Nouveau portefeuille réel daubasses disponible !

Temps de lecture estimé : 3 min

Le voici donc ce nouveau portefeuille ! Il est disponible ici en format PDF dans votre zone Premium.

C’est la seconde version d’une nouvelle aventure, qui n’est finalement qu’une continuité dans la tradition daubasses avec au menu : de la décote patrimoniale, des marges de sécurité et de la diversification !

Mise en bouche

Vous avez en effet dans ce « portefeuille 2 » 20 actions (sur 22 au total) qui étaient déjà dans l’ancien portefeuille liquidé. Ce sont donc 2 seuls ajouts :

– La net-net (réservé aux abonnés) qui est une triple-net (elle cote sous son cash réduit de tout son passif). Vous trouverez l’analyse de cette société dans la prochaine lettre mensuelle

-Le holding hongkongais (réservé aux abonnés). Vous retrouverez l’analyse de cette société dans la lettre mensuelle de mars 2018. Pour faire court, ce holding cote à 1/3 de ses fonds propres quasiment sans dettes, et dont les actifs sont constitués de créances et de participations cotées et non cotées.

 

Vous noterez que les titres de sociétés cotées à Hong Kong ont été acquises sur la bourse de Francfort. Pourquoi ?

Tout simplement parce que les lots d’achats sur Hong Kong (lot de 1 000 ou 10 000 titres) n’auraient pas permis de se constituer d’aussi petites lignes (de 800 EUR). Nous avons opté pour la bourse de Francfort qui permet donc d’acquérir ces titres à l’unité, en euros et aux horaires de la bourse de Paris !

Bien entendu, fidèle à notre principe de transparence, vous retrouverez d’ici quelques temps au même endroit que pour le « portefeuille 1 » dans la zone Premium, l’intégralité des transactions de ce nouveau portefeuille daubasses.

Sur le poids de chaque ligne

Comme nous vous l’expliquions lors de la liquidation du « portefeuille 1 », nous avons décidé d’allouer sur les achats 1% sur les net-nets et les net-estates et 2% sur les RAPP, holdings et autres décotes dans la valeur pour un maximum de 30 titres.

Vu la faible abondance de titres éligibles, nous avons décidé d’allouer directement 2 louches lors de la constitution de ce portefeuille sur ces 22 lignes. Ce qui signifie non pas 1% = 200 EUR, mais 1% x 2 = 400 EUR pour chaque ligne net-net / net-estates et 2% x 2 = 4% pour les RAPP, holdings et autres décotes dans la valeur.

Le but étant d’éviter les micros lignes (frais de courtage). L’inconvénient et que nous ne pouvons donc désormais renforcer plus qu’une seule fois ces 22 positions.

A noter une exception sur la ligne (réservé aux abonnés)… où nous avons été victime du syndrome dit « du gros doigt ». Nous avons passé un double ordre qui a été partiellement exécuté. Pas de bol, car l’action a ensuite plongé, et surtout, c’est le marché le plus cher en frais de courtage ! Ceci explique pourquoi cette ligne pèse plus de 2% du portefeuille et non pas 2% comme ses camarades…

 

Quelques ratios de ce nouveau portefeuille

– 22 lignes
– 10 actions éligibles au PEA (= sociétés localisées au sein de l’Union Européenne
– un potentiel moyen pondéré de +156%
– une position cash à 35,6% du portefeuille

Ce niveau élevé de la trésorerie traduit le faible nombre d’opportunités actuels et constitue un beau trésor de guerre pour saisir de futures opportunités.

 

Pour les autres titres du « portefeuille 1 »

Comme promis, nous allons continuer à suivre une partie des actions qui étaient dans le portefeuille 1 qui n’avaient pas atteints leur objectif de cours et qui avaient encore un certain potentiel… mais pas assez pour être repêché pour la nouvelle aventure. Vous retrouverez ces titres dans la lettre mensuelle.

D’autres seront également définitivement largués = nous ne les suivrons plus, par manque de liquidité, manque de potentiel, d’une solvabilité trop faible (inférieure à 40%) ou d’une création historique de valeur trop faible depuis de nombreuses années. Vous aurez la liste des titres exclus dans la prochaine lettre mensuelle.

 

Notre nouveau courtier

Sans surprise, il s’agit du courtier DeGiro. Nous essayons de travailler sur une offre très intéressante pour nos abonnés. C’est en cours.

En attendant, ce que nous pouvons vous proposer c’est un parrainage « gagnant-gagnant » : le nouvel inscrit gagne 20 EUR et nous aussi.

