la partie la moins explorée de notre corps car d’une grande complexité. Pour bien comprendre notre psychologie, il faudrait en savoir encore beaucoup plus à ce sujet que nous n’en savons aujourd’hui. Continuer la lecture de Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses et les limites de notre cerveau (3e partie)

Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses…

et les limites de notre cerveau (2e partie)

– – –

Conceptual image - meditations over the finance

Ce texte fait partie de la série « finance comportementale » et constitue  la suite logique de l’article de la semaine dernière.

Nous revenons dans cette deuxième partie sur les probabilités posées par le second exemple pour illustrer la difficulté d’admettre que du point de vue des probabilités les solutions sont identiques.

Cette réponse dérange quelque part et surtout de manière émotionnelle !

Cela permet aussi de vous montrer comme nous le faisons assez souvent la cuisine « Daubasse » et plus précisément, le fait que nous ne nous concentrons pas seulement sur la recherche de sociétés décotées et bon marché ou sur l’analyse de ces sociétés mais aussi sur des sujets qui peuvent sembler à première vue périphérique comme la psychologie de l’investisseur alors qu’il nous semble qu’ils sont d’une importance majeure lors de prise de décisions et d’application du strict process. Continuer la lecture de Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses…

Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses et les limites de notre cerveau (1ere partie)

Ce texte fait partie de la série « finance comportementale »

Conceptual image - meditations over the financeDans cette sixième partie qui se déclinera … en trois parties, nous allons développer deux problèmes importants qui se posent de manière naturelle et frontale à tout investisseur. La première sera la fragilité de nos perceptions. Et rien qu’en évoquant le sujet on comprend déjà que cela peut faire problème pour l’investisseur. Le second point, lié étroitement au premier, sera la limite de notre cerveau, limite contre laquelle on ne peut finalement rien faire. Par contre, ne pas avoir conscience de cette limite, ne permet aucune action pour composer avec ce fait.

Nous verrons également en fin d’article, comme nous l’avons fait dans les épisodes précédents, comment un process d’investissement et plus particulièrement le process des Daubasses permet de contourner les pièges ouverts par notre propre nature humaine. Continuer la lecture de Finance comportementale (6e partie) : La manière de présenter les choses et les limites de notre cerveau (1ere partie)

Finance comportementale (5e partie) : j’en étais certain, il ne pouvait pas en être autrement !

Conceptual image - meditations over the financeCe texte fait partie de la série « finance comportementale ».

Dans cette cinquième partie de notre survol de la psychologie de l’investisseur, nous allons vous parler du biais rétrospectif et de ses conséquences : l’excès d’optimisme et l’excès de confiance.

Comme nous l’avons déjà vu dans les précédentes parties, un « biais » est finalement le rouage central d’un mécanisme psychologique qui va générer des excès, des effets, des aversions, des illusions. L’investisseur n’est pas pris au piège d’un seul problème qui serait plus ou moins facile  à résoudre, mais est véritablement englué dans une série de réactions en chaîne dans lesquelles il se débat sans avoir à sa disposition la moindre possibilité de trouver un point de sortie. Continuer la lecture de Finance comportementale (5e partie) : j’en étais certain, il ne pouvait pas en être autrement !