Archives de catégorie : Notre Philosophie d’Investissement

Portefeuille daubasses 1 : on vous dit TOUT ! 🧐🔢

Le Portefeuille daubasses 1 a été liquidé fin septembre 2018. Nous avions à l’époque rédigé un article sur le blog pour expliquer les raisons de cette liquidation. Dans la foulée, nous vous présentions le Portefeuille daubasses 2 et ses nouvelles règles.

Lors du passage de relais, nous n’avions pas pris le temps de faire une analyse détaillée de la performance du 1er portefeuille et on nous a souvent demandé quelques détails à ce sujet (par exemple ici sur le forum).

Nous avons donc décidé de nous retrousser les manches pour passer à la moulinette les données des quelques 200 sociétés qui sont passées entre nos mains au cours des 9 ans et 308 jours de vie de ce premier portefeuille.

Cet exercice a aussi été l’occasion de regarder ce que nos vieilles daubasses sont devenues au terme de la décennie écoulée et de mener une réflexion sur l’intérêt potentiel qu’aurait pu présenter une stratégie « coffee can ».

Portefeuille daubasses 1

 Pour établir les données qui vont suivre, nous avons retenu :

  • Toutes les sociétés vendues en cours de vie du Portefeuille daubasses 1 (ou ayant disparues)
  • Les sociétés achetées dans le Portefeuille daubasses 1, toujours présentes à la date de liquidation et non réintégrées dans le Portefeuille daubasses 2 (performance calculée sur la base des cours du 28 septembre 2018, date de liquidation du Portefeuille daubasses 1)
  • Les sociétés achetées dans le Portefeuille daubasses 1, réintégrées dans le Portefeuille daubasses 2 à sa création puis vendues (la liquidation du Portefeuille daubasses 1
  • ayant été faite pour des raisons « techniques » plutôt que pour des raisons liées aux fondamentaux/potentiels des entreprises, il nous a paru cohérent de suivre la performance des titres réintégrés jusqu’à leur cession dans le Portefeuille daubasses 2). Cela concerne 8 sociétés sur les 198 de notre échantillon.

Continuer la lecture de Portefeuille daubasses 1 : on vous dit TOUT ! 🧐🔢

The coffee can portfolio : savoir s’ennuyer en bourse ! 😴

The coffee can portfolio ou pourquoi s’ennuyer en bourse est un atout

La patience est souvent considérée comme une vertu essentielle pour atteindre la sagesse et la réussite. On dit que « la patience est la mère de toutes les vertus » ou encore que « tout vient à point à qui sait attendre ». S’il est bien un domaine où ces expressions prennent tout leur sens, c’est celui de la bourse et des marchés financiers.

Pourtant, beaucoup d’investisseurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, se focalisent trop souvent sur les performances et les résultats à court terme (et on ne parle même pas des dérives liées à des plateformes de trading comme Robinhood qui vous promettent monts et merveilles en un temps record…). Malheureusement, la quête de résultats rapides et spectaculaires conduit bien souvent à faire de mauvais choix. Avoir les yeux rivés sur le cours de ses actions est un autre travers qui risque également de semer des doutes dans la tête d’un investisseur. D’autant plus si ses achats n’ont pas fait l’objet d’un minimum de travaux de recherche et d’analyse au préalable.

Bien sûr, il nous arrive aussi d’être tiraillés par des incertitudes, des questionnements. Ce n’est pas faute d’avoir établi des règles strictes qui décrivent précisément les décisions que nous devrions prendre. Parfois, hélas, cela ne suffit pas et les émotions peuvent refaire surface. La satisfaction de sécuriser une « belle » plus-value peut être plus grande que celle d’appliquer à la lettre un process rigide et ennuyeux. Et c’est bien connu, un tient vaut mieux que deux tu l’auras…

La nature humaine serait ainsi faite…(?)

Continuer la lecture de The coffee can portfolio : savoir s’ennuyer en bourse ! 😴

Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

Tirer les enseignements d’un échec pour améliorer le process daubasses

 

Présent dans le premier portefeuille et repris dans le portefeuille daubasses 2 lors de sa création le 31 octobre 2018, notre investissement en actions Energold tourne au vinaigre. C’est une grosse déception et une grosse perte puisque nous nous attendons aujourd’hui au pire, la société étant en cours de « restructuration ». Les départs des dirigeants, PDG et Directeur Financier, ont déjà été annoncés. Jusqu’à très récemment, ces derniers informaient les investisseurs que des signatures de contrats majeurs étaient dans les tuyaux… ce qui montrait, selon eux, la reprise du marché et le bon positionnement de la société… Un management « daubasses » donc, dans le mauvais sens du terme. Mais ça, malheureusement, on ne le sait bien souvent qu’après coup !

Si essayer d’éliminer tout risque est vain en investissement, notre stratégie est tout de même de capter un maximum de (gros) gagnants en essayant de réduire les cas de pertes significatives. Notamment ceux de pertes totales, cela va de soi. Bref, on essaie de mettre en place ce qu’on appelle une asymétrie statistique. Si c’est vrai dans la durée concernant le portefeuille daubasses – nous avons en effet plus de gagnants que de perdants et les gagnants compensent largement les pertes – nous connaissons avec Energold un bel échec.

On peut facilement balayer cette perte en se disant que la bourse, c’est aussi de la chance et des pertes imprévisibles ; et que Energold rentre dans le lot des « pas de chances ». Comme nos gains compensent largement nos pertes sur le long terme, après tout, c’est inhérent à notre process… Donc aucun regret. Et on passe à autre chose. Continuer la lecture de Energold – une faillite évitable ? 🤠⛏️

L’ananas sur le gâteau ! 🍍

Acheter des daubasses, c’est acheter des actifs bradés… mais pas que

– – –

Des décotes chiffrées

Rentrons directement dans le vif du sujet, dans du concret, avec pour exemple les deux sociétés analysées dans la Lettre mensuelle d’octobre 2019 : la société XXX (réservé aux abonnés) et la société YYY. Les deux entreprises sont valorisées en bourse pour seulement une partie de leurs actifs nets tangibles. Et pourtant, on a bien plus que des actifs bradés quand on achète ces titres.

Assez de bavardage. Retour en image, enfin plutôt en chiffres, sur ces deux sociétés. Des mots c’est bien, des chiffres c’est mieux !

Nous reprenons les cours et les comptes utilisés dans les analyses (en données par action) :

Société XXX (en portefeuille)
cours  : 600 JPY Continuer la lecture de L’ananas sur le gâteau ! 🍍