Archives par mot-clé : contrarian

Le process, le process… et le process !

Nous allons vous parler, cette semaine, cher(e) lecteur(trice) de baseball ! Pas de la sempiternelle histoire des joueurs légendaires comme Babe Ruth ou Ted William, ces marqueurs hors pairs de « Home runs » dont Buffett fait l’apologie et également l’analogie avec sa méthode d’investissement « focalisée », et basée sur les seuls champions. Mais d’une véritable équipe de « daubasses », les « A’S de Oakland » … qui parviennent à se hisser en quelques années parmi les meilleurs équipes du championnat américain grâce a un process stratégique appliqué à la lettre et basé sur les statistiques. Cette histoire nous permet également de faire l’analogie avec la méthode des daubasses. Ce sera donc l’histoire de baseball préférée des élèves de Ben Graham !

Continuer la lecture

L’effet d’appartenance

Essayons de comprendre ensemble le mécanisme psychologique qui opère en nous lorsqu’un investissement est dans le rouge vif et qu’un espoir sans fondement, allant parfois même à l’encontre de fait précis démontrant que l’on s’est trompé, nous pousse à le garder coûte que coûte.

C’est donc de la difficulté de vendre dont nous allons vous parler dans ce troisième volet de notre « trilogie » sur la psychologie  de l’investisseur. Continuer la lecture

Canons et violons

Le début d’année est assez mouvementé pour l’équipe des Daubasses.

Nous avons terminé 2011 en étant pris de frénésie acheteuse, nous étions restés tout aussi goinfres au tout début de 2012 mais, depuis quelques jours, nous sommes entrés dans une phase « vendeuse » : plusieurs de nos lignes sont devenues mûres pour une vente. Acheter la peur au ventre et vendre dans l’allégresse, telle est la devise du contrarian (nous aurions aussi bien pu vous parler de canons et de violons mais la maxime nous semblait trop commune). Continuer la lecture

Valeur versus Croissance : un faux débat ?

.
Un portrait assez caricatural du monde de la bourse divise le monde des investisseurs en deux catégories : les investisseurs « dans la valeur » et les investisseurs « dans la croissance ».

             Les « value» sont supposés investir dans des entreprises bon marché et les « growth » sont censés payer le prix fort pour des entreprises dans lesquelles ils perçoivent des possibilités de croissance futures. Continuer la lecture