Bas les masques – O2Micro 🎭

Nous avons acheté des actions de la société  O2Micro en pleine crise boursière le 30 mars 2020 à un cours de 1,18 USD.

Encore une fois, nul besoin d’être un génie de la bourse  pour dénicher cette valeur. Il « fallait juste » foncer en pleine crise et ramasser les valorisations aberrantes offertes par les vendeurs !

La thèse d’investissement était simple : nous avons acheté pour 1,18 USD l’équivalent de 1,53 USD de trésorerie nette par action pour une entreprise hyper technologique en croissance !

Une situation comme on les aime et qu’on retrouve plus d’une fois au sein des 37 lignes du Portefeuille daubasses 2.

La ligne a été cédée le 21 juillet à un cours de 2,26 USD. Soit une performance de +90% en dollars en 3 mois et 3 semaines.

Pour plus d’informations sur cette société, consultez en libre accès dans la partie « publique » du forum le sujet consacré à la société, aujourd’hui démasquée :

>> O2Micro sur le forum

 

Fidèles à notre principe de transparence, nous vous fournissons également les extraits de notre compte correspondant à cette transaction (achat + vente) :


Pour découvrir d’autres actions comme O2Micro, voir les 2 portefeuilles (Pépites PEA + Portefeuille daubasses 2) et avoir accès à l’intégralité du forum :

2 réflexions au sujet de « Bas les masques – O2Micro 🎭 »

  1. « Encore une fois, nul besoin d’être un génie de la bourse pour dénicher cette valeur.  »

    C’est bien, très bien, très très très bien même. Au point de me donner une bonne raison de m’abonner pour festoyer avec vous plutôt que de continuer à m’enquiquiner à faire ma tembouille dans mon coin pour un résultat bien inférieur à celui que vous revendiquez pour vôtre premier portefeuille.

    Mais quid du bilan sur l’ensemble des valeurs ramassées dans ces conditions de marché ?

    Car, moi, pour avoir appliqué ce type de stratégie et/ou être resté (trop) liquide face à ce que j’ai perçu pour de l’exubérance irrationnelle (faute d’avoir compris à temps être l’inévitable effet des interventions monétaires et budgétaires), lorsque les marchés se sont redressés j’ai regardé passer le train de la tendance dont se sont goinfrés tous ceux qui la suivent… « bêtement » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *