Archives de catégorie : Bas les masques

Quelques analyses dévoilées

Bas les masques – Dillard’s 🎭

Il y a tant à dire sur Dillard’s… Par où commencer ?

C’est pour nous la RAPP (pour Rentabiltié A Petit Prix) par excellence, représentative de ce que nous cherchons pour remplir notre portefeuille de daubasses et ravir nos abonnés.

Cette entreprise et son action ont presque tout pour plaire :

– Active dans un secteur a priori pourri : la distribution de chaussettes et autres vêtements aux US. Pas sexy pour un sou ! Et donc une valorisation (à l’époque)  aux ras des pâquerettes ;

Une décote structurelle sur des actifs tangibles de qualité. Dillard’s décotait massivement sur la valeur amortie de son immobilier : elle est propriétaire de presque tous les murs de ses magasins, acquis ou construit il y a des dizaines d’années pour certains. Cet incroyable actif caché a toujours été au cœur de notre analyse et a motivé nos achats ;

– Une gestion familiale hors pair. La famille Dillard’s est actionnaire majoritaire et se moque de la bourse. Enfin… mieux, elle s’en sert pour racheter depuis des décennies des actions sur le marché et les annuler pour reluer les actionnaires restant. C’est un moyen qui a permis de créer énormément de valeur pour les actionnaires au fil des ans.

– Regardez comment le management a réussi à traverser la crise du Covid 19 en sortant par le haut. Incroyable. Alors que de nombreux concurrents faisaient faillites (magasins fermés + loyers à payer), Dillard’s a fait le dos rond. Elle a coupé dans ses dépenses de gestion et comme elle a ses magasins dans ses propres murs, elle n’avait pas de charges locatives. Elle a réussi à sortir de très beaux bénéfices à des périodes critiques pendant que la concurrence était aux abois.

– On termine par un potentiel short squeeze qui a pu accélérer la hausse de l’action ces derniers mois. Des spéculateurs pensaient se couvrir et jouer la disparition de l’enseigne emblématique en vendant à découvert (= shorter) en masse l’action Dillard’s. Or, à coup de rachats d’actions récurrents et de résultats largement bénéficiaires, ces vendeurs à découvert se sont fait coincer et ont dû déboucler leurs positions… en rachetant des actions sur le marché, en amplifiant alors la hausse ! Sur les 12 derniers mois, l’action a atteint un plus bas vers 20 USD (juillet 2020) – nous ne comprenions pas pourquoi à l’époque une différence si importante entre prix et valeur intrinsèque – et un plus haut à 190 USD (juin 2021). Le cours a donc été multiplié par x9,5 en 1 an !

Encore une fois, une gestion à long terme en bon père de famille a fini par payer. Chapeau les Dillard’s et merci !

Petit aparté

Une secte d’investisseurs français avait fait parler d’elle il y a quelques années. Elle poussait ses adeptes à acheter des actions de la moribonde entreprise concurrente, et alors encore cotée, Sears faisant usage d’emphase et de marketing agressif en vantant à tort les atouts des actions Sears… A croire les gourous de cette secte, cette pépite détenait des actifs cachés… Les escrocs avaient rédigé une analyse de plusieurs dizaines de pages pour justifier de cette décote alors qu’en réalité Sears brulait du cash à une vitesse folle avec des fonds propres déjà largement négatifs !

Depuis Sears a logiquement fait faillite et de notre côté on réalise une performance de +153,4% en dollars avec notre investissement dans Dillard’s.


Pour revivre l’histoire de notre investissement dans Dillard’s et ses nombreux rebondissements, RDV dans la partie « publique » du forum (accès libre) dans le sujet dédié à la société :

>> Dillard’s sur le forum

 

Fidèles à notre principe de transparence, vous retrouverez dans ce message les extraits de notre courtier correspondant à cette opération (achats + vente).

 


Pour découvrir d’autres actions comme Dillard’s et avoir accès à l’intégralité du forum :

 

Bas les masques – GigaMedia 🎭

« Acheter aux pessimistes, vendre aux optimistes »

Nous avions acheté 165 actions le 29/10/2018 à un cours de 2,77 USD et nous avions renforcé notre ligne de 100 actions le 19/03/2020 en pleine chute des marchés à un cours de 1,96 USD alors que la valeur triple nette (total trésorerie – tout le passif) était de 4,87 USD par action !

Encore une situation qui confirme le dicton boursier : il faut toujours ramasser un couteau qui tombe quand on a des fondamentaux solides avec ici des collatéraux tangibles constitués de cash net !

L’été dernier, la société se la joue incubateur de start-ups en prenant une participation dans le capital de la société spécialisée dans la robotique Aeolus Robotics Corporation pour 10 M USD.

On était alors content que l’entreprise fasse enfin quelque chose de son cash. Mais… c’est une activité hautement risquée de prendre ce genre de participation dans un métier complétement différent de celui de GigaMedia : les jeux pour smartphone vs la robotique. Quelle synergie entre ces 2 métiers ?

La trésorerie nette hors cette participation ressortait à 4,24 USD par action sur la base du dernier rapport publié au 30/09/2020.

Nous profitons de la hausse 12 mars 2021 (sur un plus haut de de 10 ans dans un volume inédit de plus de 5 millions d’actions échangées = 50x les volumes quotidiens !) pour céder nos actions à 4,28 USD au dessus de la trésorerie nette de 4,24 USD (hors Aeolus Robotics) en laissant désormais la place aux spéculateurs sur le futur de l’entreprise pour jouer la potentielle future croissance. Le scénario de base est pour nous validé avec une plus-value de +75% en USD (+62% en EUR) sans jamais avoir pris de risques démesurés, car on a toujours coté sous la trésorerie nette.

