Portefeuille au 7 Décembre 2012 : 4 ans et 14 jours

  • Portefeuille : VL 5,6437 € (Frais de courtage et de change inclus)
  • Rendement Total : 458,59%
  • .
  • Potentiel Estimé VANT / Cours 191,58%
  • .
  • Rendement Annualisé : 53,11%
  • Rendement 2012 : 21,84%
  • .
  • Rendement 2011 : -15,65%
  • Rendement 2010 : 38,07%
  • Rendement 2009 : 308,74%
  • .
  • Taux de Rotation Annualisé : 19,05%
  • Effet Devise Total : 4,55%

.

  • Tracker ETF Lyxor MSCI World : VL 104,5394 € (Frais de courtage inclus et dividende réinvesti)
  • Rendement Total : 55,91%
  • .
  • Rendement Annualisé : 11,63%
  • Rendement 2012 : 13,21%
  • Rendement 2011 : -8,22%
  • Rendement 2010 : 18,76%
  • Rendement 2009 : 30,34%

* Nous rappelons que ce portefeuille est un investissement réel

 

Performance mensuelle du portefeuille depuis sa création

 

 

Détails du Portefeuille

 

 

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

 

4 réflexions au sujet de « Portefeuille au 7 Décembre 2012 : 4 ans et 14 jours »

  1. Bonjour,
    En divisant le prix en euro d’achat de Barrat Development PLC (585.62) par le nombre d’action (915) j’obtiens un prix de l’action à l’unité de 0.64 GBP.
    Est-ce correct ?
    Sur Google Finance, le prix de l’action se situe aux alentours des 55 GPB donc je pense que quelque chose doit m’échapper. Merci pour votre réponse et merci pour votre blog !

    1. Bonjour Thomas,

      Si vous divisez un prix en euro par un nombre d’actions, vous aurez un prix à l’unité en euro et non en GBP 🙂

      Et 0,64 euros correspondent bien à 55 GBp (et non GBP) au taux de change de fin novembre 2008.

      Ceci dit, à toutes fins utiles, le coût de revient réel de nos actions Barratt est en réalité bien plus faible que ce qui est affiché sur notre tableau : en 2009, nous avons obtenu pour chaque action des bons de souscription à une augmentation de capital que nous avons vendus sur le marché à un prix qui correspondait +/- à 90 % de notre PRU. On pourrait donc presque dire que notre coût de revient est 10 fois moindre que celui présenté sur le tableau.

  2. bonjour,

    Je suis pour la diversification en particulier pour les daubasses mais je me pose des question sur la limite

    Pourquoi une diversification aussi importante (65 lignes) ? Est-il possible de placer 200 000 euros sur les 25 première net net « seulement » sans déstabiliser le cours ? J’ai lu quelque part qu’au delà de 8 ligne on diminue seulement de quelque % le risque lié à une société. Certes les daubasses sont plus « risqué » que la moyenne mais avec 25 ligne on diminue bien le risque. pensez vous qu’il y ait une grosse différence entre 25 et 65 ligne en terme de risque quand on investit sur des mégot de cigares ?

    merci

    1. Bonjour Marc,

      Nous avons démarré notre portefeuille avec seulement 30 lignes et, objectivement, nous nous serions senti « à l’aise » avec seulement 25 lignes.

      Le nombre de lignes de notre portefeuille s’explique d’une part par le fait que nous avons constitué des lignes au fur et à mesure de la hausse de son en-cours (et donc certaines lignes en retard représentent à présent un poids insignifiant).

      La 2e raison, c’est la technique que nous appliquons à présent de « little touch » : si une ligne ne peut représenter au maximum en PRU que 3,3 % de notre portefeuille, nous n’acquérons plus aujourd’hui une telle position d’un coup mais procédons à l’achat d’une petite position que nous renforçons par la suite le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.