Question des lecteurs : dans quelle mesure les contraintes/risques juridiques sont ils pris en compte dans l’analyse daubasse ?

avenir boursierDepuis le 24 avril 2009, nous avons échangé plus de 8 500 mails avec nos abonnés et lecteurs. Nous n’avions jamais imaginé au départ que la rencontre avec d’autres investisseurs puissent prendre une part aussi importante dans l’aventure « Daubasse ».

En fait, si nous sommes parvenus à créer des relations privilégiées basées sur le dialogue et l’échange, nous le devons sans doute à la ligne que nous avons choisie au départ, une ligne logique et de bon sens. Nous n’avons jamais voulu poser une relation maître-élève, voire investisseur « sachant » vs investisseur « ignorant » entre nos abonnés et nous et ceci tout simplement parce que nous ne savions pas plus qu’eux si la méthode que nous avions décidé d’appliquer avec nos propres deniers et en direct sur notre blog porterait ses fruits. Continuer la lecture

Antifragile de Nassim Nicholas Taleb (3e partie)

Antifragile-talebCet article constitue le 3e d’une série consacrée à l’ouvrage de Nassim Nicholas Taleb, Antifragile: Les bienfaits du désordre.Vous pourrez relire les première et deuxième parties ici et ici.

« Considérez que la nature, n’est pas simplement « sûre ». Elle est agressive puisqu’elle détruit et remplace, sélectionne et redistribue… » Continuer la lecture

Les chroniques de l’investisseur chronique : les assurances

rp_chronique-investisseur-300x188.jpgCe texte fait partie de la série proposée par notre ami-chroniqueur Laurent Muller.

Même si nous ne partageons pas tout-à-fait les mêmes principes d’investissement, nous nous sommes trouvés énormément de points communs et les raisonnements développés parLaurent nous ont paru marqués par le sceau du bon sens. Continuer la lecture

Bas les masques : Loeb Holding

analyse financiere de Loeb Holding de SuisseUne fois n’est pas coutume (et ce fut une première dans nos lettres mensuelles), c’est une daubasse helvétique que nous démasquons aujourd’hui.

Hé oui, il est aussi possible de trouver de la décote dans ce pays qui ne connait pas (ou si peu) la crise. Ce qui était appréciable, vous allez le voir, c’est que la société en question disposait d’actifs de qualité facilement réalisables (principalement du cash et de l’immobilier) qu’il était possible d’acheter sur le marché avec une décote. Continuer la lecture