Il suffit de suivre ce lien :

Enfin. Nous sommes en période de rodage avant de nous inonder de questions et remarques ! 😉 Laissez-nous un peu de temps cher abonné pour améliorer le design et vous envoyer toutes les explications de cette nouvelle expérience. Il y aura un maximum d’information dans la prochaine lettre. Notamment sur ce qui est devenu des titres du « portefeuille 1 ».

Comme d’habitude, nous rappelons que nous ne donnons aucun conseil : « nous disons ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons, mais pas ce que vous devez faire ».

Aussi, si vous souhaitez répliquer nos achats, faites vos devoirs. Attention à la liquidité très faible de certains titres.

Print Friendly, PDF & Email

10 réflexions au sujet de « Nouveau portefeuille réel daubasses disponible ! »

  1. Remarques concernant De Giro pour ceux qui sont intéressés pour ouvrir un compte titres la bas :

    – Banque basée aux Pays Bas (à déclarer aux impots pour les FR)

    – Compte bancaire ségrégué avec le profil Custody (comme chez Interactive Brokers)

    – Beaucoup de places de marché sont accessibles, c’est un point positif et plutôt rare.

    – Pour les FR, il n’y a pas d’IFU mais un document récapitulatif équivalent

    – Il n’est pas possible de conserver du cash, les € ou autres devises sont automatiquement positionnées sur des fonds monétaires, pour le moment DeGiro compense les performances négatives de ces fonds.

    – Il est possible de placer des ordres continus, c’est pratique

    – Les frais de courtage sont très compétitifs, grossomodo similaires à ce que pratique Interactive Brokers

    – Attention les frais de courtage US et CA sont exprimés par action et n’ont pas de limite maximum, contrairement à IB, le montant de ces frais peuvent êtres très élevés si la valeur d’une action est très faible, pour des actions US ou CA inférieures à 2€ j’utilise personnellement BinckBank.

    – Interface web très propre, rapide, et toujours online.

    – Le PEA FR est soit disant pour bientôt depuis 2 ou 3 ans.

    – L’ouverture de compte est assez simple.

  2. Bonjour

    Pas sûr de comprendre : « Ce qui signifie non pas 1% = 200 EUR, mais 1% x 2 = 400 EUR pour chaque ligne net-net / net-estates et 2% x 2 = 4% pour les RAPP, holdings et autres décotes dans la valeur »

    Si j’ai 5000€ à placer, je ne dois pas pas diviser par 4 les positions ?

    L’incidence du CTO par rapport au PEA est quand même significative avec 12% d’impôt supplémentaire pour le CTO (30% vs 18%) .

    Ayant aussi un CTO Degiro et PEA bourse direct, effectivement c’est moins cher chez DEGIRO pour tout ce qui est FR et Belgique par contre pour les scandinaves, Asie et US ,(par ordre : 4€ + 0.4%) il faut donc privilégier les ordres >500€
    Bdirect est plus compétitif (0.99€/ordre).

    Du coup si on ajoute le surplus d’imposition + frais supplémentaires sur les bourses autres que FR pour DEGIRO ça grève pas mal la performance…

    Merci pour vos avis.

    1. Bonjour,

      Au lieu de 1% du portefeuille, nous avons directement investi 2% du portefeuille pour les net-net et net-estates et 4% pour les autres types d’action.

      Pour ce qui est du compte-titre / PEA, à vous de voir, nous faisons fi des considérations fiscales.

      « Du coup si on ajoute (…) les frais supplémentaires sur les bourses autres que FR pour DEGIRO ça grève pas mal la performance… »
      Vous avez des frais riquiquis sur de nombreux titres hors Europe chez DeGiro, de l’ordre de quelques centimes pour des tranches de 500 EUR.

      Bonne journée,

    1. Bonjour,

      Et bien… vous faites comme vous voulez / vous pouvez ou vous placez moins.
      Ou encore, vous avez la possibilité de ne pas investir.

      Ou bien, si vous décidez de répliquer exactement notre portefeuille, vous attendez d’avoir la somme en main ?

    1. Ha ok ! 🙂

      Bien entendu, c’est possible. Faites attention aux frais de courtage.

      Il est clair, que même sur un petit portefeuille, si vous avez décidé d’acheter des daubasses, la diversification est de rigueur !
      2 articles pour vous en convaincre :

      Pourquoi nous pratiquons une diversification de bon aloi ?

      La preuve qu’un portefeuille investi de manière diversifié en daubasses ne présente pas de risques anormalement élevés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.