Archives de catégorie : Les incontournables

Ne passez pas à côté de ces articles majeurs

Bas les masques – Dillard’s 🎭

Il y a tant à dire sur Dillard’s… Par où commencer ?

C’est pour nous la RAPP (pour Rentabiltié A Petit Prix) par excellence, représentative de ce que nous cherchons pour remplir notre portefeuille de daubasses et ravir nos abonnés.

Cette entreprise et son action ont presque tout pour plaire :

– Active dans un secteur a priori pourri : la distribution de chaussettes et autres vêtements aux US. Pas sexy pour un sou ! Et donc une valorisation (à l’époque)  aux ras des pâquerettes ;

Une décote structurelle sur des actifs tangibles de qualité. Dillard’s décotait massivement sur la valeur amortie de son immobilier : elle est propriétaire de presque tous les murs de ses magasins, acquis ou construit il y a des dizaines d’années pour certains. Cet incroyable actif caché a toujours été au cœur de notre analyse et a motivé nos achats ;

– Une gestion familiale hors pair. La famille Dillard’s est actionnaire majoritaire et se moque de la bourse. Enfin… mieux, elle s’en sert pour racheter depuis des décennies des actions sur le marché et les annuler pour reluer les actionnaires restant. C’est un moyen qui a permis de créer énormément de valeur pour les actionnaires au fil des ans.

– Regardez comment le management a réussi à traverser la crise du Covid 19 en sortant par le haut. Incroyable. Alors que de nombreux concurrents faisaient faillites (magasins fermés + loyers à payer), Dillard’s a fait le dos rond. Elle a coupé dans ses dépenses de gestion et comme elle a ses magasins dans ses propres murs, elle n’avait pas de charges locatives. Elle a réussi à sortir de très beaux bénéfices à des périodes critiques pendant que la concurrence était aux abois.

– On termine par un potentiel short squeeze qui a pu accélérer la hausse de l’action ces derniers mois. Des spéculateurs pensaient se couvrir et jouer la disparition de l’enseigne emblématique en vendant à découvert (= shorter) en masse l’action Dillard’s. Or, à coup de rachats d’actions récurrents et de résultats largement bénéficiaires, ces vendeurs à découvert se sont fait coincer et ont dû déboucler leurs positions… en rachetant des actions sur le marché, en amplifiant alors la hausse ! Sur les 12 derniers mois, l’action a atteint un plus bas vers 20 USD (juillet 2020) – nous ne comprenions pas pourquoi à l’époque une différence si importante entre prix et valeur intrinsèque – et un plus haut à 190 USD (juin 2021). Le cours a donc été multiplié par x9,5 en 1 an !

Encore une fois, une gestion à long terme en bon père de famille a fini par payer. Chapeau les Dillard’s et merci !

Petit aparté

Une secte d’investisseurs français avait fait parler d’elle il y a quelques années. Elle poussait ses adeptes à acheter des actions de la moribonde entreprise concurrente, et alors encore cotée, Sears faisant usage d’emphase et de marketing agressif en vantant à tort les atouts des actions Sears… A croire les gourous de cette secte, cette pépite détenait des actifs cachés… Les escrocs avaient rédigé une analyse de plusieurs dizaines de pages pour justifier de cette décote alors qu’en réalité Sears brulait du cash à une vitesse folle avec des fonds propres déjà largement négatifs !

Depuis Sears a logiquement fait faillite et de notre côté on réalise une performance de +153,4% en dollars avec notre investissement dans Dillard’s.


Pour revivre l’histoire de notre investissement dans Dillard’s et ses nombreux rebondissements, RDV dans la partie « publique » du forum (accès libre) dans le sujet dédié à la société :

>> Dillard’s sur le forum

 

Fidèles à notre principe de transparence, vous retrouverez dans ce message les extraits de notre courtier correspondant à cette opération (achats + vente).

 


Pour découvrir d’autres actions comme Dillard’s et avoir accès à l’intégralité du forum :

 

Bas les masques – Geomatec 🎭

Suite à l’achat de nos actions Geomatec le 8 avril 2020, nous écrivions un article sur le blog intitulé : Alerte – Achat : la plus grosse décote japonaise de l’histoire des daubasses !

