Notions de comptabilité pour traquer la daubasse 5/5 : méthodes d’évaluation des stocks 🔢🧐

Voici le 5ème et dernier volet de notre série de 5 articles dédiée aux notions de comptabilité pour se lancer dans la chasse à la daubasse. Dans l’article précédent, nous avons passé en revue les principales écritures d’inventaire (écritures de fin d’exercice).

Nous terminons cette série avec une présentation des principales méthodes d’évaluation des stocks.

Les 4 méthodes d’évaluation des stocks

Le choix de la méthode de valorisation des stocks a une importance non négligeable car, en fonction de la méthode choisie et donc de la valeur des stocks retenue, la comptabilisation des stocks peut avoir une influence différente dans la détermination de l’actif et du résultat. Par ailleurs, la valeur des stocks entre dans le calcul du besoin en fond de roulement.

  1. Méthode du premier entré – premier sorti, First In – First Out (PEPS / FIFO)

Cette méthode consiste à valoriser les sorties de stock au prix des premières unité entrées jusqu’à épuisement du lot correspondant, avant de passer au lot suivant. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle répercute avec retard les variations de cours ou de prix enregistrés à l’achat.

Un petit exemple avec une société commercialisant des T-shirts, les prix exprimés en dollar sont les coûts de revient unitaire.

Entrée————Sortie————–Stock (Quantité – coût de revient unitaire)

——————————————-50 -10 $ = 500 $ (stock initial)

——————-30 – 10$————-20 – 10$ = 200 $

15 – 11$——————————-20 – 10$ = 200 $

——————————————-15 – 11$= 165$

——————-15 – 10$————–5 – 10 $ = 50$

——————————————-15 – 11$= 165$

10 – 12$——————————– 5 – 10 $ = 50$

——————————————-15 – 11$= 165$

——————————————-10 – 12$= 120$

——————–5 – 10 $————

——————–5 – 11 $————10 – 11$ = 110$

——————————————-10 – 12$= 120$

———Total Stock fin d’année—-20———–230$

 Aussi appelée méthode de l’épuisement des lots. Le lot le plus ancien en stock sera le premier sorti du stock.

Avantages

– Utile pour les stocks périssables.

– Évite que l’entreprise n’augmente son prix de vente dès que les coûts augmentent.

Inconvénients

– Nécessite une identification, une gestion différenciée et la connaissance du coût unitaire de chaque lot.

– Valorise les sorties à des coûts anciens et les stocks finaux à des coûts récents. Pose donc un problème en période d’inflation en surévaluant le résultat d’exploitation, entraînant un risque de versement de dividendes non réels et le paiement d’impôts excessifs. Les coûts sont sous-estimés et l’enregistrement de l’inflation en retard entraîne une constatation tardive de la dégradation du résultat.

 

  1. Méthode du dernier entré – premier sorti, Last In – First Out (DEPS / LIFO)

Cette méthode consiste à valoriser les sorties de stock au prix des dernières unité entrée jusqu’à épuisement du lot correspondant, avant de passer au lot suivant. Contrairement à la méthode FIFO, la méthode LIFO accélère les variations de prix. En période d’inflation, cette méthode fait ressortir plus rapidement l’augmentation des coûts.

Reprenons le même exemple que précédemment. Les prix exprimés en dollar sont les coût de revient unitaire

Entrée————Sortie——————-Stock (Quantité – coût de revient unitaire)

——————————————-50 – 10 $ = 500 $ (stock initial)

——————-30 – 10$————-20 – 10$ = 200 $

15 – 11$——————————-20 – 10$ = 200 $

——————————————-15 – 11$= 165$

——————-15 – 11$————20 – 10 $ = 200$

10 – 12$——————————–20 – 10 $ = 200$

——————————————-10 – 12$= 120$

——————–5 – 12 $————

——————–5 – 12 $————

——————————————-20 – 10$= 200$

———Total Stock fin d’année—-20———–200$

Le lot le plus récent en stock sera le premier sorti du stock.

Avantages

– Contrairement au FIFO : avertissement rapide en période d’inflation.

– Stocks finals sous-évalués permet une baisse du résultat et donc une baisse des dividendes et des impôts. Permet de répondre au principe de prudence.

Inconvénients

– Nécessite une identification, une gestion différenciée et la connaissance du coût unitaire de chaque lot.

 

  1. Méthode du coût unitaire moyen pondéré (CUMP)

Cette méthode connait quelques variantes dont la méthode du CUMP périodique (qui consiste à évaluer les sorties au CUMP des entrées d’une période considérée : mois, trimestre ou année, stock initial inclus) et celle du CUMP après chaque entrée (qui consiste à évaluer les sorties au dernier coût moyen calculé après la dernière entrée).

Évaluation selon la méthode du coût moyen pondéré de la période en reprenant les même entrée et le stock final des exemples FIFO et LIFO :

( ( 50 X 10 $ ) + (15 X 11 $ ) + ( 10 X 12 $  ) ) / ( 50 + 15 + 10 ) = 10.47 $ Pièce

Pour 20 T-shirts en stock nous avons donc 20 X 10.47$ = 209.40 $

Avantages

– Utile lorsque certaines charges d’approvisionnement ou de gestion ou de prix ne peuvent être connus avant la fin de la période.

– Calculs simples.

– Nivellement des variations de prix en cas de hausse du prix d’achat.

Inconvénients

– Calculs effectués a posteriori et au même moment.

 

  1. Méthode de la valeur de remplacement, Next-in First-out (NIFO)

Cette méthode consiste à évaluer les sorties à leurs valeurs de remplacement. Pour valoriser les sorties et les existants en stocks, on retient donc par exemple, le prix de la dernière facture, le cour du jour… On retient une valeur de remplacement qui est le coût théorique à engager au moment de la sortie pour reconstituer le stock.

Ce coût peut être déterminé par :

– Le prix de la dernière ou prochaine facture.

– L’estimation du coût de la prochaine commande.

– Le cours du jour sur cotation sur le marché.

Avantages

– Connaissance du coût de reconstitution du stock.

– Évite un trop grand nombre de calculs.

– Utile pour les marchés spéculatifs.

 

Résumé de la série : 

  1. Le bilan et la situation nette

2. Comptabilité en partie double et exemples d’opérations courantes

3. Principes de comptabilisation d’une écriture et schémas comptables

4. Les écritures d’inventaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.