Value Vision Media : l’exemple parfait de la manière dont nous voyons l’investissement en « daubasses »

Lors de la constitution de notre portefeuille, fin novembre, nous avions acquis, entre autres, quelques actions Value Vision Media au cours de 0,39 usd.

Début février, plusieurs lecteurs attiraient notre attention sur le « hors bilan » de cette daubasse et notamment au travers de cet article en se demandant s’il ne devenait pas urgent de vendre.

Soyons clair : dans le cadre d’un investissement traditionnel dans un portefeuille d’une dizaine de lignes, les réflexions de nos lecteurs étaient tout à fait justes et il est probable que nous nous serions séparés de nos actions parce que :

– il nous était difficile de comprendre l’ampleur du « hors bilan » de la société

– le risque de perte en cas de portefeuille peu diversifié était trop lourd

Nous avons cependant décidé de conserver sans aucun état d’âme nos actions car :

– la décote par rapport aux actifs tangibles était énorme et il nous semblait que même en tenant compte de « hors bilan » importants, il devait à ce prix tout de même rester quelque chose aux actionnaires

– l’endettement apparent de la société était très limité

– à ce moment, le poids de la société dans le portefeuille du club n’était que de 2,6 %, ce qui signifiait que nous risquions, au pire, de perdre 2,6 % de notre patrimoine global alors que le potentiel de gain était lui, bien plus important.

Nous persistions donc dans notre raisonnement qu’un investissement dans un grand nombre d’entreprises fortement sous évaluées et peu endettées devait, statistiquement, limiter les pertes et maximiser les profits.

Le 20 février, le cours de l’action s’était effondré à 0,18 usd, ayant perdu 53,8 % par rapport à notre prix d’achat. Avons-nous eu des crampes d’estomac ou avons-nous sombré dans les affres et les angoisses de la perte totale ? Pas du tout : le poids limité de cette ligne nous permettait de rester « zen ».

Mais alors, qu’est devenu cet investissement désastreux ?

Hier soir, nous avons vendu l’intégralité de notre ligne au cours de 3,43 usd, soit, sans tenir compte du change et des frais, un peu moins de 9 fois notre cours d’achat augmentant ainsi la liste des 8 autres sociétés que nous avons vendues pour un multiple de leur prix d’achat …

Comme d’habitude, nos abonnés vont être avertis du nom des sociétés dans lesquelles nous réinvestissons ce petit pécule.

.

Une réflexion au sujet de « Value Vision Media : l’exemple parfait de la manière dont nous voyons l’investissement en « daubasses » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.