Le texte paraissait alors pompeux, plein d’optimisme et d’étonnement béat face à ce cadeau que nous faisait le marché. Et pourtant, voilà le résultat :

L’objectif de cours ayant été atteint, et même si les dernières nouvelles sont excellentes (cf. historique du sujet dans la partie publique du forum), nous n’avons pas le souhait de surfer sur des promesses : nous sommes avant tout des acheteurs d’actifs tangibles au rabais !

C’est pourquoi nous avons cédé fin janvier nos 100 actions à un prix de 1 260 JPY générant une performance de +274% soit x3,7 en 9 mois et 3 semaines par rapport à notre prix d’achat de 337 JPY le 8 avril dernier.

Une fois le change et les frais de courtages (élevés !) intégrés, le gain net en euros est de +233% ou encore une multiplication par x3,3 de notre investissement. C’est la meilleure performance depuis la création du Portefeuille daubasses 2 !

Consultez en libre accès dans la partie « publique » du forum le sujet dédié à la société :

>> Geomatec sur le forum

Fidèles à notre principe de transparence, voici les extraits de notre courtier correspondant à cette transaction (achat + vente) :


Pour découvrir d’autres actions comme Geomatec et avoir accès à l’intégralité du forum :

 

Bas les masques – Graines Voltz 🎭

Graines Votz est une ligne que nous avions acquise à l’origine du portefeuille Pépites PEA. La société ne nous était alors pas inconnue puisque nous avions initié un travail d’activisme quelques mois plus tôt afin de défendre les intérêts des actionnaires minoritaires. Ce travail avait notamment pris la forme d’un blog lancé le 7 mars 2017 : Actionnaires minoritaires de Graines Voltz.

Continuer la lecture de Bas les masques – Graines Voltz 🎭

Entretien exclusif avec Julien Faure (Amiral Gestion) – le spécialiste français du Japon 🎙️😀

Avertissement : comme il est d’usage, nous rappelons qu’il n’y a aucun conseil de vente ou d’achat dans cet entretien. Bonne lecture.

Nous avons le plaisir d’accueillir Julien Faure, gérant et analyste chez Amiral Gestion et spécialiste du Japon. On en profite pour remercier au passage Amiral Gestion abonnée à nos services depuis le début (2010), plus de 10 ans !

Pour la petite histoire, nous connaissons bien cette boutique parisienne avec un profil de gestion proche de la nôtre : chercher les anomalies de valorisations sur les marchés actions. Nous avions effectué en 2010 un interview de son fondateur François Badelon (interview à consulter sur le blog : François Badelon et Amiral Gestion : une autre approche de l’investissement « value »).

Passons tout de suite au vif du sujet : le Japon et son marché actions. C’est parti direction le pays du soleil levant !

Les daubasses : Le Japon a une place particulière chez Amiral Gestion. C’est, de loin, la première exposition géographique du fonds de stock picking international Sextant Autour du Monde avec 21,9% de l’actif investi à fin décembre 2020[1]. Bien devant la deuxième zone géographique, la France, avec 12,4% de l’actif investi.

Depuis 3 ans, c’est en moyenne environ 20% des actifs du fonds qui est investi en actions japonaises. C’est peu courant dans l’univers de l’asset management, surtout français. Pourquoi une telle pondération ?

Julien Faure : Le Japon est un pays fascinant pour le stock-picking. Notre forte exposition est due à :

  • Un nombre de sociétés cotées en bourse très élevé (+ de 3.600) avec une cote particulièrement riche en small et mid caps
  • Une gestion et une gouvernance des entreprises qui est souvent sous-optimale mais dispose d’un fort potentiel d’amélioration – amélioration d’ailleurs en cours dans tout le pays
  • Une valorisation peu chère en absolu et en relatif. Sur le côté relatif : même certaines sociétés de haute qualité décotent sur le prix de comparables internationaux
  • Une concentration d’investisseurs fondamentaux relativement faible par rapport notamment aux marchés US

Finalement, la taille de la cote est un facteur très important pour nous car plus une cote est large plus elle sera difficile à suivre par les intervenants et plus nous aurons de chances de trouver des anomalies. D’ailleurs le ratio d’entreprises du TOPIX suivies par des analystes sell-side plafonne à 60% depuis quelques années. Cela vous laisse 40% de sociétés où il faut « creuser » plus en profondeur mais avec des potentiels de gains supérieurs.

Continuer la lecture de Entretien exclusif avec Julien Faure (Amiral Gestion) – le spécialiste français du Japon 🎙️😀