Retractable Technologies

Le 20 Janvier 2009

http://www.vanishpoint.com/

Nous avons acheté, Retractable Technologies , Ticker Yahoo : RVP
Le 20 Janvier 2009

A un prix net de frais de : 0. 6264USD
Au 30 Juin 2008 : Son actif Net-Net s’élevait à 1.4993 USD
Le Ratio Net-Net est donc de : 0.4802
Au 30 Juin 2008 : son ratio de solvabilité s’élevait à : 208.54%

Présentation de la société.

La société Retractable Technologies à été fondée en 1994 à Little Elm au Texas. La société développe et commercialise des produits médicaux axés sur la sécurité pour l’industrie de la santé aux Etats Unis et à l’international.

Les produits de la société sont conçus pour éviter et prévenir les blessures par piqûre d’aiguille et aussi pour éviter la contamination. Elle développe donc différents types de seringues y comprit pour les soins dentaires, des tubes de prélèvement sanguin, un adaptateur pour les cathéters.

Ces principaux clients sont les hôpitaux, cabinet médicaux particulier, les forces armées, les prisons….

Qu’avons-nous acheté dans cette société ?

Nous avons principalement acheté des liquidités pour 1.48$ par actions, un stock pour 0.31$ par action et des créances commerciales pour 0.12$ par action

En fait un actif courant pour une valeur de 1.93 $ par action du quel nous avons déduit l’ensemble des dettes de 0.43 $ par action, soit un actif Net-Net de 1.49$ par action que nous avons payé 0.62$ par action.

Nous remarquons ici que le marché évalue, non seulement les stock et les créance à zéro, mais aussi ne prend en compte que 60% des liquidités après y avoir retranché l’ensemble des dettes de la société , ce qui nous permet d’acheter la société avec une marge de sécurité très importante.

Son Ratio de solvabilité était de 208.54% au 30 Juin 2008 et sa valeur d’Actif Tangible était de 2.02$

2 réflexions au sujet de « Retractable Technologies »

  1. Attention, encore une société qui semble très décotée (et elle a en effet énormément de trésorerie) mais qui est bien moins belle dès qu'on creuse.En effet, la gestion semble se faire fortement au profit de son management et sur des bases peu saines :- le CA progresse lentement (10% au total entre 2005 et 2007) mais dans le même temps, les SG&A ont explosé de 60% !- les pertes sont récurrentes depuis des années, en fortes progression et rien dans le compte de résultats ne permet d'envisager de la lumière (cf point précédent)- si la tréso est importante, elle n'en est pas moins en forte baisse constante : passée de 52M$ fin 2005 à 36 actuellement- finalement, cette tréso est le fruit d'importants procès gagnés par la société il y a quelques années et non le fruit de son activité opérationnelle. RVP vient d'ailleurs de lancer de nouveaux procès.Bref, de la tréso, que le management se distribue grassement et une activité sans grand futur. Or la base du raisonnement "daubasses" est d'acheter des actifs fortement décotés. Mais si ces actifs partent progressivement dans la poche du management, l'actionnaire n'y a aucun intérêt.Pas de quoi exciter des investisseurs et donc relancer le cours de bourse, à mon avis.

  2. Bonjour Cyril,Merci pour vos remarques toujours très intéressantes.Tout d’abord, votre commentaire nous donne l’occasion de rappeler que, si nous avons une conviction raisonnable que le portefeuille de notre club générera un rendement intéressant à long terme, nous n’en avons pas la certitude. En effet, le but premier du portif est de « tester » cette méthode de sélection de daubasses et, éventuellement, de constater si nous avons certains points à améliorer dans notre méthode de sélection.Nous considérons notre portefeuille un peu comme un « tracker indiciel » qui sélectionne automatiquement des actions dès qu’elles répondent à certains critères automatiques sans que nous n’ayons procédé à une analyse approfondie des sociétés. Nous pensons que les lecteurs de notre blog se doivent de considérer ce portefeuille comme une « boîte à idées » dans laquelle sélectionner l’une ou l’autre société intéressante APRES AVOIR FAIT LEURS DEVOIRS.Certains d’entre nous ont sélectionné certaines actions du portefeuille du club pour leurs portefeuilles personnels après études plus sérieuses et en appliquant des critères plus stricts. Ceci dit, et vous donnant ainsi partiellement raison sur vos différentes remarques portant sur Retractable Technology, il faut aussi souligner qu’une grosse majorité des sociétés aussi sous évaluées que celles que nous avons achetées ont bien une ou plusieurs raisons objectives d’être sous évaluées. Le « pari » que nous faisons est que le marché, dans la plus grande partie des cas, exagère les risques et donc la sous évaluation. Pour Retractable Technology, si l’activité n’a réellement aucune possibilité de générer de la rentabilité dans le futur, que cette société n’a pas « le couteau sous la gorge » de la part de ses créanciers et que sa cotation est largement inférieur à la valeur de ses actifs, n’est-il pas raisonnable de penser qu’elle sera soit vendue, soit mise en liquidation à un moment ou à un autre et donc, indirectement, générer de la valeur pour les actionnaires. En réalité, notre conviction est la suivante : si on achète des actions en payant les actifs très bon marchédé ainsi qu’une situation bilantaire saine, même avec des mauvais produits et une direction « moyenne », il y a moyen d’en retirer un « petit quelque chose ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.