Pierlouis-Franck Daubasse a 3 ans ! Il vit dans 南 华 寺 à 韶 关 …. !!!!

3 ans !

Trois ans déjà se sont écoulés depuis le début de l’aventure « Daubasses ».

Nous arrivons à peine à croire que nous avons dormi tranquillement pendant 1 095 nuits et avons passé 1 095 jours à chasser la « Daubasse », à parler de « Daubasse » à acheter de la « Daubasse ». 26 280 heures à renforcer notre amitié, à parfaire notre expérience, à alimenter notre blog, à peaufiner notre stratégie, à mettre à jour nos listes. 1 576 800 minutes à répondre aux messages de nos lecteurs, aux mails de nos abonnés. Nonante (Note de Franck : quatre-vingt dix pour les lecteurs français) quatre millions six cent huit milles secondes incroyables se sont finalement égrainées sans que nous nous en apercevions vraiment. Et nous avons tous les quatre finalement vieilli de 3 ans !

Chère lectrice, cher lecteur, chère abonnée, cher abonné, nous voulons à l’occasion de ce 3ième anniversaire de l’aventure « Daubasses », vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour nous. Merci à tout ceux qui nous ont lu tout simplement. Merci à tout ceux qui ont réagis, sur le blog via les commentaires, par mail.

Vous comptez pour nous sans doute beaucoup plus que vous pouvez l’imaginez. Car vous nous avez toujours donné la sensation au cours de ces trois ans d’être à l’autre bout de la ligne, derrière vos écrans et en face de vos claviers, de véritables investisseurs. Avec lesquels nous pouvons échanger d’égal à égal.

Ce sont finalement vos personnalités d’investisseurs nombreuses et variées et les très nombreux échanges que nous avons eu avec vous qui nous ont procurés le plus de plaisir et, n’ayons pas peur des mots, de véritables moments de bonheur. Ce sont réellement des moments formidables que nous avons passés avec vous tout au long de ces trois ans.

Pierlouis-Franck

Après cette petite introduction, venons-en sans tarder au sujet que chacun d’entre vous attend avec impatience depuis l’année passée : des nouvelles de notre « garnement », Pierlouis-Franck « Daubasse ». Comment s’est-il comporté au cours de cette 3ième année ? Que fait-il ? Quels sont ses projets les plus importants ? Nous vous sentons trépignants et impatients de connaître les réponses à ces questions d’une extrême importance.

Si nous devions vous résumer cette dernière année en un mot, nous pourrions vous dire en gros que Pierlouis-Franck est à la recherche de « spiritualité », un bien grand mot vous en conviendrez. D’autant plus que nous avons parfois remarqué quelques confusions quand il évoquait son désir inassouvi de « spirituosité ». Mais bon, à trois ans, tout le monde peut comprendre qu’il n’est pas toujours évident de dénouer la complexité de certains concept.

Spiritualité et spirituosité

 

En fait, dès le passage au rouge du portefeuille, soit en juin de cette année, Pierlouis-Franck nous a lâché tous les quatre comme deux paires de chaussettes sales : « Monsieur » voulait partir en Chine pour passer ce moment difficile entouré de moines boudhistes. Les réactions du groupe furent comme toujours assez partagées : le plus grand des deux Louis qui avait vécu de nombreuses aventures sulfureuses avec au moins trois américaines d’origine chinoises a tout de suite déclaré que si le « gamin » pouvait nous aider à mieux comprendre les mentalités de l’empire du milieu, ce serait un « plus » indéniable pour le groupe et nos investissements. A l’opposé, Franck ne voulait rien entendre de ce périple chez les « chintocs » depuis son aventure de deux jours devant la cuvette de son WC après avoir mangé des nems courgettes-bananes sauce chocolat dans un restaurant chinois branché de la ville lumière qui avait pour nom « Zing Wah Orsus ». Pierlouis-Franck avait beau lui répéter que les nems étaient une spécialité vietnamienne et pas chinoise, Franck ne décolérait pas et lança même à notre chérubin : « ne compte pas sur moi, pour la moindre participation a ton voyage ». Le plus petit des deux Louis et Pierre ont bien tenté de calmer les esprits mais sans grand résultats Puisque Franck a fini par conseiller à Pierlouis-Franck d’aller nettoyer les pare brises au feu rouge du boulevard des Invalides pour le pognons nécessaire à son voyage.

Résultats des courses : le lendemain Pierlouis-Franck Daubasse était partit en vespa pour la Chine. Nous ne pouvons pas vous relater ici les dizaines de péripéties qu’ont occasionnées son voyage car cela ressemblerait à un script de road movies et nécessiterait au moins 35 pages Word. Mais nous pouvons évoquer brièvement ses trois aventures les plus marquantes.