Avec le cash dégagé nous avons acheté des actions d’une entreprise prometteuse en situation spéciale.


L’analyse complète et notre suivi sont disponible sur le forum :

=> Analyse de GigaMedia

 

– Bonne lecture –


Pour découvrir d’autres actions comme GigaMedia et avoir accès à l’intégralité du forum :

Bas les masques – 2 actions pétrolières 🤠💎

Genel Energy (GENL) et Gulf Keystone (GKP) sont deux actions proposées le 1er avril 2020 par Okavongo. Sur fond de fin du monde et d’un baril de pétrole passé quelques temps à un prix négatif (!), Okavongo – en bon contrariant dénicheur d’actions liées aux matières premières à prix bradés – a déniché ces 2 actions.

Elles sont intégrées dans sa célèbre pirogue au plus grand bonheur de la communauté des daubasses.

Il écrivait sur le forum :

« Genel et Gulf Keystone opèrent toutes les 2 au Kurdistan irakien. Elles ont des coûts d’extraction de l’ordre de 3 ou 4$ le baril. Leur point mort serait vers 30 $ le baril et elles sont profitables à 40 $ tout en continuant à investir (c’est ce qu’annonce Genel). Donc au cours actuels du Brent (25 $ environ) elles perdent de l’argent. Comme la quasi-totalité des acteurs il me semble… Elles exportent leur brut via un pipeline traversant la Turquie.

Nos 2 « pépites » sont en situation de cash net (critère impératif de la pirogue), elles n’ont pas d’échéances de dettes dans l’immédiat. Elles ont donc les reins assez solides pour tenir. Dans les points négatifs, on peut noter que le gouvernement du Kurdistan tarde parfois à payer ce qu’il doit à nos producteurs… »

Le 19 février 2021, notre chasseur de daubasses exotiques décide de débarquer les titres de la Pirogue et précise :

« Le cours du Brent était à 26$ le baril lorsque nous avons embarqué les 2 valeurs irakiennes à bord de la pirogue. Nous sommes à environ 63,5$ le baril. Les cours des actions Genel et Gulf Keystone en ont également profité. A 161,20 GBP Genel a pris +97 % et à 169,20 GBP ça fait +174 % pour Gulf Keystone. Mission accomplie = valeurs débarquées.

La performance moyenne de notre duo est donc de 135% en un peu moins de 11 mois. Le facteur déterminant ici a été le timing. Notre approche prudente nous a fait choisir des pétrolières low-cost afin de pouvoir tenir longtemps en cas de déprime prolongée des cours du pétrole. Ceci explique un levier faible (le Brent a fait 120 % dans le même temps). »

Encore une fois : CHAPEAU !

Opportunisme, sang froid.  Avec une stratégie d’achat et de vente clairement identifiée et respectée.

Consultez en libre accès dans la partie « publique » du forum l’analyse complète de cette aventure :

 

>> Genel et Gulf Keystone Petroleum sur le forum

 


Pour découvrir toutes les actions actuellement dans la pirogue d’Okavongo :

Bas les masques – Goodfellow 🎭

On a décidé de prendre nos gains sur cette ligne suite à la hausse récente de l’action engendrée par la publication des résultats annuels.

Nous avons vendu toutes nos actions à 10,00 CAD. On réalise ainsi une plus-value de +87% net en euros (dividendes compris) en un peu plus de 2 ans. Une performance honorable, surtout si on considère que sur la période le coronavirus est passé par là !

Pour rappel, on avait acquis notre premières actions (100) le 7 février 2019 à un cours de 5,90 CAD.

Nous avons ensuite renforcé pour 100 actions supplémentaires le 28 juin 2019 à un cours de 4,90 CAD dans le respect de notre process, car le potentiel avait augmenté de plus de 40 pts (114% => 155% = +41 pts).

Pourquoi cette vente alors que nous n’avons pas encore atteint notre objectif de cours fixé à 13,38 CAD ?

Tout d’abord parce qu’au cours actuel, cette action est celle qui a le plus faible potentiel du portefeuille à +34%. Par comparaison, le potentiel moyen pondéré du Portefeuille daubasses 2 est de +130%.

Deuxième point : l’entreprise n’a pas la structure financière la plus solide du portefeuille. Loin de là même, avec son ratio de solvabilité de 58%. Juste au dessus de notre seuil minimum de 40%.

Ajoutons à cela que Goodfellow n’a rien d’un foudre de guerre. C’est un « simple » distributeur de bois canadien qui a récemment surfé sur une demande en hausse pour le bois comme l’a souligné la direction dans le dernier communiqué (résultats annuels) :

Le résultat annuel 2020 de Goodfellow est influencé par les réalités de la pandémie et ses effets significatifs sur l’offre et la demande. Goodfellow a néanmoins réussi à capitaliser sur la hausse de la demande et les prix en croissance des commodités et des produits saisonniers. Cette tendance s’est prolongée jusqu’à la fin novembre, ce qui n’est certainement pas habituel et clairement sans précédent par rapport aux quatrièmes trimestres précédents.

En bon contrariants, il nous a semblé opportun d’apporter notre papier au marché quand il en réclame (cours au plus haut sur 5 ans), alors que nous avions ramassé des titres quand personne n’en voulait.

Enfin, dernier argument, nous pensons qu’il y a mieux à faire ailleurs : potentiel plus important et meilleure structure financière. Nous avons d’ailleurs arbitré vers une aubaine plus attrayante depuis cette vente…


L’analyse complète et notre suivi sont disponible sur le forum :

=> Analyse Goodfellow

 

– Bonne lecture –


Pour découvrir d’autres actions comme Goodfellow et avoir accès à l’intégralité du forum :