Investissez avec nous dans les Daubasses !

La situation que nous vivons depuis les débuts de notre club d’investissement, fin novembre 2008, est tout simplement sensationnelle et probablement exceptionnelle. Nous vivons une période nous permettant d’acquérir des actions à des valorisations que nous n’avons jamais connues dans notre vie d’investisseur … et que nous ne connaîtrons peut-être plus d’ici quelques mois, voir quelques années.

C’est en prenant conscience de ce phénomène que notre club a été créé. Pouvoir acheter un si grand nombre de sociétés aussi solvables en payant moins que la valeur de leur fond de roulement net nous a paru être une opportunité unique.

Profiter de cette opportunité était la première raison d’être de notre club. Tester la méthode de l’actif net net a été la deuxième.

Après 5 mois et une surperformance de 50 % par rapport à son indice de référence (le tracker Lyxor© MSCI World, dividendes inclus), nous avons la conviction d’avoir pris la bonne voie. Cette performance, réalisée sur un portefeuille réel, vous avez pu la vivre avec nous : chacune de nos opérations a été détaillée depuis ses débuts (vous pouvez d’ailleurs reconstituer tous nos mouvements en utilisant les archives de notre blog).

Certes, 5 mois est une trop courte période pour tirer des conclusions définitives mais le fait que notre portefeuille était investi sur 32 lignes différentes tend à écarter, au moins en partie, le facteur « chance ».

Ainsi donc, les illustres maîtres Graham, Schloss et consorts avaient raison : les net net, ça marche !

Suite aux très nombreux mails de nos lecteurs, nous voulons donner la possibilité, à tout ceux qui ont subit le « 1929 » du 21ième siècle, en 2008, de profiter des aubaines offertes par Mr Market, en pleine déprime de la subprime.

Comment ? Rejoignez notre nouveau site : nous vous y faisons une proposition des plus alléchantes.

3 réflexions au sujet de « Investissez avec nous dans les Daubasses ! »

  1. 5 mois est une durée absolument non représentative.La performance d’un fond se juge sur un cycle boursier, par exemple de avril 2003 à avril 2009.Ensuite vous commencez le fond a « une très bonne date ». Un vrai investisseur est toujours investi, même au plus haut et même si il est quasi certain que ça va baisser. Et il ne rachète jamais au plus bas.Ceci étant dit, 53% de perf depuis 11/08 sur des daubasses, c’est très très bien. Ma partie de portefeuille en daubasse – actions a risque élevées- (renault, rhodia, industrielles avec pas mal de dette, les nouveaux constructeurs, petites SSII) depuis 11/08 est à peine positive.Au plaisir de vous lire faire des PV.

  2. Lorsque vous avez débuté ce site, j'ai tout de suite pensé que cette approche était pertinente et bien plus cohérente que celle que nous avons débuté ensemble dans V&C.Néanmoins, je dois bien avouer que le résultat obtenu dépasse sensiblement ce à quoi je m'attendais et j'ai le sentiment qu'il dépasse également vos attentes…Bravo donc.

  3. Merci Thierry,Effectivement, si nous pensions certainement surperformer le marché avec ce type d’investissement tant les sous évaluations paraissaient incroyables, nous ne nous attendions pas à un résultat aussi excellent.Stéphane,Effectivement, 5 mois est une période beaucoup trop courte pour jauger des qualités d’un investisseur. Même des bonnes performances obtenues obtenues par des gérants sur de longues périodes n’est pas une garantie de réussite. Prenons l’exemple du fond Agressor qui a généré de superbes performances lors de ses 10 premières années d’existence et qui sous performe ces 5 dernières années.Mais notre but n’est pas de démontrer que nous sommes les dignes successeurs de Buffett ou Schloss. Notre but est de démontrer que la méthode des « net net » fonctionne dans une période telle que nous la connaissons pour le moment. Certe nous avons constitué notre portefeuille à un moment où le marché dans son ensemble est sous évalué … mais notre portefeuille a surperformé ce marché de 50 % en y incluant les frais de transaction. Et surtout, nous l’avons constitué parce que nous avons constaté que Mr Market nous proposait une quantité impressionnante de sociétés cotant sous leur actif net net et nous avons voulu profiter de cette opportunité. Il est possible que d’ici un an, nous ne puissions plus investir dans ce genre d’aubaines et que nous soyons contraints soit de rester liquide (et dans ce cas, si les marchés continuent leur ascencion, nous allons largement les sous-performer) soit d’adapter notre style d’investissement.En résumé, c’est parce que la période actuelle nous semble propice à ce type d’investissement que nous y avons adhéré et surtout parce que nous pensons qu’une telle opportunité risque de ne se présenter qu’une seule fois au cours de notre vie d’investisseur que nous nous y engageons aussi fortement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.