La première, c’est la rupture de la fourche de sa Vespa dans le centre de Charleroi : une sale ornière dans la rue de la Montagne qui ressemblait au centre de Sérajévo, selon Pierlouis-Franck. Et qui l’a obligé à faire la manche déguisée en clochard pendant plus de dix jours devant la basilique Saint-Christophe pour réparer.

La seconde, c’est sa rencontre avec un trader de Honk-Hong, abonné à notre lettre mensuelle. Mais Pierlouis-Franck nous a demandé de rester discrets sur le sujet puisque ce trader utilise son abonnement à des fins personnelles.

La dernière et troisième situation, c’est l’échange de sa Vespa contre une robe safran, une assiette d’oreille de cochon et une coupe « boule a zéro » dans le port de Shenzen.

Pour notre culture et la vôtre, Pierlouis-Franck Daubasses nous a expliqué avoir traversé à partir de Shenzen, la province de Guandong, la plus peuplée de Chine avec 104 millions d’habitants, direction nord-ouest. La capital de cette province est la ville de Canton. On y parle majoritairement le… Cantonais.

C’est donc dans le  南   华   寺    (tarduction Google : Temple de Nanhua ) à  韶   关    (traduction Google : Shaoguan) ou en une traite : dans le temple de Nanhua dans la ville de Shaoguan que notre Pierlouis-Franck a rejoint la communauté de moines du monastère bouddhiste de l’école Chan.

C’est de cette endroit de paix et de sérénité que Pierlouis nous envoi de temps à autres une missive sur  papier de riz « Clairefontaine ».

Son style très proche de la poésie du Haikai Chinois a évolué mais, à notre avis, il se cherche toujours. Car des dérapages à la Charles Bukowski sont bien relevés et nous espérons qu’ils ne vous choqueront pas.

Par contre aussi léger que puisse paraître ces messages d’enfant trop gâté, l’équipe des Daubasses pense que des réflexions du plus grand intérêt pour tout investisseur y sont incrustées en filigranes, malheureusement pas toujours visibles à première lecture.

Voici donc, les messages les plus importants que nous a envoyés par poste Pierlouis-Franck. Messages calligraphiés par son ami le moine Chian Li que nous avons eu toutes les peines à décrypter avec les traductions automatiques mises à disposition gratuitement sur le toile.

 

Le 26 juillet

天  竺  迦  

(Traduction google)

je me suis dégagé
du bavardage futile
et vis à ma guise

 

Le 2 août

天  竺  迦   葉  摩   騰  十  章   經   白  馬  寺  彭  城  論 

(Traduction google)

Pour big Louis

Une jolie Chinoise

à  sec, fil et

couine dans un mirage

de feu et d’eau

(Traduction Reverso)

Louis, le grand

Les fil de la SEC

kimono outrancier

brodé de vide

jolie chinoise

 

Le 26 août

彭  城  論  宗  華  嚴  竺  迦   葉  摩  

(Traduction Reverso)

je vois les hommes de ce monde,
perdus, perdus, arpentant les chemins de poussière,
sans comprendre ce qu’ils sont en train de faire

(Traduction Google)

Je vois des buy and hold

Perdu, perdu dans des rangements de buffett et d’armoire

Sans comprendre ce qu’ils sont en train de faire

 

Le 12 septembre

西  遊  記  華  嚴  華   嚴  法 

(Traduction Google)

Dégueuler sans limite

Trembler de bonheur

La danse du saké

Au gout d’Orval, un poème

(Traduction Reverso)

Ivre ma joie est sans limite
Bien plus qu’avant d’être ivre
Chaque geste est une danse
Chaque parole un poème

 

Le 26 septembre

章   經  華  嚴  華   嚴   白  馬  寺  彭  城  論  宗 

(Traduction Google )

Le plus difficile n’est pas de faire son devoir, c’est de savoir où il se place.

 

Le 2 novembre

十  章   經   白  馬  寺  彭 

(Traduction Reverso)

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d’un pas ferme.

 

Le 13 novembre

遊  記

(Traduction Google )

Le plus difficile n’est jamais derrière

 

Le 23 novembre

臨  濟  義  玄  洞  山  良  价

(Traduction Reverso)

Suivre ses idées

Malgré des circonstances hostile

Il n’existe pas d’opportunité de marché

Sans qu’il n’y ai de conditions défavorables

 

C’est donc sur cette dernière traduction approximative Reverso que nous refermons ce petit compte rendu de nos trois ans d’existence…

.

6 réflexions au sujet de « Pierlouis-Franck Daubasse a 3 ans ! Il vit dans 南 华 寺 à 韶 关 …. !!!! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.